Emmanuel Macron marie l’assurance-vie et le private equity

Les épargnants ont désormais la possibilité d’investir sur des fonds dédiés au capital-investissement tout en profitant des avantages de l’assurance-vie.
Emmanuel Macron

Les épargnants ont désormais la possibilité d’investir sur des fonds dédiés au capital-investissement tout en profitant des avantages de l’assurance-vie.

Emmanuel Macron a érigé l’orientation de l’épargne de long terme des Français vers l’économie réelle comme l’une de ses priorités. Preuve de son implication sur le sujet, le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique a annoncé le 5 juillet dernier le lancement d’un nouveau produit (commercialisé par Axa) dédié au private equity pouvant être souscrit au sein d’un contrat d’assurance-vie. Un placement qui prend la forme d’unités de compte correspondant à des parts de fonds investis en titres de sociétés non cotées.

 

Cet investissement a été rendu possible par l’article 137 de la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques d’août 2015. En pratique, en cas de décès ou de rachat sur le contrat, l’assureur ne dispose que de deux mois pour verser la valeur correspondante au contrat à l’assuré ou aux bénéficiaires. Cette obligation empêchait jusqu’alors les assureurs de proposer dans leurs contrats des unités de compte qu’ils n’étaient pas en capacité de liquider sur un délai aussi court. Désormais, le paiement de ces nouvelles unités de compte pourra être effectué en titres. « C’est là l’innovation principale de cette réforme, le risque de liquidité est alors porté par l’assuré ou le bénéficiaire, et l’assureur peut donc proposer des unités de compte investies en fonds de capital-investissement », souligne ainsi Emmanuel Macron.

 

Cette nouvelle solution d’épargne doit donc permettre de rediriger une partie des 3 600 milliards d’euros d’épargne financière vers le tissu des PME et ETI. En contrepartie, les épargnants les plus avertis espèrent profiter des performances du capital-investissement pour redynamiser leur assurance-vie dont les résultats ont été significativement impactés par les soubresauts des marchés financiers et la baisse des rendements des fonds en euros.

 

Axa France et CNP Assurances ont été les deux premiers assureurs à se lancer dans la commercialisation de ces supports d’investissement.

 

Aurélien Florin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un nouvel associé chez HâpyFew Family Office

Un nouvel associé chez HâpyFew Family Office

Jean-Antoine Breuil a rejoint HâpyFew Family office en tant qu’associé et Chief Investment Officer.

Seban & Associés arrive à Lille

Seban & Associés arrive à Lille

Peu après l'ouverture de ses bureaux à Bordeaux et Clermont-Ferrand, le cabinet crée Seban & Associés Hauts-de-France, animé par Agathe Delescluse...

Beau de Loménie compte une nouvelle associée

Beau de Loménie compte une nouvelle associée

Emmanuelle Machinet devient associée du cabinet de conseil en propriété industrielle Beau de Loménie

White & Case étoffe son partnership mondial

White & Case étoffe son partnership mondial

White & Case renforce sa pratique antitrust avec l'arrivée de Jérémie Marthan en tant qu'associé à Paris. Sur le plan mondial, le cabinet élargit...

LDA : une nouvelle boutique de droit social

LDA : une nouvelle boutique de droit social

L’avocate Lucille Detwiler se lance dans l'aventure entrepreneuriale en fondant LDA, un cabinet d’avocats de droit social consacré aux entreprises et...

Cinq nouveaux associés chez CMS Francis Lefebvre Avocats

Cinq nouveaux associés chez CMS Francis Lefebvre Avocats

CMS Francis Lefebvre Avocats renforce la dimension pluridisciplinaire du cabinet en cooptant Alexandre Bordenave, Rosetta Ferrère, Grégory Dumont, Tho...

Sortie du livre "Le Délégué à la Protection des Données en action"

Sortie du livre "Le Délégué à la Protection des Données en action"

Paru à la Revue Banque de l'Essentiel intitulé "Le Délégué à la Protection des Données en action", auquel a participé Mathias Avocats, cabinet spécial...

Dossier spécial : les influenceurs du droit

Dossier spécial : les influenceurs du droit

Ils n'ont pas de blog, twittent très peu voire pas du tout et ne travaillent pas à la réputation digitale d'une marque de vêtements ou de cosmétiques....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte