Euronext inaugure l’indice CAC 40 ESG

Euronext a annoncé le lancement de CAC 40 ESG, un indice composé de 40 sociétés cotées à la Bourse de Paris mettant en place les meilleures pratiques en matière de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Il s’agit là d’un véritable tournant en faveur de la transition socialement responsable.

Euronext a annoncé le lancement de CAC 40 ESG, un indice composé de 40 sociétés cotées à la Bourse de Paris mettant en place les meilleures pratiques en matière de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Il s’agit là d’un véritable tournant en faveur de la transition socialement responsable.

Avec plus de 600 indices, dont plus de 45 "ESG", Euronext est l’un des principaux fournisseurs d’indices en Europe. Un nouveau, et non des moindres a vu le jour cette semaine.

Un CAC40 version responsable

Les investisseurs et le marché réclament de plus en plus d’outils pour investir responsable. Fort de ce constat, Euronext a décidé de lancer, après avoir consulté la communauté financière, les autorités publiques et les régulateurs, son premier indice ESG national, dérivé du fameux CAC40.

En partenariat avec Vigeo Eiris (V.E), filiale de l’agence de notation Moody’s, l’opérateur boursier souhaite mettre en valeur les 40 entreprises "best-in-class" en matière d’intégration de critères Environnementaux (empreinte carbone notamment), Sociaux (indépendance des membres, parité homme/femme aux conseils d'administration) et de Gouvernance (absentéisme, droits de l'Homme), parmi les 60 entreprises du CAC Large 60. Y figurent notamment, au 22 mars, Sanofi, LVMH ou encore Safran. À l’inverse Hermès, Total ou Saint-Gobain ne font pas partie de la sélection. On y retrouve à ce jour environ trois quarts du CAC40 classique. 

Selon Stéphane Boujnah, président du directoire et directeur général d’Euronext, ce lancement "constitue une étape importante dans l'accélération de la transition vers une économie durable".

Prenant en compte la performance économique autant que les critères extra-financiers, ce nouvel indice se basera également sur le label ISR français, dont le succès n’est plus à démontrer. Il exclura d’office les secteurs controversés comme le charbon, le tabac, les armes non conventionnelles (armes chimiques, biologiques, etc.), ainsi que les entreprises ne respectant pas les dix principes du Pacte mondial (ou Global Compact) des Nations unies. Sa composition sera revue trimestriellement et la méthodologie évoluera au gré de la réglementation et des normes européennes.

Financer les bons élèves

Le but ? Identifier et financer plus efficacement les entreprises qui contribuent activement à un avenir plus durable et ainsi faciliter l’adoption généralisée de l’approche ESG par les investisseurs privés et institutionnels, d’après un communiqué.

La méthodologie se base sur 38 critères ESG à partir desquels une note sur 100 est attribuée aux entreprises. En moyenne, les notes attribuées aux entreprises du CAC40 ESG sont meilleures que celles du CAC Large 60, soit 64 (sur 100) contre 59. Les notes minimales (54) et maximales (75) attribuées aux entreprises de ces deux indices sont quant à elles identiques. L’écart se creuse particulièrement en ce qui concerne l’impact environnemental, en témoigne la part importante ("advanced") accordée à ce critère par l'indice ESG, soit 87 % contre 66 %. En tête de gondole, L'Oréal avec un score ESG de 75, suivie de Danone (74) et BNP Paribas (71).

                                                                                     Source : Euronext Paris

Une nouvelle opportunité pour les ETF, fonds, produits structurés

Euronext espère étendre cet indice à une large gamme de sociétés financières du monde entier. Les émetteurs d’ETF comme Amundi, BNP Paribas AM et Lyxor ont déjà fait part de leur vif intérêt, d’après un communiqué.

Arnaud Llinas, Responsable ETF et Gestion Indicielle de Lyxor Asset Management s’en est d’ailleurs réjouit : "Ce lancement constitue une étape significative qui s’inscrit dans une démarche importante de développement de l’industrie des indices sur des critères extra-financiers, tels que les ESG ou prenant en compte l’empreinte carbone des entreprises. Ce nouvel indice, qui a vocation à être un support pour les ETF, va accompagner d’une façon encore plus volontariste l’évolution des valeurs françaises cotées à la Bourse de Paris sur les critères ESG."

Emilie Zana

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Projet de loi Climat : controversé mais adopté

Projet de loi Climat : controversé mais adopté

Le projet de loi “ Climat et résilience ” qui a fait l’objet de plus de 110 heures de discussion, l’un des records de la Ve République, a été adopté p...

Un nouvel associé corporate chez SVZ

Un nouvel associé corporate chez SVZ

La cooptation d’Antoine Haï permet au cabinet Sekri Valentin Zerrouk (SVZ) de consolider son activité en private equity et M&A.

Eversheds Sutherland renforce son pôle banque et finance

Eversheds Sutherland renforce son pôle banque et finance

La firme internationale accueille Sindhura Swaminathan en qualité d’associée et lui confie la direction de sa pratique finance. Louis-Jérôme Laisney o...

Vivaldi Avocats s’installe à Paris

Vivaldi Avocats s’installe à Paris

Le cabinet multispécialiste auparavant uniquement présent à Lille ouvre un bureau au cœur de la capitale et en confie la direction à son nouvel associ...

Deux anciennes de chez Vigo fondent Boyer Fontaine

Deux anciennes de chez Vigo fondent Boyer Fontaine

Caroline Boyer et Margot Fontaine se sont associées en mars dernier pour ouvrir les portes de leur boutique tournée vers le droit pénal général, le pé...

Fidal concrétise ses ambitions à l’international

Fidal concrétise ses ambitions à l’international

Le français Fidal et le cabinet d’affaires allemand Luther lancent Unyer, une organisation unissant des cabinets internationaux par des liens exclusif...

La BEI émet 100 millions d'euros de dettes sur la blockchain Ethereum

La BEI émet 100 millions d'euros de dettes sur la blockchain Ethereum

En s’appuyant sur le réseau de la deuxième plus grande cryptomonnaie, Ethereum, la Banque européenne d’investissement lance la toute première émission...

Franklin crée un pôle IT et données personnelles

Franklin crée un pôle IT et données personnelles

Le cabinet d’avocats d’affaires accueille Valérie Aumage et ses deux collaboratrices Nolwenn Vignaud et Chloé Martin dit Neuville afin de créer un dép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte