Entretien avec Alban Arribas, Head of Fund Management France d’Aberdeen Asset Management France

 « Quelques fonds adoptent des positions plus opportunistes, mais ils sont encore rares »

 « Quelques fonds adoptent des positions plus opportunistes, mais ils sont encore rares »

 Décideurs. Quel est le business model d’Aberdeen Asset Management ?
Alban Arribas.
Aberdeen Asset Management est une société indépendante cotée au FTSE 100 et ayant pour unique métier la gestion d’actifs. Notre activité consiste à gérer des actifs pour compte de tiers, principalement pour des investisseurs institutionnels. Nous proposons des solutions d’investissement sur plusieurs classes d’actifs : les actions (56,3 %), l’obligataire (22 %), Aberdeen Solutions, regroupant les fonds de private equity, les fonds de hedge funds, la gestion diversifiée et la multigestion (13,1 %), et l’immobilier, en direct et en fonds de fonds (8,6 %). A ce jour, nos encours sous gestion s’élèvent à 236 milliards d’euros.

Décideurs. Depuis quand Aberdeen se positionne-t-il sur l’immobilier ?
A. A.
Nous avons développé la gestion d’actifs en immobilier à partir de la Suède dans les années 2000. Après plusieurs acquisitions de sociétés, Aberdeen est devenue la quatrième plus importante plateforme immobilière en Europe. Nous gérons aujourd’hui près de 23 milliards d’euros d’actifs, essentiellement en Europe. Cette gestion s’organise autour de trois lignes de métier : la gestion de fonds immobilier en direct, dont plus de 70% en Europe continentale ; la gestion sous mandat (40 %), essentiellement au Royaume-Uni ; et les fonds de fonds immobiliers, principalement en Europe.

Décideurs. Que représente la France dans le volume d’encours sous gestion du groupe, en immobilier ?
A. A.
Dans l’Hexagone, nous gérons les actifs français pour le compte de fonds paneuropéens Aberdeen de droit luxembourgeois ou allemand. Nous assurons toute leur gestion immobilière, de l’acquisition à la cession, en passant par la gestion et nous positionnons principalement sur des actifs core, de bureau et de commerce dans le quartier central des affaires de Paris (300 millions d’euros). Nous avons également quelques actifs à Lyon et Toulouse. Par ailleurs, les clients français sont investis à hauteur de 200 millions d’euros dans des fonds gérés par nos collègues européens.

Décideurs. Quelle stratégie de développement poursuivez-vous en France ?
A. A.
Notre ambition est à la fois de faire venir des investisseurs étrangers en France et de convaincre des investisseurs français de se positionner à l’étranger, à travers des fonds ou des mandats. Cela permet d’offrir un spectre d’investissement plus large et offre une diversification de son allocation. Les investisseurs français sont, par exemple, très intéressés pour augmenter leurs allocations d’actifs en Allemagne, où nous nous positionnons sur différentes classes d’actifs immobiliers (bureaux, commerces, logistique mais aussi de façon importante sur le marché résidentiel). En France, les investissements se font le plus souvent en direct, du fait de la profondeur de marché, notamment à Paris. Mais nous voyons de plus en plus apparaître des réflexions autour des fonds dans une stratégie de diversification sur des niches de marché mais également sous forme de mandats. C’est un modèle d’investissement qui se développe de plus en plus et auquel nous croyons.

Décideurs. Le marché parisien se tient-il ?
A. A.
Sur le core, le marché tient assez bien mais dès qu’on s’éloigne du centre de Paris, le marché souffre plus. Dès lors que le risque sur la localisation et l’état locatif de l’immeuble est écarté et que les rendements sont sécurisés, les investisseurs sont au rendez-vous. Quelques fonds adoptent des positions plus opportunistes, mais ils sont encore rares.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Fondateur de la branche négociation du Raid, Laurent Combalbert est négociateur de crise professionnel. Aujourd’hui, à travers son entreprise The Trus...

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Imprimerie fondée en Mayenne dans les années 1900, Jouve s’est transformé pour se spécialiser entièrement dès 2020 dans la dématérialisation des donné...

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

À quelques jours de la conclusion du rapprochement historique de Veolia avec Suez, le conseil d’administration de Veolia a désigné Estelle Brachlianof...

Agroalimentaire, ces Français qui cartonnent

Agroalimentaire, ces Français qui cartonnent

Le secteur agroalimentaire reste une place forte de l'économie hexagonale. Certaines entreprises, parfois peu connues du grand public, connaissent une...

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Les secteurs de la technologie et de la santé sont en pleine croissance"

G. Reboul (Reboul & Associés) : "Les secteurs de la technologie et de la santé sont en pleine croiss...

Cabinet à taille humaine emmené par trois associés, Reboul & Associés conseille aussi bien des grands groupes que des start-up. La boutique a par...

Discrètes, ces entreprises contribuent à réindustrialiser la France

Discrètes, ces entreprises contribuent à réindustrialiser la France

Enfin ! La France recrée depuis quelques années des emplois industriels. Cela est en partie lié à la croissance de groupes qui, implantés sur un march...

Trois entreprises scandinaves méconnues qui cartonnent

Trois entreprises scandinaves méconnues qui cartonnent

Derrière des mastodontes tels que Nokia, Volvo, Saab, Spotify ou Revolut, la Scandinavie fourmille d'entreprises à très forte croissance. Parmi elles,...

B. Gstalder (Mister Menuiserie) : "Nous sommes le Volkswagen de la menuiserie"

B. Gstalder (Mister Menuiserie) : "Nous sommes le Volkswagen de la menuiserie"

Si le groupe Label existe depuis dix ans, la marque Mister Menuiserie, qui en est désormais la figure de proue, est née en 2016. Depuis, sa croissanc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte