Essai auto : BMW iX XDrive50 100% vert

Attendu en novembre, ce nouveau modèle 100 % électrique signé du constructeur allemand s’annonce comme un véritable bijou conjuguant performances, luxe et haute technologie.

Attendu en novembre, ce nouveau modèle 100 % électrique signé du constructeur allemand s’annonce comme un véritable bijou conjuguant performances, luxe et haute technologie.

La nouvelle BMW iX vise à incarner, selon son constructeur, "une   vision novatrice du SAV" (pour Sports Activity Vehicle). Proposée en 100 % électrique, elle sera disponible dès novembre dans une version xDrive40, ainsi qu’une très belle et premium xDrive50 sur laquelle nous avons souhaité nous arrêter ce mois-ci. Avec ses 523 ch (385 kw) et son autonomie de 630 km, la BMW iX xDrive50 s’annonce pleine de promesses. Et d’innovations. Sécurité et dynamisme semblent garantis (et même optimisés), notamment grâce à sa transmission intégrale électrique, ses amortisseurs progressifs à pilotage électronique, et sa batterie logée en position basse dans le plancher. Résultat : le centre de gravité est abaissé et l’agilité surmultipliée.

Outre les performances de conduite dynamique et sportive de ce modèle, on aime aussi le système intégré de chauffage et de refroidissement avec fonction pompe à chaleur pour l’intérieur, la batterie et le groupe motopropulseur. Avec une très appréciable gestion préventive de la température pour optimiser l’efficience de la recharge. Quant à son design, pas de doute, ce nouveau modèle allie luxe et modernité. Fort d’une ligne résolument sportive et parfaitement épurée, tout ici s’inscrit dans la précision et le raffinement jusqu’aux plus petits détails. C’est le cas de la double calandre BMW, quasi occultée : sa surface incorpore des caméras et des capteurs radars.

Dans l’habitacle

Des espaces larges – accentués par l’absence de tunnel central – offrent tout le confort possible aux passagers. Tout comme les sièges de conception nouvelle et leurs appuie-têtes intégraux. N’oublions pas la superbe console centrale conçue dans l’esprit d’un meuble haut de gamme. Luxe certes, mais bien-être avant tout. A fortiori pour le conducteur qui bénéficiera d’un cockpit parfaitement bien pensé, et de la technologie la plus innovante, notamment avec un nouvel affichage BMW Curved Display. On craque aussi sur l’incroyable sonorité spécifique du véhicule.

La fonction BMW IconicSounds Electric enrichit pour l’occasion son répertoire acoustique de nouvelles variantes, fruit d’une collaboration de BMW avec le grand compositeur de musiques de films Hans Zimmer. À noter enfin que de nombreuses options et trois intérieurs différents sont proposés. Une bonne opportunité pour personnaliser selon ses goûts et ses habitudes ce SAV vraiment pas comme les autres. Bref, tous ces éléments, parmi bien d’autres, devraient sans nul doute ravir les fidèles de la marque, les admirateurs de SAV, mais aussi les plus fervents défenseurs d’une mobilité durable. En effet, le constructeur s’est fait fort d’alimenter la production de la BMW iX à 100 % avec de l’énergie verte, tout en assurant le contrôle de l’extraction des matières premières et en sélectionnant des matériaux quasiment tous naturels et recyclés. Un (très) bon point de plus à son actif.

Laurent Fialaix

Fiche technique BMW iX xDrive50

- Motorisation : 385 kW (523 ch), 765 Nm

- Puissance : 523 ch au total pour les 2 moteurs électriques

- Boîte de vitesses : automatique

- Batterie : lithium ion, 105,2 kWh (capacité brute : 111,5 kWh).

- Autonomie : jusqu’à 630 km Temps de recharge : 10 à 80 % en 35 minutes à 200 kW 0 à 100 km/h : 4,6 secondes

- Vitesse maximale : 200 km/h.

- Consommation d’électricité combinée (WLTP): 19,8 - 23 kWh/100 km

- Émissions CO2 combinées : 0 g/km.

- Tarif: à partir de 103 500 € (BMW iX xDrive40 à partir de 86 250 €)

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Gad Edery : "La photographie est un marché connu et méconnu"

Gad Edery : "La photographie est un marché connu et méconnu"

D'art mineur, la photographie est devenue une valeur sûre du marché de l’art. Certaines œuvres, telles "Le Violon d’Ingres" de Man Ray, vendu 12 milli...

Tour de tables, London calling

Tour de tables, London calling

Puisant son influence aux quatre coins du monde, la cuisine qui se savoure à Londres est à l’image de la cité : enthousiasmante, inspirée et terriblem...

Kia EV6, un crossover électrique et innovant

Kia EV6, un crossover électrique et innovant

Inscrit dans une démarche résolument durable ce nouveau crossover venu d’Asie offre un concentré de technologies au service du confort des passagers e...

Livres : la sélection du mois de juin

Livres : la sélection du mois de juin

Un inédit de Céline revenu à nous, le dernier Dicker, une parabole de la pandémie, une enquête sur la muse d'Eric Zemmour... Voici les ouvrages qui re...

Le Puy du Faux : tel est pris qui croyait prendre

Le Puy du Faux : tel est pris qui croyait prendre

Quatre historiens pointent avec rigueur la manière avec laquelle le parc de Philippe de Villiers tord l’histoire dans un but métapolitique. Mais les a...

L’Audi e-Tron GT Quattro, 100% sportive, 100% luxe, 100% électrique

L’Audi e-Tron GT Quattro, 100% sportive, 100% luxe, 100% électrique

Fortement impliqué dans la transition au tout électrique fixée à l’horizon 2033, le constructeur allemand propose avec ce premier modèle de berline sp...

André Gide n'a pas pris une ride

André Gide n'a pas pris une ride

En 1936, le célèbre écrivain publiait Retour de l'URSS. Si l'on remplace Poutine par Staline, Occidentaux par capitaliste et URSS par Russie, l'ouvrag...

Gastronomie : quand les élus passent à table

Gastronomie : quand les élus passent à table

Si les repas interminables et arrosés ont disparu, la classe politique, toutes couleurs confondues, ne boude pourtant pas son plaisir. Leurs tables fa...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message