Emmanuel Macron. Ce qu'il faut retenir de son allocution du 9 novembre

Pour la neuvième fois depuis le début de l'épidémie, le président de la République s'adresse aux Français. Troisième dose, nucléaire, PGE : voici les points importants d'un discours de 27 minutes.

Pour la neuvième fois depuis le début de l'épidémie, le président de la République s'adresse aux Français. Troisième dose, nucléaire, PGE : voici les points importants d'un discours de 27 minutes.

Toujours pas de vaccination obligatoire : La vaccination obligatoire n'est toujours pas décrétée. S'adressant aux 6 millions de non vaccinés, Emmanuel Macron a fait appel au civisme et à la responsabilité : "Ce soir, mon premier message est un appel à l'esprit de responsabilité aux six millions d'entre vous qui n'ont encore reçu aucune dose de vaccin. Une personne vaccinée a 11 fois moins de chance de se retrouver à l'hôpital en soins critiques. Vaccinez-vous pour vous protéger". 

Troisième dose : Le président de la République n'a pas évoqué le terme de troisième dose et a préféré parler de campagne de rappel. Selon lui, "il faut l'accélérer", notamment pour les personnes vaccinées il y a plus de six mois. Dès début décembre, une campagne de rappel sera lancée pour les 50-64 ans. A partir du 15 décembre, il faudra justifier d'un rappel pour prolonger le passe sanitaire.

Règles en vigueur maintenues : Le port du masque à l'école, les gestes barrière et le passe sanitaire sont maintenus jusqu'à nouvel ordre. A moyen terme, les règles feront l'objet d'une adaptation territoire par territoire en fonction de l'évolution de l'épidémie.

Prêts garantis par l'Etat : Les PGE sont prolongés jusqu'à juin 2022.

Assurance chômage : "À partir du 1er décembre, il faudra avoir travaillé au moins six mois dans les deux dernières années pour pouvoir être indemnisé". En outre, se reposant sur le fort nombre de postes non pourvus, le président de la République a annoncé que les demandeurs d'emploi en recherche active verront leurs allocations suspendues s'ils refusent un emploi. Rien n'a été précisé sur le nombre de refus et la nature de l'emploi.

Energie : Emmanuel Macron a mentionné la hausse du prix du gaz ou de l'électricité. Pour ne "pas dépendre de l'étranger" et "atteindre la neutralité carbone", il a annoncé la "relance de la construction de réacteurs nucléaires". Les énergies renouvelables feront également l'objet d'un plan d'investissement.

France 2030 : L'allocution a également été l'occasion pour le chef de l'Etat de mentionner le plan d'investissement France 2030 crédité de 30 milliards d'euros. Celui-ci avait été rendu public le 12 octobre.

Universalisme : Le discours s'est clôturé par une mise en garde contre toute forme de "dogmatisme", "d'obscurantisme" et de "nationalisme". La France se targue, selon Emmanuel Macron, "d'assurer sa part d'universel".

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Edito : Chine - Russie, une relation (très) déséquilibrée

Edito : Chine - Russie, une relation (très) déséquilibrée

La guerre en Ukraine oblige Moscou à se tourner vers Pékin. Un choix contrait qui pourrait pénaliser la Russie à moyen-terme

Les défis de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale

Les défis de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale

Renouer avec les enseignants, relever le niveau des élèves, promouvoir l’enseignement républicain… Plusieurs chantiers majeurs attendent le nouveau mi...

Parti socialiste : bientôt l’implosion ?

Parti socialiste : bientôt l’implosion ?

L’accord noué avec LFI crée plus de remous que prévu au parti socialiste qui subit une fronde venue en grande partie du Sud-Ouest. La vieille maison n...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Catherine Colonna, l’expérimentée du Quai d'Orsay

Catherine Colonna, l’expérimentée du Quai d'Orsay

Peu connue du grand public, la nouvelle ministre des Affaires étrangères est pourtant l’une des diplomates les plus chevronnées de l’Hexagone. La chir...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Gouvernement Borne : ce qu'il faut retenir

Gouvernement Borne : ce qu'il faut retenir

Une relative stabilité, peu de débauchages, des ministres et des députés promus : voici les principales informations sur le nouveau gouvernement.

Logement : ministère amer

Logement : ministère amer

Malgré les interpellations multiples dénonçant une campagne au cours de laquelle la question du logement est restée très secondaire, en dépit des aler...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message