«En matière d’anti-corruption, nous nous conformons aux systèmes les plus aboutis»

Sylvie Kandé de Beaupuy, senior vice-président group chief compliance officer et présidente du comité éthique et compliance, Technip

Sylvie Kandé de Beaupuy, senior vice-président group chief compliance officer et présidente du comité éthique et compliance, Technip

Décideurs. Arrivée chez Technip en 2008, vous avez créé le département «compliance» (conformité) que vous dirigez aujourd’hui. Comment est-il organisé??

Sylvie Kandé de Beaupuy. Lorsque j’ai rejoint Technip en 2008, ma mission a été de répondre aux besoins de la nouvelle direction récemment mise en place. Le poste de responsable de la compliance a été pensé pour être totalement intégré à la direction juridique, l’objectif étant de ne pas dissocier l’éthique et la compliance des problématiques juridiques? : nous veillons tous au respect des intérêts communs pour la protection du groupe et la gestion du risque lié à nos activités. L’équipe est aujourd’hui composée au niveau de la holding de huit spécialistes à temps plein, sept juristes spécialisés et un paralegal. Au total, une trentaine de personnes interviennent en matière de compliance, dont les directeurs juridiques régionaux et leurs équipes dédiées.

Décideurs. Pourriez-vous décrire votre rôle de responsable éthique et compliance??

S.K. de B. Nous sommes aujourd’hui focalisés sur les règles de lutte contre la corruption et élaborons à ce titre tout un ensemble de normes propres à Technip pour protéger nos activités. Ces règles sont élaborées au niveau de la holding et intégrées au sein de chaque division ou région. Nous veillons, grâce à des outils de suivi, d’audit et de contrôle, à leur bonne application à l’ensemble du groupe. Nous sommes en outre vigilants à la mise en œuvre de nos pratiques éthiques et compliance auprès de nos agents, partenaires, sous-traitants, fournisseurs, agents de douanes, etc. Afin d’exercer le contrôle qu’impose l’exigence de ces règles dans leur fonctionnement, nos contrats prévoient un certain nombre de contrôles et des tests de fiabilité.

Décideurs. De manière plus pratique, quels sont vos supports de travail dans l’élaboration de la politique d’éthique et de compliance??

S.K. de B. Si les acteurs de quelques secteurs d’activité se sont concertés pour élaborer une charte de compliance commune, ce n’est pas encore le cas des acteurs de l’énergie. Cela ne nous empêche pas de discuter régulièrement avec nos partenaires et clients pour mettre en place la même approche de l’anti-
corruption. Outre la réglementation propre à la France, nos activités étant par essence internationales, nous nous appuyons sur un ensemble de textes qui nous servent de base de fonctionnement tels que la réglementation de l’OCDE, la réglementation du FCPA américain et du UK Bribery Act. En les respectant, nous nous mettons à l’abri des autorités quant à notre politique de gestion des risques anti-corruption. Les États-Unis sont souvent une bonne source puisque c’est la réglementation la plus ancienne en la matière et qui apporte par conséquent le plus d’éléments de référence. La réglementation française est d’application plus modeste encore aujourd’hui, c’est pourquoi nous nous conformons au système le plus abouti. D’autant que le système répressif américain est le plus actif tandis que le français (et européen) est pour l’heure plus modéré.

Décideurs. Quels sont à présent vos objectifs de développement??

S.K. de B. Si dans un premier temps nous sommes restés focalisés sur la lutte contre la corruption, nous élargissons notre champ d’intervention aux problématiques liées à la concurrence, au contrôle des exportations et au respect des droits de l’homme. Ces matières sont, à l’instar de notre activité de base, l’objet de réflexions en amont pour l’élaboration de règles communes qui seront ensuite déclinées dans le groupe. Les projets sont déjà bien avancés et nous pensons agrandir l’équipe compliance prochainement. La croissance de notre équipe coïncide avec celle de notre activité?!

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un vent nouveau souffle sur BCTG

Un vent nouveau souffle sur BCTG

Créé en 1971, le cabinet BCTG s’offre une nouvelle jeunesse pour ses cinquante années d’existence : déménagement, rebranding et lancement d’un site in...

Adaltys muscle ses équipes

Adaltys muscle ses équipes

Lucie Paitier avait créé le bureau de rennais d’Adaltys en 2019. Elle accède à présent à l’association au sein du cabinet français qui renforce ainsi...

Reed Smith nomme un associé spécialiste du droit de l’environnement

Reed Smith nomme un associé spécialiste du droit de l’environnement

Nicolas Walker, spécialiste du droit public et des questions de responsabilité sociale des entreprises, devient le troisième associé du département én...

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Habitué des dossiers à forts enjeux économiques défendus devant les juridictions françaises et européennes, Victor Steinberg a créé Steinberg Avocat :...

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en forte croissance"

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en for...

Fondée en 2013 par Nawfal Bendefa et Mehdi Tahiri Joutei Hassani et adossée à CFG Bank en tant qu’actionnaire depuis 2020, la société de gestion REIM...

Premier label ESG pour les produits structurés

Premier label ESG pour les produits structurés

L’urgence climatique et l’appel à l’action se font de plus en plus entendre, surtout du côté de la place financière. De nombreux projets sont en cours...

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

Les sociétés La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion annonçaient hier leur rapprochement en vue de devenir l’un des principaux acteurs indépe...

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

L’entreprise américaine XPO Logistics nomme Rémi Dujon au poste de directeur juridique pour l'Europe et l’intègre au sein de son comité exécutif.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte