Elmar Degenhart, la route de la performance

Continental roule sur le chemin du succès. Cette situation doit beaucoup à Elmar Degenhart, son président, qui a su devancer la transformation de l’industrie automobile.

Continental roule sur le chemin du succès. Cette situation doit beaucoup à Elmar Degenhart, son président, qui a su devancer la transformation de l’industrie automobile.

L’homme d’affaires, à la tête du groupe depuis 2009, a fait de l’anticipation des futures tendances son leitmotiv. Grâce à son plan colossal de modernisation et de réorganisation, il a su orienter le groupe allemand vers la mobilité du futur qui se dessine du côté de l’électrique et des voitures autonomes. Un choix payant, comme en témoignent les résultats annuels du groupe en 2018 qui atteignent les objectifs fixés. Avec 44,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour un résultat net de 2,9 milliards d’euros, le groupe flirte avec son record historique de 2017. Une prouesse qui se confirme avec un solide début d’exercice 2019. Dans un secteur morose, l’équipementier automobile tire parfaitement son épingle du jeu. Elmar Degenhart n’a pas son pareil pour ajuster ses manœuvres aux variations de l’environnement économique dans lequel le groupe évolue : chasse aux coûts superflus, renforcement de la compétitivité et cessation d’activités moins rentables. Cette discipline de fer couplée à une stratégie historique qui fait la part belle à la responsabilité sociale permet à Continental de préserver sa position de force sur le marché mondial. Une façon supplémentaire de démontrer que RSE rime avec performance.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte