Environnement : Emmanuel Macron se positionne

Critiqué sur son manque de sensibilité écologique, le président de la République a profité de sa conférence de presse pour défendre son bilan et avancer des propositions.

Critiqué sur son manque de sensibilité écologique, le président de la République a profité de sa conférence de presse pour défendre son bilan et avancer des propositions.

Face à une opinion publique de plus en plus consciente des enjeux environnementaux et prête à agir, le gouvernement, et le président de la République, donnent parfois l’impression d’être peu impliqués. De considérer l’écologie comme un simple sujet parmi d’autres. Lors de sa conférence de presse du 25 avril, Emmanuel Macron a tâché de gommer cela.

Dans une salle de presse restaurée, il a déclaré que « l’état d’urgence climatique était là » et a reconnu que « la conscience citoyenne va plus vite que les politiques publiques ». Pour remédier à la situation, il a souhaité que l’exécutif puisse « changer de méthode pour répondre plus concrètement et de manière plus radicale aux problématiques environnementales ».

Pour cela, il a déclaré qu’une convention citoyenne de 250 citoyens tirés au sort formulera des pistes concrètes en matière d’aide au changement de véhicule ou d’isolation des domiciles. Elles pourront prendre « la forme de nouvelles mesures incitatives ou contraignantes ». Les propositions seront soit soumises au référendum, soient votées par le Parlement, soit promulguées de manière réglementaire. En outre, un Conseil de défense écologique dont la composition et les missions n’ont pas été détaillées vérifiera que les décisions prises dans les ministères tiendront compte des enjeux environnementaux.

Mais seule, la France ne pourra rien. Emmanuel Macron a déclaré qu’au niveau de l’Union européenne, il défendra une taxe carbone aux frontières et une finance verte plus ambitieuse. Il a également profité de sa conférence de presse pour déclarer que, contrairement aux idées reçues, « depuis deux ans, beaucoup de choses ont été faites ».

LJ

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Europe, terre de protection des données personnelles

L’Europe, terre de protection des données personnelles

Depuis l’adoption du RGPD le 14 avril 2016, les pays membres de l’Union européenne peuvent sanctionner les entreprises et institutions publiques non c...

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

Marie-Laure Denis, la diplomate de la donnée

À la tête de la Cnil (Commission nationale informatique et libertés) depuis février, Marie-Laure Denis connaît bien le monde de la régulation. Grâce à...

Rentrée politique : la plume fait le poids

Rentrée politique : la plume fait le poids

Les années passent et nos élus continuent de publier des ouvrages pour se faire connaître, montrer leur expertise ou attaquer leurs concurrents qui se...

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Cécile Duflot (Oxfam France) : "Un nouveau pilotage des actifs financiers est possible"

Ancienne ministre et désormais directrice générale de l’ONG Oxfam France, Cécile Duflot a défendu sa vision de l’économie, lors de l’université d’été...

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Voici pourquoi l’UDI soutient Benjamin Griveaux

Le parti dirigé par Jean-Christophe Lagarde se range derrière LREM dans la capitale. Un soutien bienvenu qui pourrait être monnayé au prix fort : l’ab...

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Université d’été du Medef : quand le capitalisme cherche à faire peau neuve…

Les 28 et 29 août s’est tenue la Ref, l’université d’été du Medef. Un événement qui est consacré à l’état des lieux du capitalisme en temps de crise.

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Université d’été du Medef : la stabilité fiscale, utopie française ?

Trop lourde, trop complexe et trop instable, la fiscalité française est régulièrement pointée du doigt pour expliquer le manque d’attractivité du pays...

Elections à Moscou : l'affront russe

Elections à Moscou : l'affront russe

Les autorités moscovites pensaient profiter de l’été pour écarter discrètement les candidats libéraux aux élections de la Douma de Moscou. C’était sa...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message