États-Unis : accord sur un plan de relance de 2 000 milliards de dollars

L'administration américaine et les sénateurs ont trouvé cette nuit un terrain d'entente. Le plan répond à "quatre priorités" et prévoit le versement direct de chèques aux ménages de la classe moyenne.
La Maison-Blanche.

L'administration américaine et les sénateurs ont trouvé cette nuit un terrain d'entente. Le plan répond à "quatre priorités" et prévoit le versement direct de chèques aux ménages de la classe moyenne.

Après plusieurs jours d'intenses discussions, l'administration et le Sénat américains ont trouvé un compromis sur un plan de relance massif de l'économie de 2 000 milliards de dollars. "Le Sénat est parvenu à un accord entre les deux partis (démocrate et républicain, ndlr) sur un plan historique de soutien face à cette pandémie. Nous approuverons ce texte plus tard aujourd’hui", a déclaré le sénateur républicain Mitch McConnell dans l'hémicycle. Les mesures qu'il contient répondent à "quatre priorités".

Les contribuables américains bénéficieront d'une politique dite de "l'hélicoptère" ("helicopter money" en anglais). L'accord prévoit des aides financières pour les classes moyennes, via l'envoi direct de chèques, dont le montant pourrait atteindre les 3 000 dollars, pour un coût total de 500 milliards de dollars. Côté assurance chômage, les salariés mais aussi les travailleurs indépendants mis au chômage recevraient "en moyenne leur salaire entier pendant quatre mois". 

Des crédits seraient parallèlement mis à disposition des PME et des dédommagements sont prévus pour le secteur aérien, qui subit cette crise de plein fouet. Une aide majeure pour les hôpitaux est également sur la table.

Le texte doit être voté mercredi avant son adoption par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, puis sa promulgation par Donald Trump.

La nouvelle a été très bien accueillie sur les Bourses asiatiques. Le Nikkei (Tokyo) a clôturé sur un bond de 8,04 % et les places européennes reprennent des couleurs à l'ouverture. Le CAC 40 gagne 1,85 % dans les premiers échanges, le DAX (Francfort) 3,1 %, le FTSE (Londres) 0,68 % et l'EuroStoxx 50 1,68%.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Remaniement de la direction de la Société Générale

Remaniement de la direction de la Société Générale

L’équipe, à la tête du groupe bancaire Société Générale, se renouvelle avec le départ de deux de ses directeurs généraux délégués et avec la création...

Changement de patron pour Natixis

Changement de patron pour Natixis

La banque d’investissement Natixis annonce la démission de son directeur général, François Riahi, pour "divergences stratégiques". Il sera remplacé pa...

W. Di Marco (Big Mamma) : "Nos partenaires bancaires ont été exemplaires durant la crise"

W. Di Marco (Big Mamma) : "Nos partenaires bancaires ont été exemplaires durant la crise"

Le secteur de la restauration fait partie de ceux qui ont été les plus violemment touchés par la crise. Le groupe de trattorias Big Mamma, avec douze...

Marie Lebec (LREM) : "Le plan de relance est l'occasion de moderniser notre économie"

Marie Lebec (LREM) : "Le plan de relance est l'occasion de moderniser notre économie"

Alors que l’exécutif peaufine les détails du plan de relance qui sera présenté le 24 août, la députée LREM des Yvelines Marie Lebec revient sur ses gr...

Alain Afflelou : "Le monde d’après ne sera rien d’autre que le monde d’avant, en plus pauvre"

Alain Afflelou : "Le monde d’après ne sera rien d’autre que le monde d’avant, en plus pauvre"

Alors que, partout, l’émergence imminente d’un monde d’après Covid semble faire consensus, Alain Afflelou le reconnaît : il n’y croit pas. Sans cynism...

Soutien à l’aéronautique : Ace Aéro Partenaires lève 630 millions d’euros

Soutien à l’aéronautique : Ace Aéro Partenaires lève 630 millions d’euros

Ace Aéro Partenaires décolle avec un premier closing d’un montant initial de 630 millions d’euros pour l’industrie aéronautique française. Le fonds e...

Geoffroy Roux de Bézieux (Medef) : "Le véritable défi qui nous attend est celui du monde de maintenant"

Geoffroy Roux de Bézieux (Medef) : "Le véritable défi qui nous attend est celui du monde de maintena...

De même qu’il perçoit la crise sanitaire comme une formidable "leçon d’humilité', Geoffroy Roux de Bézieux y voit une 'fenêtre de tir inestimable". Un...

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants"

J. Seraqui (CNCGP) : "Il y a un fossé entre les souhaits des pouvoirs publics et ceux des épargnants...

Julien Seraqui, président de la CNCGP, fait ses propositions pour favoriser la transition énergétique et la relance économique.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message