E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier revient sur les raisons du succès.

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier revient sur les raisons du succès.

Votre groupe se positionne comme un bâtisseur de croissance. Que signifie ce terme ?

Cela signifie tout simplement que pour croître année après année, nous devons disposer de fondations saines. Concrètement, nous avons une vision globale sur trois ans que nous réactualisons chaque année car dans la tech tout va très vite. Pour la faire émerger nous misons sur l’intelligence collective en faisant en sorte que tous nos collaborateurs puissent s’épanouir personnellement.

Votre stratégie de croissance est-elle plutôt basée sur la croissance externe ou interne ?

Nous mixons croissance organique et croissance externe. Cette dernière est indispensable pour consolider le savoir-faire de l’entreprise et pour se déplacer sur de nouveaux territoires. Lors de notre création, nous étions dans le monde du process. Puis nous avons déplacé notre business model vers les univers de la data, de l’intelligence artificielle et du machine learning.

La croissance interne permet de consolider des acquis. Mais ce n’est pas suffisant pour une croissance optimale. La croissance externe est un accélérateur pour déplacer nos activités historiques et faire pivoter notre business model de manière agile. Cette stratégie nous a permis de doubler de taille tous les quatre ans.

Vous êtes 2 200 collaborateurs. Beaucoup sont arrivés via des opérations de croissance externe. Comment intégrer ces nouveaux salariés et créer une culture d’entreprise forte ?

Nous ne cherchons pas à mouler les nouveaux venus car nous partons du principe que notre organisation doit être en perpétuelle évolution. Une entreprise qui ne bouge pas, qui n’évolue pas, qui ne se remet pas perpétuellement en question est une entreprise qui meurt.

La culture d’entreprise est également la clé pour fidéliser nos salariés qui sont pour la plupart des profils tech par nature très sollicités par les employeurs. Il faut donc revoir notre management en misant sur une organisation de moins en moins hiérarchisée.

Pour garder nos talents, nous ne proposons pas un projet d’accompagnement sur trois, quatre ou cinq ans. Nous faisons en sorte de travailler sur des missions, d’avoir une certaine modularité et agilité dans la façon dont les collaborateurs peuvent avancer dans l’entreprise. Nous travaillons sur des séquences et sur des projets sur le long terme avec des objectifs définis mais sans hiérarchie pyramidale. En ce sens, nous tendons à nous rapprocher de l’entreprise libérée.

Nous avons généralisé le télétravail pour autonomiser les collaborateurs. Nous avons également ouvert le capital de l’entreprise aux salariés. Aujourd’hui, nous avons un peu plus de 300 collaborateurs qui ont choisi de devenir actionnaires de l’entreprise.

C’est le meilleur moyen de transformer vos collaborateurs en intrapreneurs…

C’est tout à fait cela. Notre objectif est de faire de nos salariés de véritables entrepreneurs au sein d’une entreprise, d’où l’idée de mise en place d’un fond commun de placement d’entreprise (FCPE) mais aussi d’accompagner nos collaborateurs qui souhaitent ouvrir des filiales à l’étranger. Pour bénéficier de ce FCPE, il suffit de trois mois d’ancienneté. En d’autres termes, après 3 mois chez Viseo, vous pouvez devenir actionnaire de la société.

Lucas Jakubowicz (lucas_jaku)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

I. Calvez (Suez), "Faire vacciner nos personnels essentiels le plus vite possible"

I. Calvez (Suez), "Faire vacciner nos personnels essentiels le plus vite possible"

Comment un groupe présent sur cinq continents traverse-t-il la crise de la Covid-19 ? Mènera-t-elle à transformer durablement l’organisation ? Le rega...

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

Entreprises comme freelances sont souvent à la recherche d’un accompagnement pour sécuriser leurs collaborations. Un soutien que propose Freelance.com...

En période de pandémie, comment gérer sa transition professionnelle ?

En période de pandémie, comment gérer sa transition professionnelle ?

En période de crise sanitaire, les grands principes de gestion des transitions professionnelles ne changent pas... mais certaines modalités méritent u...

Joël Grangé, la défense du droit et de ses confrères

Joël Grangé, la défense du droit et de ses confrères

Après plus de trente ans de barre, Joël Grangé se dit toujours autant fasciné par la chose juridique et le procès. Redoutable avocat, il met désormais...

Quelle place pour les freelances en entreprise ?

Quelle place pour les freelances en entreprise ?

La flexibilité du monde du travail renforcée par la crise sanitaire et la remise en question de la relation de travail poussent les entreprises à reco...

G.Ravix (Nexity) : " Ne pas investir dans le capital humain c’est risquer de perdre tout avantage compétitif "

G.Ravix (Nexity) : " Ne pas investir dans le capital humain c’est risquer de perdre tout avantage co...

Directeur de La Cité, Guillaume Ravix revient sur la transformation de Nexity en organisation apprenante. Ou comment mettre le développement des compé...

La gestion de l’absence en période pandémique, un sujet d’avenir…

La gestion de l’absence en période pandémique, un sujet d’avenir…

La période du confinement a mis en exergue toute la complexité de la gestion de l’absence dans les entreprises. Elles vont désormais devoir composer a...

B.Kostic (Groupe Setec) : "Rester une femme, là où je pourrais parfois être tentée d’adopter la posture d’un homme"

B.Kostic (Groupe Setec) : "Rester une femme, là où je pourrais parfois être tentée d’adopter la post...

À la tête de la direction des ressources humaines du groupe d’ingénierie Setec, le défi de Biljana Kostic est double : faire vivre la fonction dans un...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte