Entretien avec Jean-Baptiste Douin, responsable des activités de la banque privée de JPMorgan en Fr

" En moins de trois ans, nous avons presque doublé notre activité en France "

" En moins de trois ans, nous avons presque doublé notre activité en France "

Décideurs. Quelles sont les tendances du marché de la banque privée ?
Jean-Baptiste Douin.
J’observe que les clients ont aujourd’hui plus de mal à accepter de prendre des risques et cette situation les conduit parfois à passer à côté de certaines opportunités. Aujourd’hui, les banques qui souffrent le plus sont celles qui ont une culture par exemple très centrée sur les marchés actions et peu orientée sur l’obligataire ou encore trop européenne et pas assez internationale. Chez JPMorgan, nous cherchons le moyen de protéger le pouvoir d’achat global de nos clients, en investissant par exemple en dehors du dollar, du sterling, du yen et de l’euro. Autre opportunité, des banques se sont retirées de certaines activités de financement et cela offre des opportunités d’investissements. Je pense notamment aux financements mezzanine, classe d’actifs que nous proposons à nos clients ou encore le rachat à bon compte de portefeuilles de dettes bancaires décotées.

Décideurs. Quels sont les avantages concurrentiels recherchés par les clients ?
J.-B. D.
Signe des temps certainement, nos clients cherchent plus aujourd’hui à préserver leur patrimoine intact qu’à le faire croître. La force de frappe internationale de JPMorgan rassure dans un environnement économique aussi imprévisible. Nous avons les moyens de proposer à nos clients une allocation d’actifs internationale et diversifiée, et cela, je pense, nous différencie de la concurrence. Un banquier suit entre vingt et trente clients, il peut donc facilement et souvent interagir avec lui. En août dernier, lorsqu‘un vent de panique a soufflé sur les marchés, nous étions tous sur le pont et avons tenu nos clients – et nos prospects – régulièrement informés de la situation. Voilà typiquement le genre d’avantage concurrentiel valorisé par nos clients et dont peu de banque sont capables aujourd’hui étant donné leur modèle.

Décideurs. Comment se positionne votre offre ?
J.-B. D.
Nous nous adressons à des clients qui disposent d’un patrimoine supérieur à 30 millions d’euros – actifs financiers, immobiliers et professionnels. Notre modèle de couverture des clients se justifie particulièrement sur ce segment de clientèle.
En acceptant de nous confier son patrimoine, un client bénéficie de toutes les ressources de JPMorgan dans le monde. Notre processus d’investissement repose sur une stratégie globale mise en place par une équipe dédiée. Cette stratégie est ensuite déclinée par tous les gestionnaires. Nous ne sommes donc pas dépendant d’un produit, ni le bras de distribution d’un gérant. Chaque investissement proposé à nos clients est passé par le filtre très approfondi de nos équipes de due diligence. Pour vous donner un exemple, près de cent personnes se chargent des due diligences sur les hedge funds. Nous avons récemment donné accès à notre modèle de gestion à des clients dont le patrimoine est compris entre 10 et 30 millions d’euros et dont nous estimons que le potentiel de développement est important. Cette ouverture porte déjà ses fruits et nous gagnons des parts de marché sur ce segment où nous sommes déjà très présents aux Etats-Unis.

Décideurs. Quel bilan peut-on tirer de l’année 2011 pour l’activité private banking de JPMorgan ?
J.-B. D.
Le bilan est plutôt positif, nous avons collecté 1,750 Md$ net, et nous battons un record de nouveaux clients cette année. En moins de trois ans, nous avons presque doublé notre activité en France. Pour assumer cette croissance, nous avons dû renforcer les équipes à Paris et également renforcer les ressources que nous partageons avec le reste de l’Europe.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Création du cabinet Exso

Création du cabinet Exso

Gépy Koudadje lance Exso, nouveau cabinet de niche en droit social qui ouvrira ses portes en janvier prochain au 219, rue Saint-Honoré à Paris. Partic...

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

Avocate chez TGS France Avocats depuis presque quatre ans, Claire Cambernon prend la direction du bureau lillois de l’enseigne.

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il  paraît important d’accélérer la croissance organique en étudiant la croissance externe"

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il paraît important d’accélérer la croissance organique en étud...

Créé il y a plus de 19 ans, Haussmann Patrimoine est un cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) basé à Paris, Bordeaux et Montpellier, dont...

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Maryvonne Le Brignonen, future directrice de l'Institut national du service public

Le 1er janvier prochain, l’Institut national du service public remplacera l’actuelle l’École nationale d'administration. Ce mercredi 1er décembre, le...

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

De Gaulle Fleurance & Associés renforce sa filiale à Abu Dhabi

Mohamed El Atfi rejoint De Gaulle Fleurance Emea Ltd, société chargée de la pratique Afrique et Moyen-Orient de l’enseigne française, installée au cœu...

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis s’offre Closd

LexisNexis fait l’acquisition de Closd, une entreprise de la legaltech française spécialiste de la numérisation des opérations juridiques.

Résultats du second tour des élections ordinales

Résultats du second tour des élections ordinales

Ils sont tombés : découvrez les résultats du second tour des élections au Conseil de l'Ordre.

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimoine d’un individu"

P.O. Bernard (Opleo Avocats) : "Il manque un droit qui pourrait faire sortir l’entreprise du patrimo...

La gouvernance des entreprises n’est pas un long fleuve tranquille, particulièrement en période de crise. Le fondateur du cabinet Opleo Avocats, Pierr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte