Emmanuel Macron : voici les points importants de son discours du 13 avril

Confinement prolongé, aide économique, sortie de crise, utilisation de tests... Voici ce qu'il faut retenir de l'allocution du 13 avril.

Confinement prolongé, aide économique, sortie de crise, utilisation de tests... Voici ce qu'il faut retenir de l'allocution du 13 avril.

Pour la quatrième fois depuis le début de la crise sanitaire, le président de la République a pris la parole. Voici les points les plus importants de son discours prononcé à 20h02 pour laisser aux Français le temps de rendre hommage au personnel soignant et à tous les professionnels en première ligne.

Le confinement est prolongé jusqu'au 11 mai : C'est la principale annonce à retenir. Le président de la République a donné une date de fin de confinement :  le 11 mai. Toutefois, la date est susceptible d'être (encore) prolongée si la propagation du virus ne ralentit pas. A l'instar d'autres pays comme l'Autriche ou encore l'Espagne, la France envisage enfin une sortie de crise, sans pour autant relâcher la mobilisation et le confinement. Emmanuel Macron a insisté sur l'aspect progressif du déconfinement. En d'autres termes, pas de fête de la victoire dans les rues de France le 11 mai !

Etablissements scolaires, ce qu'il va se passer : Durant son allocution, Emmanuel Macron a annoncé que crèches, écoles, collèges et lycées seront progressivement réouverts. Une mesure justifiée par le fait que sans cours, les inégalités sociales risquent de croître davantage. En revanche, les établissements d'enseignement supérieur devraient rester fermés "jusqu'à l'été". Les étudiants les plus précaires, mais aussi les familles les plus modestes devraient recevoir sous peu une aide financière dont le montant n'a pas été dévoilé pour le moment.

Un confinement renforcé ? La crainte était forte qu'Emmanuel Macron annonce un renforcement du confinement. Ce ne sera pas le cas puisqu'il ne sera "ni renforcé, ni allégé mais pleinement appliqué".

Politique de déconfinement : Le gouvernement n'a pas officiellement dévoilé son plan de déconfinement."Le gouvernement présentera d'ici quinze jours son plan pour l'après 11 mai". Il sera amené à évoluer chaque semaine si la situation l'exige, a déclaré Emmanuel Macron.

Fermeture des frontières :  Toujours pas de date donnée pour l'ouverture des frontières qui, pour le moment, restent "fermées jusqu'à nouvel ordre".

Des secteurs à aider financièrement : Durant son allocution, le président de la République a cité plusieurs secteurs fortement touchés par la crise : la restauration, la culture ou l'évenementiel. Pour les aider, plusieurs mesures seront dévoilées à l'issue du Conseil des ministres du 15 avril. Elles concerneront également les travailleurs indépendants et les étudiants précaires.

Recours aux tests : C'est scientifiquement prouvé, les tests permettent de lutter efficacemment contre la propagation du Covid-19. L'Allemagne, Israel ou la Corée du Sud l'ont prouvé. Les tests seront incontournables pour la sortie de crise a souligné Emmanuel Macron qui annonce sa volonté "d'augmenter le nombre de tests chaque jour avec une priorité mise sur les soignants, nos ainés et les personnes les plus fragiles". D'après lui le 11 mai, il sera possible de "tester toute personne présentant un symptôme et de mettre en quarantaine les personnes touchées par le virus".

Numérique et Coronavirus : Plusieurs pays ont développé des applis pour détecter et isoler les personnes atteintes du Covid-19, mais aussi identifier celles qui ne respectent pas le confinement. Le président de la République a confirmé que la France continue à plancher sur une application basée sur le "volontariat" et qui garantit "l'anonymat". Assemblée nationale et Sénat sont appelées à débattre de la question d'ici le 11 mai pour faire en sorte que cette initiative "ne morde pas nos libertés".

