Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

Le géant mondial de la communication, Publicis, réalise une opération historique en acquérant l’américain Epsilon, filiale marketing du groupe Alliance Data Systems. Le prix net après la prise en comptes des impacts fiscaux favorables liés à la transaction, soit 450 millions d’euros, s’élève à 3,95 milliards de dollars. Ce montant représente 8,2 fois l’Ebitda d’Epsilon en 2018. Le groupe français conseillé par BNP Paribas, JP Morgan et Allen&Co passe ainsi devant les fonds d’investissement Advent International et KKR qui lorgnaient également sur le dossier Epsilon. Ce rachat s’établit à un prix assez inférieur aux prévisions du marché. Il sera financé par la dette ainsi que par une partie de la trésorerie disponible de la société tricolore. La transaction a été approuvée par le conseil de surveillance du groupe à l’unanimité. Arthur Sadoun, CEO de Publicis, convaincu que cette opération sera fortement créatrice de valeur ajoute : « Le plan est raisonnable et devrait mener à une intégration harmonieuse avec un potentiel de croissance et des synergies de coûts importantes. Nous sommes convaincus que notre plan aura les effets attendus en matière de services pour les clients, de croissance et de synergies. » Le groupe annonce d’ailleurs un désendettement complet courant 2022 et prévoit un bénéfice net par action à deux chiffres et une hausse du free cash-flow à l’horizon 2020. Le numéro trois mondial de la communication, derrière WPP et Omnicom maintiendra son taux de distribution de dividende à 45 %.

La data, un atout contre les grandes plateformes numériques  

L’acquisition d’Epsilon s’inscrit dans une atmosphère de concurrence exacerbée par la place prépondérante occupée par les plateformes numériques comme Google ou Facebook. Grâce à ses 3 700 data scientists et ses 2 000 ingénieurs basés à Bangalore en Inde, Epsilon analyse l’ensemble du cycle de la data des consommateurs. Cette expertise, débouchant sur des campagnes publicitaires personnalisées à grande échelle, permet à la société de travailler avec sept des dix plus grandes entreprises américaines. Arhtur Sadoun précise : « Nos clients font face à de nombreux défis dus à l’évolution des attentes des consommateurs, à l’arrivée des marques direct-to-consumer et aux nouvelles règlementations en matière de protection des données. Pour continuer à trouver de la croissance profitable sur des marchés en plein bouleversement, ils doivent se transformer afin de développer des expériences personnalisées à grande échelle. » C’est d’ailleurs dans l’optique d’opérer cette transformation nécessaire auprès de ses clients que Publicis a jeté son dévolu sur Epsilon. Attention tout de même : bien que négociée à un prix raisonnable, cette transaction est d’une taille significative pour Publicis. L’intégration sera scrutée de près par certains actionnaires qui s’attendaient plutôt à bénéficier d’un programme de rachat d’actions.

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte