E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier revient sur les raisons du succès.

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier revient sur les raisons du succès.

Votre groupe se positionne comme un bâtisseur de croissance. Que signifie ce terme ?

Cela signifie tout simplement que pour croître année après année, nous devons disposer de fondations saines. Concrètement, nous avons une vision globale sur trois ans que nous réactualisons chaque année car dans la tech tout va très vite. Pour la faire émerger nous misons sur l’intelligence collective en faisant en sorte que tous nos collaborateurs puissent s’épanouir personnellement.

Votre stratégie de croissance est-elle plutôt basée sur la croissance externe ou interne ?

Nous mixons croissance organique et croissance externe. Cette dernière est indispensable pour consolider le savoir-faire de l’entreprise et pour se déplacer sur de nouveaux territoires. Lors de notre création, nous étions dans le monde du process. Puis nous avons déplacé notre business model vers les univers de la data, de l’intelligence artificielle et du machine learning.

La croissance interne permet de consolider des acquis. Mais ce n’est pas suffisant pour une croissance optimale. La croissance externe est un accélérateur pour déplacer nos activités historiques et faire pivoter notre business model de manière agile. Cette stratégie nous a permis de doubler de taille tous les quatre ans.

Vous êtes 2 200 collaborateurs. Beaucoup sont arrivés via des opérations de croissance externe. Comment intégrer ces nouveaux salariés et créer une culture d’entreprise forte ?

Nous ne cherchons pas à mouler les nouveaux venus car nous partons du principe que notre organisation doit être en perpétuelle évolution. Une entreprise qui ne bouge pas, qui n’évolue pas, qui ne se remet pas perpétuellement en question est une entreprise qui meurt.

La culture d’entreprise est également la clé pour fidéliser nos salariés qui sont pour la plupart des profils tech par nature très sollicités par les employeurs. Il faut donc revoir notre management en misant sur une organisation de moins en moins hiérarchisée.

Pour garder nos talents, nous ne proposons pas un projet d’accompagnement sur trois, quatre ou cinq ans. Nous faisons en sorte de travailler sur des missions, d’avoir une certaine modularité et agilité dans la façon dont les collaborateurs peuvent avancer dans l’entreprise. Nous travaillons sur des séquences et sur des projets sur le long terme avec des objectifs définis mais sans hiérarchie pyramidale. En ce sens, nous tendons à nous rapprocher de l’entreprise libérée.

Nous avons généralisé le télétravail pour autonomiser les collaborateurs. Nous avons également ouvert le capital de l’entreprise aux salariés. Aujourd’hui, nous avons un peu plus de 300 collaborateurs qui ont choisi de devenir actionnaires de l’entreprise.

C’est le meilleur moyen de transformer vos collaborateurs en intrapreneurs…

C’est tout à fait cela. Notre objectif est de faire de nos salariés de véritables entrepreneurs au sein d’une entreprise, d’où l’idée de mise en place d’un fond commun de placement d’entreprise (FCPE) mais aussi d’accompagner nos collaborateurs qui souhaitent ouvrir des filiales à l’étranger. Pour bénéficier de ce FCPE, il suffit de trois mois d’ancienneté. En d’autres termes, après 3 mois chez Viseo, vous pouvez devenir actionnaire de la société.

Lucas Jakubowicz (lucas_jaku)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le taux de personnes sans emploi par rapport à la population active est tombé au plus bas depuis une décennie. Un mouvement entamé depuis 2015 et qui...

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

Le groupe Bénéteau, leader de la plaisance, est l’un des employeurs les plus réputés des Pays de la Loire. Corinne Margot, sa DRH, évoque les défis de...

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes est depuis peu la dirigeante France et Europe du Sud du moteur de recherche d’emplois Monster. Diplômée en intelligence artificielle, admi...

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

Olivier Lajous, Amiral et ancien DRH de la marine nationale, maîtrise les problématiques de management et de leadership. C'est désormais en qualité de...

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

En 2018, la vague MeToo a placé le harcèlement sexuel sous le feu des projecteurs et libéré la parole des femmes sur la réalité des agissements sexist...

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

Parcours d’évolution au sein de l’entreprise, accompagnement du changement, QVT, transparence des salaires … ces DRH d’entreprises basées en Région Au...

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

O.Orjas (Groupe Aoste) : « La RSE est un outil de management »

Avec près de 1 500 collaborateurs et cinq sites industriels, le groupe Aoste fait la fierté de la région Rhône-Alpes où il est historiquement implanté...

Le nouveau défi d’Antoine Morgaut (Robert Walters)

Le nouveau défi d’Antoine Morgaut (Robert Walters)

Antoine Morgaut, CEO Europe du cabinet international de recrutement Robert Walters depuis 2007, prend les rennes des directions Europe, Moyen-Orient,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message