Epsilon : Publicis effectue la plus grosse acquisition de son histoire

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

L’acquisition d’Epsilon, filiale du groupe ADS spécialisée dans le marketing digital, s’élève à 3,95 milliards de dollars.

Le géant mondial de la communication, Publicis, réalise une opération historique en acquérant l’américain Epsilon, filiale marketing du groupe Alliance Data Systems. Le prix net après la prise en comptes des impacts fiscaux favorables liés à la transaction, soit 450 millions d’euros, s’élève à 3,95 milliards de dollars. Ce montant représente 8,2 fois l’Ebitda d’Epsilon en 2018. Le groupe français conseillé par BNP Paribas, JP Morgan et Allen&Co passe ainsi devant les fonds d’investissement Advent International et KKR qui lorgnaient également sur le dossier Epsilon. Ce rachat s’établit à un prix assez inférieur aux prévisions du marché. Il sera financé par la dette ainsi que par une partie de la trésorerie disponible de la société tricolore. La transaction a été approuvée par le conseil de surveillance du groupe à l’unanimité. Arthur Sadoun, CEO de Publicis, convaincu que cette opération sera fortement créatrice de valeur ajoute : « Le plan est raisonnable et devrait mener à une intégration harmonieuse avec un potentiel de croissance et des synergies de coûts importantes. Nous sommes convaincus que notre plan aura les effets attendus en matière de services pour les clients, de croissance et de synergies. » Le groupe annonce d’ailleurs un désendettement complet courant 2022 et prévoit un bénéfice net par action à deux chiffres et une hausse du free cash-flow à l’horizon 2020. Le numéro trois mondial de la communication, derrière WPP et Omnicom maintiendra son taux de distribution de dividende à 45 %.

La data, un atout contre les grandes plateformes numériques  

L’acquisition d’Epsilon s’inscrit dans une atmosphère de concurrence exacerbée par la place prépondérante occupée par les plateformes numériques comme Google ou Facebook. Grâce à ses 3 700 data scientists et ses 2 000 ingénieurs basés à Bangalore en Inde, Epsilon analyse l’ensemble du cycle de la data des consommateurs. Cette expertise, débouchant sur des campagnes publicitaires personnalisées à grande échelle, permet à la société de travailler avec sept des dix plus grandes entreprises américaines. Arhtur Sadoun précise : « Nos clients font face à de nombreux défis dus à l’évolution des attentes des consommateurs, à l’arrivée des marques direct-to-consumer et aux nouvelles règlementations en matière de protection des données. Pour continuer à trouver de la croissance profitable sur des marchés en plein bouleversement, ils doivent se transformer afin de développer des expériences personnalisées à grande échelle. » C’est d’ailleurs dans l’optique d’opérer cette transformation nécessaire auprès de ses clients que Publicis a jeté son dévolu sur Epsilon. Attention tout de même : bien que négociée à un prix raisonnable, cette transaction est d’une taille significative pour Publicis. L’intégration sera scrutée de près par certains actionnaires qui s’attendaient plutôt à bénéficier d’un programme de rachat d’actions.

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

X. Delsol (Delsol Avocats) : "Assouplir la réserve héréditaire favoriserait la transmission du patrimoine à des associations"

X. Delsol (Delsol Avocats) : "Assouplir la réserve héréditaire favoriserait la transmission du patri...

Quels sont les véhicules les plus adaptés aux grandes fortunes pour mener à bien leurs actions philanthropiques ? Pourquoi les donations aux États-Uni...

D. Panel (BNP Paribas AM) : "Pour les stratégies quantitatives, il y a eu un avant et un après 2008"

D. Panel (BNP Paribas AM) : "Pour les stratégies quantitatives, il y a eu un avant et un après 2008"

BNP Paribas Asset Management est constitué de quatre pôles de gestion : « Dette Privée & Actifs Réels », « Actions », « Obligations » et « Multi-A...

Les télécoms, entre mutations et opportunités : panorama d’un secteur propice au M&A

Les télécoms, entre mutations et opportunités : panorama d’un secteur propice au M&A

TABLE-RONDE. Le marché des télécoms oscille entre mega-deals et mouvements stratégiques. L’émergence annoncée de la 5G, la convergence des réseaux, l’...

L.Garret (Neuflize OBC) : "La diversification de notre offre est primordiale"

L.Garret (Neuflize OBC) : "La diversification de notre offre est primordiale"

Laurent Garret, CEO de la banque Neuflize OBC, revient pour Décideurs sur la consolidation du marché de la banque privée et sur les particularités de...

H.Ramdani (Virbac) : "Une de nos priorités sera la modernisation de nos SI financiers"

H.Ramdani (Virbac) : "Une de nos priorités sera la modernisation de nos SI financiers"

Habib Ramdani a pris les rênes de la direction financière de Virbac depuis mai 2016, alors que le Français, 7e groupe pharmaceutique vétérinaire mondi...

J-L. Chetrit (Union des Marques) : "Une marque doit avoir trois bénéfices : fonctionnel, émotionnel et sociétal"

J-L. Chetrit (Union des Marques) : "Une marque doit avoir trois bénéfices : fonctionnel, émotionnel...

Dix ans après sa première initiative, l’Union des Marques a lancé en 2018 le « programme FAIRe, 15 engagements pour une communication responsable ». S...

"Tech sans affect n’est que mort de l’humanité"

"Tech sans affect n’est que mort de l’humanité"

Soixante ans de carrière dans le marketing. À faire des marques, petites d’abord, puis internationales. À coups de slogans cultes et de campagnes grav...

Rupture déclarée pour TechnipFMC

Rupture déclarée pour TechnipFMC

Le M&A n’est pas toujours la solution. Annoncé en grande pompe comme « un succès retentissant » en 2016, le mariage entre les deux groupes parapét...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message