Un hôpital qui tient le coup : En direct de l'Elysée, le président a rendu hommage, dès le début de son discours aux soignants "qui ont tenu" et ont fait en sorte que "l'épidémie marque le pas", que "les entrées en réanimation diminuent" et que "les hopitaux aient réussi à soigner ceux qui se sont présentés". Il a également reconnu l'engagement de tous ceux qui agissent en seconde et en troisième ligne, c'est à dire les actifs mais aussi les Français qui respectent les mesures de confinement. "Chacun d’entre vous – que vous soyez soignant, travailleur mobilisé ou confiné – a permis à ce que l’épidémie commence à marquer le pas".

Une production "de temps de guerre":  Emmanuel Macron a rendu hommage aux industriels et aux associations qui se mobilisent. Résultat : "d'ici trois semaines, le nombre de masques produits sera multiplié par cinq, 10 000 respirateurs seront produits sur notre territoire".

Afrique : la fin de la dette ? Le président à rendu hommage aux pays européens qui ont aidé la France. Celle-ci va, à son tour, aider "nos voisins d'Afrique". Emmanuel Macron a notamment évoqué une annulation de la dette.

A quand la fin de l'épidémie ? "En toute humilité, je n'ai pas de réponse définitive" a tranché le successeur de François Hollande qui estime qu'étant donné le fait "qu'une très faible minorité de la population a contracté le virus, nous sommes très loin de l'immunité collective".

Vous trouverez sur le lien suivant les points les plus important du dernier discours du président de la République. Il est en date du 16 mars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gagner la guerre sanitaire : cas pratiques, armes et boucliers

La guerre sanitaire contre le Covid-19 se joue sur de très nombreux terrains. Déclarations politiques, plans d'action, stratégies de déconfinement, cas pratiques pays, mais aussi armes sanitaires pour remporter la bataille contre le virus, telles que les masques, respirateurs et vaccins, Décideurs fait le point sur cette pandémie inédite en ampleur.
Sommaire La bataille du vaccin est lancée A.Calvo (NG Biotech) : "Nous pourrons produire un million de tests par mois en juillet" Essais cliniques. Où en est la recherche ? Tracer les cas contacts : l'apport "indispensable" des applications numériques de tracing Contrôles de température : indispensable plan B contre les clusters de Covid-19 Demain, ouvrez une porte avec le pied ! L'immunité, clé d'une guerre d'usure contre le Covid-19 Coronavirus au Brésil, le fiasco Bolsonaro Isolement des malades, le casse-tête français Stop Covid, double feu vert !
Stéphane Le Foll, le poil à gratter du PS

Stéphane Le Foll, le poil à gratter du PS

Lors de la primaire du PS, qui s’est volontairement déroulée en catimini, l’ancien ministre de François Hollande a réalisé un score plus qu’honorable...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Les entreprises déploient de nombreux dispositifs afin de réduire les inégalités hommes-femmes. Pourtant, certains secteurs restent hermétiques à cett...

Comment les dirigeants politiques nous manipulent… avec des animaux !

Comment les dirigeants politiques nous manipulent… avec des animaux !

Quel est le point commun entre Emmanuel Macron, Kim Jong-un, Vladimir Poutine ou Joe Biden ? Tous utilisent une puissante technique de manipulation de...

LGBT, un vote convoité

LGBT, un vote convoité

Une gauche qui reste dominante mais déclinante, une droite classique à la peine. Et une extrême droite en pleine ascension qui surfe sur les agression...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

Les journalistes Dmitry Muratov et Maria Ressa remportent le prix Nobel de la paix

Les journalistes Dmitry Muratov et Maria Ressa remportent le prix Nobel de la paix

Ces deux défenseurs de la liberté d’expression succèdent au programme alimentaire mondial (PAM). Un sacre qui déjoue les pronostics.

Qui vote Éric Zemmour ? Ce que révèlent les sondages

Qui vote Éric Zemmour ? Ce que révèlent les sondages

Le presque candidat se rêve en représentant de la jeunesse et des catégories populaires. Pour le moment, son électorat est plutôt âgé, masculin et ais...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte