Ersilia Vaudo Scarpetta, un peu plus près des étoiles

Chief diversity officer à l’Agence spatiale européenne l’astrophysicienne Ersilia Vaudo Scarpetta milite pour une science plus inclusive. Une philosophie de vie.

Chief diversity officer à l’Agence spatiale européenne l’astrophysicienne Ersilia Vaudo Scarpetta milite pour une science plus inclusive. Une philosophie de vie.

Il est des tropismes bien ancrés dont on ne se débarrasse pas aisément. Prenons, par exemple, la culture latine forcément machiste. Ne mène-t-elle pas la vie dure aux femmes qui embrassent une carrière scientifique ? Pourtant, science et cuisine ne sont pas incompatibles. La petite Ersilia l’a appris à ses dépens le jour où, à 7 ans, elle a ajouté des cuillères de NaCl et non de C6H12O6 au gâteau qu’elle préparait. Sa mère, chimiste avait, en effet, pour habitude d’indiquer sur les bocaux les formules chimiques de leur contenu. Un militantisme du quotidien pour encourager sa progéniture à étudier les sciences.

D’un étonnement l’autre

Pourtant, la jeune fille hésite longtemps entre philosophie et physique. Si elle rejoint le camp de la seconde, c’est pour "cette forme de curiosité et d’étonnement inhérente à la science". Ersilia Vaudo Scarpetta a étudié la mécanique quantique et la relativité générale en philosophe. Elle a ainsi compris combien nous étions des privilégiés, puisque "capables de nous interroger sur l’espace nous entourant" et "de nous efforcer à trouver des réponses".

Des questions, l’astrophysicienne a eu le temps d’en formuler au cours de sa carrière. Son diplôme de physique en poche, Ersilia Vaudo Scarpetta a travaillé pour un laboratoire de l’Université La Sapienza de Rome avant de rejoindre, en 1991, l’Agence spatiale européenne (ESA) pour qui elle a notamment géré les relations avec la Nasa. Exerçant des fonctions prestigieuses comme celle de secrétaire exécutif du Groupe consultatif scientifique et technologique de la mission Exo-Mars, elle a également participé à la création du European Space Policy Institute. Un parcours tourné vers une seule direction :"l’émerveillement de regarder et comprendre le ciel."

Un peu plus près des étoiles

Ce dernier s’assombrit quand Ersilia Vauda Scarpetta évoque l’existence d’un "dream gap" qui pousse les filles à intérioriser le préjugé selon lequel elles ne pourraient pas devenir scientifiques,  dirigeantes ou encore astronautes. Et même lorsque certaines femmes parviennent à prendre place à bord de navettes spatiales, les stéréotypes sont mis en orbite avec elles. Ersilia Vaudo Scarpetta rappelle ainsi qu’un kit de maquillage avait été préparé pour l’Américaine Sally Ride, la première américaine à se rendre dans l’espace...Or, pour Ersilia Vaudo Scarpetta, l’avenir de l’espace est  indissociable d’une plus grande diversité. En sa qualité de responsable de la diversité au sein de l’ESA, elle œuvre à rendre le monde de l’aérospatiale plus inclusif, convaincue qu’ "on ne peut être excellents qu’avec des talents de tous horizons".

"On ne peut être excellents qu'avec des talents de tous horizons"

Si elle encourage les filles à étudier les mathématiques, elle applaudit des deux mains quand Mattel propose un modèle de Barbie astronaute. Des initiatives comme celle-ci doivent permettre aux "filles de croire en elles-mêmes, de regarder le ciel et de rêver haut".

Contempler le ciel malgré les nuages, telle pourrait donc être résumée la philosophie d’Ersilia Vaudo Scarpetta. Car, se risquer à jeter un œil du côté de l’espace transforme inéluctablement notre vision du monde. Il suffit pour s'en convaincre de se souvenir combien le premier cliché de la Terre pris depuis la Lune a bouleversé notre perception de la pla-nète bleue. "Une fois qu’on laisse sa vision du monde s’élargir, on n’est plus les mêmes." Et il devient possible de relativiser les faits que l’on croyait pourtant immuables, y compris les clichés les plus tenaces.

Marianne Fougère

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Intéressement, participation : le partage en question

Intéressement, participation : le partage en question

Souhaité par le gouvernement de Jean Castex, le débat autour de l’intéressement et de la participation dépasse la question de la seule redistribution....

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

Jeunes diplômés : pourquoi l’entreprise d’après ne se construira pas sans eux

La contraction du marché de l’emploi va résoudre la problématique attractivité et fidélisation des jeunes diplômés dans les entreprises. À plus long t...

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comités de direction"

P. Berton (Maestrium) : "La crise représente un stress test grandeur nature de la solidité des comit...

En tant qu’Associé de l’agence de management de transition Maestrium, Philippe Berton côtoie autant de situations de crise que d’enjeux de croissance...

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

La qualité de travail à la maison, un nouveau défi pour les entreprises

Les risques psychosociaux et les maux liés à des conditions de travail bouleversées constituent peut-être la troisième ou quatrième vague dont personn...

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Infographie. Qui a peur du e-recrutement ?

Comme bien d’autres domaines, le recrutement ne peut échapper à sa digitalisation. Si des freins à son avènement existent encore, le e-recrutement ouv...

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

Jacinda Ardern, le leadership bienveillant

La jeune Première ministre de Nouvelle-Zélande s’est imposée sur la scène internationale et médiatique grâce à un leadership alliant charisme et simpl...

Recrutement : en finir avec les parcours du combattant

Recrutement : en finir avec les parcours du combattant

La crise économique va sans doute pousser de nombreux actifs à se mettre en quête d’un nouvel emploi. Or, les recruteurs gagneraient à accompagner les...

Jean-Pascal Tricoire, l’empereur du mieux

Jean-Pascal Tricoire, l’empereur du mieux

Critiqué pour avoir déserté la France pour Hongkong, le PDG de Schneider Electric pourrait bien représenter un exemple à suivre dans un monde de demai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message