En pleine crise financière et judiciaire, Juul lève 700 millions de dollars

Le producteur d’e-cigarettes, Juul, impliqué dans des procédures judiciaires qui font écho à un débat sur la consommation de ces produits par les mineurs dans la société américaine, lève des fonds pour supporter ses difficultés financières.

Le producteur d’e-cigarettes, Juul, impliqué dans des procédures judiciaires qui font écho à un débat sur la consommation de ces produits par les mineurs dans la société américaine, lève des fonds pour supporter ses difficultés financières.

Après avoir rencontré un engouement sans précédent qui lui vaut de détenir 72 % du marché d’e-cigarettes, Juul, propriété d’Altria (ex-Marlboro), géant mondial du tabac, se heurte à des difficultés financières. En cause, les déboires judiciaires auxquels ses produits sont confrontés. Accusée par plusieurs États américains d'avoir vendu illégalement des cigarettes électroniques à des mineurs et ciblé des lycéens, l’entreprise est dans le collimateur de la Food and Drug Administration (FDA). En prévision de ces poursuites, la start-up a inscrit, en octobre, une charge de 4,5 milliards de dollars. Aujourd’hui, la valorisation de l’entreprise plafonne à 12 milliards de dollars, contre 38 milliards en 2018, lors de la prise de participation d’Altria. Dans ce contexte le nouveau PDG de Juul, , K.C. Crosthwaite, a annoncé, en novembre, la suppression de 650 emplois et, en janvier, la fin de la stratégie d’internationalisation du groupe. La holding vient par ailleurs de déprécier 4,1 milliards de dollars d’actifs liés à sa participation dans le producteur de cigarettes électroniques.

Malgré tout, « que ce soit notre évaluation ou le marché, il y aura des hauts, des bas, des rebondissements, mais les raisons qui nous ont tous amenés ici n'ont pas changé », nous explique le PDG. Les investisseurs ont afflué pour donner de l’air à l’entreprise dans cette phase difficile, car le potentiel de croissance, en dépit des controverses, reste immense. Juul a donc réussi à lever 700 millions de dollars en obligations convertibles. Ces billets structurés comme de la dette seront convertis en actions si le prochain tour de table rassemble entre 10 et 25 milliards de dollars. Un pansement à court terme pour une entreprise qui vise une rémission à long terme.

Depuis, Crosthwaite a fait face, le 5 février, au Congrès américain aux côtés des PDG de ses concurrents principaux, dont Reynolds American, Njoy, Fontem, et Logic. Pour éviter de répondre aux attaques des autorités sur l’impact des e-cigarettes sur la santé, les industriels se rangent derrière la décision  - à venir -  de la FDA. Interrogé ensuite sur la responsabilité de la stratégie marketing de ces groupes dans l’addiction des jeunes à la nicotine, Ryan Nivakoff, PDG de Njoy, utilise même fallacieusement une citation du délégué de la FDA, Scott Gottlieb : « Si vous transformez chaque fumeur adulte dépendant en vapoteur, vous aurez un impact profond sur la santé publique ». Le même Gottlieb qui pousse à l’interdiction des produits à dosettes jetables, à l’instar de Juul ou Njoy, après avoir fait suspendre les ventes de la plupart des produits aromatisés. Le débat fait rage aux États-Unis, entre la société civile, les fabricants, le gouvernement et l’incontournable FDA… À partir de mai 2020, cette dernière organisation contrôlera la mise sur le marché de toutes les e-cigarettes. C’est donc elle qui aura le dernier mot sur le sujet, à condition de préserver son intégrité vis-à-vis d’un des lobbys les plus puissants du monde.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Amazon, grand perdant de la crise sanitaire ?

Amazon, grand perdant de la crise sanitaire ?

Amazon pensait surfer sur la vague de la crise sanitaire. Mais en décidant de maintenir son service de livraison dans des conditions sanitaires jugées...

La Commission alerte sur la nécessité de filtrer les investissements étrangers

La Commission alerte sur la nécessité de filtrer les investissements étrangers

Alors que la crise sanitaire bat son plein en Europe, les économies marquent le pas. Pour éviter que certains ne profitent de cette vulnérabilité, la...

André meurt de non-assistance respiratoire

André meurt de non-assistance respiratoire

La crise sanitaire a précipité le placement en redressement judiciaire de la chaîne de magasins André, le 1er avril dernier. Son PDG, Boris Saragaglia...

All Set lève 8,25 millions de dollars pour sauver la restauration américaine

All Set lève 8,25 millions de dollars pour sauver la restauration américaine

Face à la pandémie du Covid-19, les restaurateurs sont dans la tourmente. La solution de « No-Contact Pickup » d’All Set rassure les clients et permet...

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

Après les dividendes, c’est au tour des rémunérations des patrons des plus grandes banques d’être passées au crible par les superviseurs. En pleine cr...

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

Le cabinet de gestion de patrimoine DLCM Finances renforce sa présence à Paris en finalisant son rapprochement avec La Financière DV.

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Le coronavirus n’épargne rien ni personne. La holding qui gère les affaires de la famille du président des États-Unis, la Trump Organization, en fait...

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

Selon le président de l’Eurogroupe Mario Centeno une ligne de crédit de 240 milliards d’euros ouverte à tous les pays va prochainement être activitée...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message