États généraux de la justice : comment cela va se passer...

L’Élysée a annoncé le lancement des États généraux de la justice. Organisé à la rentrée, l’événement devrait se tenir sur plusieurs semaines et réunir magistrats, greffiers, avocats, notaires, huissiers de justice et autres acteurs du monde judiciaire.

L’Élysée a annoncé le lancement des États généraux de la justice. Organisé à la rentrée, l’événement devrait se tenir sur plusieurs semaines et réunir magistrats, greffiers, avocats, notaires, huissiers de justice et autres acteurs du monde judiciaire.

Le président de la République Emmanuel Macron vient d’annoncer le lancement des premiers États généraux de la justice à la rentrée prochaine après son entretien du 4 juin dernier avec Chantal Arens, première présidente de la Cour de cassation, et François Molins, procureur général près la Cour de cassation, lesquels l'avait sollicité pour échanger sur la situation de la justice en France "notamment au regard des préoccupations de nos concitoyens sur la sécurité", comme annoncé dans le communiqué de l’Élysée. Pour rappel, François Molins s’était insurgé dans les colonnes du Monde fin avril contre l’idée que la justice serait laxiste. Lors de cette entrevue, Emmanuel Macron a rappelé "son profond attachement au principe de la séparation des pouvoirs et au principe de l’indépendance de l’autorité judiciaire dont il est le garant". Il souhaite également que "le Garde des Sceaux rende compte chaque année au Parlement de la politique pénale du gouvernement".

Les États généraux de la justice ont pour but de réfléchir à l’organisation de la justice en France. Pour ce faire, de nombreux acteurs du monde judiciaire participeront aux débats : magistrats, avocats, greffiers, huissiers de justice et commissaires-priseurs, notaires, mais également le personnel pénitentiaire, les forces de sécurité intérieures et les citoyens. Organisés à la rentrée, ces États généraux devraient se tenir sur plusieurs semaines et dans plusieurs lieux, comme précisé par l’Élysée.

Le CNB favorable

L’annonce a été accueillie favorablement par le Conseil national des barreaux, notamment par Jérôme Gavaudan, président de l’institution, qui considère que ces États généraux de la justice sont "nécessaires dans le contexte d’accusations de laxisme de la justice et dans un contexte d’accumulation de réformes". Et d’ajouter : "Ce que nous ne voulons pas, c’est que ça puisse devenir un lieu de pugilat." Les détracteurs de l’événement l’assimilent à une manœuvre politique, moins d’un an avant la fin du mandat d’Emmanuel Macron et après les récentes polémiques ayant touché le monde judiciaire.

Surtout, ni le chef de l'État ni la Chancellerie n'ont précisé le sort du projet de loi pour la confiance dans l'institution judiciaire adopté en première lecture par l'Assemblée nationale le 25 mai dernier. Le Garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti pourrait bien voir la promulgation du texte qu'il porte en raison de la tenue de cette grande manifestation publique du monde judiciaire.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stéphane Le Foll, le poil à gratter du PS

Stéphane Le Foll, le poil à gratter du PS

Lors de la primaire du PS, qui s’est volontairement déroulée en catimini, l’ancien ministre de François Hollande a réalisé un score plus qu’honorable...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Enquête. Syndicats : où sont les femmes ?

Les entreprises déploient de nombreux dispositifs afin de réduire les inégalités hommes-femmes. Pourtant, certains secteurs restent hermétiques à cett...

Comment les dirigeants politiques nous manipulent… avec des animaux !

Comment les dirigeants politiques nous manipulent… avec des animaux !

Quel est le point commun entre Emmanuel Macron, Kim Jong-un, Vladimir Poutine ou Joe Biden ? Tous utilisent une puissante technique de manipulation de...

LGBT, un vote convoité

LGBT, un vote convoité

Une gauche qui reste dominante mais déclinante, une droite classique à la peine. Et une extrême droite en pleine ascension qui surfe sur les agression...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

Les journalistes Dmitry Muratov et Maria Ressa remportent le prix Nobel de la paix

Les journalistes Dmitry Muratov et Maria Ressa remportent le prix Nobel de la paix

Ces deux défenseurs de la liberté d’expression succèdent au programme alimentaire mondial (PAM). Un sacre qui déjoue les pronostics.

Qui vote Éric Zemmour ? Ce que révèlent les sondages

Qui vote Éric Zemmour ? Ce que révèlent les sondages

Le presque candidat se rêve en représentant de la jeunesse et des catégories populaires. Pour le moment, son électorat est plutôt âgé, masculin et ais...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte