Épargne salariale : le new deal ?

Créée dans les années 1960, l’épargne salariale n’a pas encore réussi à gagner la popularité qu’elle mérite. La loi Pacte, portée par Bruno Le Maire, a pour ambition d’y remédier.

Créée dans les années 1960, l’épargne salariale n’a pas encore réussi à gagner la popularité qu’elle mérite. La loi Pacte, portée par Bruno Le Maire, a pour ambition d’y remédier.

Seulement 131,5 milliards d’euros étaient consacrés aux plans d’épargne salariale au 31 décembre 2017 contre 1 700 milliards d’euros pour les contrats d’assurance-vie d’après l’Association française de la gestion financière (AFG). Pourtant, selon les chiffres 2018 du Monde Argent, 72 % des salariés français estiment que c’est un bon placement. 

De nombreux facteurs expliquent ce décalage : le rapport des Français à l’épargne, leur méconnaissance des systèmes financiers, leur désintérêt pour le sujet de la retraite, la méfiance des organisations syndicales… Auxquels s’ajoutent des aspects plus pratiques. Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants de l’Autorité des marchés financiers (AMF), expliquait ainsi au Monde en juin 2018 qu’il « faut être pragmatique. Certaines personnes, qu’elles aient de l’appétence ou non pour le placement financier, n’ont pas le temps de le gérer alors qu’elles ont besoin de cette épargne sur le long terme ». Tout simplement. 

Le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) porté par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, entend bien modifier cet état de fait. Il projette d’inciter toutes les PME à proposer des mécanismes d’épargne salariale à leurs collaborateurs. La première mesure touche au nerf de la guerre : la fiscalité. Elle prévoit une exonération du paiement du forfait social, qui s’élève aujourd’hui à 20 %. Pour les entreprises de moins de 250 salariés, le forfait est supprimé lors du versement de l’intéressement. Pour celles de moins de 50, l’exonération est globale : intéressement, participation et abondement. Au cœur du projet également, la simplification des produits, notamment de retraite, de même que l’incitation des épargnants à prendre davantage de risques.  

S’il est difficile d’estimer l’impact réel qu’auront ces réformes, les acteurs du secteur sont dans l’ensemble plutôt enthousiastes et comptent bien profiter de l’élan impulsé par la loi pour évangéliser les Français sur ces produits qu’ils délaissent. Car il y a d’ores et déjà une certitude : la clé se situe très certainement dans la qualité de l’information et une pédagogie soignée pour faire comprendre aux salariés les vertus du système. 

Marie-Hélène Brissot

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les avantages de l'externalisation de la paie

Les avantages de l'externalisation de la paie

Pourquoi confier sa paie à un prestataire extérieur ? Concrètement, quels sont les gains et pourquoi ne pas continuer à l’internaliser ? Explications...

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corp...

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations s...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message