États-Unis : accord sur un plan de relance de 2 000 milliards de dollars

L'administration américaine et les sénateurs ont trouvé cette nuit un terrain d'entente. Le plan répond à "quatre priorités" et prévoit le versement direct de chèques aux ménages de la classe moyenne.
La Maison-Blanche.

L'administration américaine et les sénateurs ont trouvé cette nuit un terrain d'entente. Le plan répond à "quatre priorités" et prévoit le versement direct de chèques aux ménages de la classe moyenne.

Après plusieurs jours d'intenses discussions, l'administration et le Sénat américains ont trouvé un compromis sur un plan de relance massif de l'économie de 2 000 milliards de dollars. "Le Sénat est parvenu à un accord entre les deux partis (démocrate et républicain, ndlr) sur un plan historique de soutien face à cette pandémie. Nous approuverons ce texte plus tard aujourd’hui", a déclaré le sénateur républicain Mitch McConnell dans l'hémicycle. Les mesures qu'il contient répondent à "quatre priorités".

Les contribuables américains bénéficieront d'une politique dite de "l'hélicoptère" ("helicopter money" en anglais). L'accord prévoit des aides financières pour les classes moyennes, via l'envoi direct de chèques, dont le montant pourrait atteindre les 3 000 dollars, pour un coût total de 500 milliards de dollars. Côté assurance chômage, les salariés mais aussi les travailleurs indépendants mis au chômage recevraient "en moyenne leur salaire entier pendant quatre mois". 

Des crédits seraient parallèlement mis à disposition des PME et des dédommagements sont prévus pour le secteur aérien, qui subit cette crise de plein fouet. Une aide majeure pour les hôpitaux est également sur la table.

Le texte doit être voté mercredi avant son adoption par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, puis sa promulgation par Donald Trump.

La nouvelle a été très bien accueillie sur les Bourses asiatiques. Le Nikkei (Tokyo) a clôturé sur un bond de 8,04 % et les places européennes reprennent des couleurs à l'ouverture. Le CAC 40 gagne 1,85 % dans les premiers échanges, le DAX (Francfort) 3,1 %, le FTSE (Londres) 0,68 % et l'EuroStoxx 50 1,68%.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pourquoi une édition quotidienne ?

Pourquoi une édition quotidienne ?

Décideurs Magazine innove et vous propose désormais un flash info quotidien. Voici pourquoi...

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

Après les dividendes, c’est au tour des rémunérations des patrons des plus grandes banques d’être passées au crible par les superviseurs. En pleine cr...

France, UK, US : premiers pas des plans de soutien aux entreprises

France, UK, US : premiers pas des plans de soutien aux entreprises

Si les prêts bancaires garantis par le gouvernement français semblent être un mécanisme qui fonctionne, leurs débuts aux États-Unis et au Royaume-Uni...

L.Margueritte (Ciri) : "Nous ne vivons pas une situation de rupture d’accès au crédit"

L.Margueritte (Ciri) : "Nous ne vivons pas une situation de rupture d’accès au crédit"

Le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) accompagne les entreprises de plus de 400 salariés, durement touchées par la crise d...

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

Le cabinet de gestion de patrimoine DLCM Finances renforce sa présence à Paris en finalisant son rapprochement avec La Financière DV.

Gestion de crise : challenges et solutions

Gestion de crise : challenges et solutions

PDG, directeurs financiers, DRH, patrons d’institutions publiques... Depuis plusieurs semaines, ils montent au front pour répondre à la crise liée au...

O.Vaury (ManoMano) : "La crise du Covid-19 va accélérer la digitalisation du marché"

O.Vaury (ManoMano) : "La crise du Covid-19 va accélérer la digitalisation du marché"

Même si la demande ne faiblit pas pour l’instant, l’équipe financière de ManoMano a anticipé les effets de la crise sanitaire. Et si le spécialiste d...

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Le coronavirus n’épargne rien ni personne. La holding qui gère les affaires de la famille du président des États-Unis, la Trump Organization, en fait...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message