Entretien avec Claude Mazallon, Directeur Energy, Schneider Electric France

 « Le smart grid, né de la convergence de l’énergie et du numérique, est une vraie opportunité »

 « Le smart grid, né de la convergence de l’énergie et du numérique, est une vraie opportunité »

Décideurs. La problématique principale en Europe reste l’intégration des énergies renouvelables dans le mix. En quoi le smart grid s’impose-t-il comme une solution incontournable face à la nouvelle donne énergétique ?

Claude Mazallon.
Le système de contraintes économiques et environnementales dans lequel se trouve l’Europe - et la France - nous conduit à une transition énergétique majeure où les énergies renouvelables ont et auront une place importante. Ces nouvelles sources d’énergie (éolienne et photovoltaïque) ont cependant la caractéristique d’être à la fois intermittentes et réparties de manière irrégulière. Elles ne produisent pas forcément au moment où on en a besoin et ne sont pas forcément situées à l’endroit où apparaît la demande, ce qui perturbe la stabilité du réseau électrique et celle de la tension délivrée. S’ajoute à cela une demande en augmentation constante, avec des pointes de consommation de plus en plus élevées (+ 40 % sur les douze dernières années, soit trente gigawatts), qui génère des besoins de production supplémentaires ponctuels chers et difficiles à utiliser.
Le réseau électrique doit donc s’adapter très rapidement à toutes ces variations ; c’est là tout l’enjeu du smart grid, qui est de le doter de suffisamment d’intelligence pour pouvoir équilibrer l’équation entre diversité des consommations et diversité des productions. Cela nécessite une modernisation et une numérisation du réseau actuel, qui n’a pas été conçu à l’origine pour supporter de telles évolutions.

Décideurs. Comment développer davantage de sécurité pour les réseaux et les usagers ?

C. M.
Il faut faire la distinction entre la sécurité - qui concerne les biens et les personnes -, et la sûreté de fonctionnement du réseau lui-même. La première est garantie par un système de normalisation imposé aux installations électriques et aux produits qui les constituent. La seconde est assurée par la fiabilité intrinsèque des produits et des installations, mais aussi par l’intelligence des systèmes.
Développer plus de sûreté, c’est rendre le réseau plus résistant aux incidents aléatoires et aux contraintes liées aux fluctuations de la demande et de la production. Schneider Electric, par exemple, dispose de solutions de détection automatique de défauts sur les lignes qui permettent de réorganiser le maillage du réseau pour isoler la partie en défaut. Il est aussi possible d’anticiper les pointes de consommation grâce à des modélisations, et de piloter des effacements de charge (avec l’accord des consommateurs), sans sacrifier ni le confort, ni la disponibilité des installations. Les évolutions technologiques rendent possibles aujourd’hui ce qui ne l’était pas auparavant.

Décideurs. Et a-t-on à ce jour une idée exacte du coût des systèmes et l’impact du smart grid sur les coûts d’exploitation ?

C. M.
L’intégration d’éléments supplémentaires dans les infrastructures existantes aura de toute évidence un coût. Mais la bonne question est : « Quelle est la rentabilité de ces investissements au global pour la collectivité ? Et donc, quels sont les gains que le smart grid va générer ? » Les fonctions avancées des systèmes permettent en effet d’optimiser l’utilisation des capacités de production en place et de réduire les consommations d’énergie, d’où d’importantes économies au niveau des d’investissements. Ces systèmes apportent également une plus grande masse d’informations utiles, pour mieux connaître par exemple l’état des installations en temps réel, et donc anticiper leurs évolutions, réduire et mieux planifier les opérations de maintenance et au final, prolonger leur durée de vie.

Décideurs. Le smart grid constitue-t-il une nouvelle filière énergétique à part entière ?

C. M.
Nous avons en France une filière électrique forte, avec de grands groupes industriels, mais aussi des PME très dynamiques. Cette filière détient un savoir-faire qui nous est envié dans le monde entier et une maîtrise des technologies et des métiers, de la production au transport, en passant par la distribution et jusqu’aux différents produits et systèmes installés chez les usagers.
Comme Schneider Electric, tous ces acteurs sont très engagés dans le smart grid dans l’innovation et la R&D, et participent activement à de nombreux projets et démonstrateurs, sur le territoire national et dans le monde. Le smart grid, né de la convergence de l’énergie et du numérique, est une vraie opportunité et nous disposons de tous les atouts pour la transformer en création de valeur et d’emplois en France.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

À la découverte des vignobles tourangeaux

À la découverte des vignobles tourangeaux

Terres de patrimoine et d’histoire, la Touraine est un terrain de jeu formidable pour les amateurs de vin. Parmi une centaine de caves, Décideurs a fa...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Jessica Alba, Emma Watson, Oprah Winfrey : les célébrités des conseils d'administration

Jessica Alba, Emma Watson, Oprah Winfrey : les célébrités des conseils d'administration

Jessica Alba intègre le board de Yahoo. L’actrice n’est pas la première à rejoindre l’instance non exécutive d’un grand groupe, en recherche de nouvel...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message