Edward Huylebrouck, l’orateur

Edward Huylebrouck, qui exerce au sein du cabinet Bougartchev Moyne Associés, fait partie des 30 avocats de La Relève 2021.
Edward Huylebrouck

Edward Huylebrouck, qui exerce au sein du cabinet Bougartchev Moyne Associés, fait partie des 30 avocats de La Relève 2021.

Edward Huylebrouck n’a qu’une dizaine d’années lorsque la retentissante affaire Dutroux bat son plein. "Tous les médias belges de l’époque en parlaient, je me suis plongé dedans. Plusieurs images de cette affaire m’ont profondément marqué, notamment celle de la meute de badauds qui s’amassait devant le palais de justice pour voir Marc Dutroux sortir, les mains menottées, du fourgon de police et pour l’abreuver d’un déluge de sifflets et d’insultes." Si jeune, le Belgo-Luxembourgeois perçoit déjà la fragilité du justiciable face aux excès des hommes et leur esprit de vengeance. C’est sans nul doute dans cette passion pour les grandes affaires judiciaires que son attirance pour la profession d’avocat, plus particulièrement pour la matière pénale, trouve son origine et s’est développée au fil du temps.

Chercher la faille

Si les études de droit ne se sont pas imposées avec évidence à lui, un membre de sa famille lui souffle l’idée. Il commence alors à Bruxelles une double licence en droit et en économie, avant de poser des valises à Paris à l’âge de 20 ans, pour poursuivre son cursus à Paris 2. Attiré par le droit européen, alors en pleine construction, et fort de sa formation économiste, il se tourne d’abord vers le droit de la concurrence et passe cinq ans dans l’équipe consacrée à la matière chez Linklaters. En 2015, sa carrière prend un tournant lorsqu’il devient secrétaire de la conférence. Son appétence pour la résolution des litiges se déploie pleinement, la défense pénale s’impose alors à lui comme une évidence.

En 2017, il participe à la création du cabinet Bougartchev Moyne Associés, aux côtés des associés fondateurs Kiril Bougartchev et Emmanuel Moyne, et son attrait pour la défense pénale se confirme. Depuis, il se consacre principalement au pénal des affaires, mais également au contentieux commercial et de la concurrence, de pénal de droit commun, et s’empare de dossiers aussi passionnants que délicats, dans lesquels il s’applique à "chercher la faille" : abus de biens sociaux, de confiance, affaires politiques de corruption, pratique d’influence, fraude fiscale ou blanchiment, mais aussi problématiques de pénal du travail, dans lesquels sont impliqués des dirigeants, des grands groupes, des établissements bancaires financiers, des sociétés cotées et des politiques. Ce stratège pénal se plaît à démêler, retourner et résoudre les conflits.

L’art de la patience

Comme de nombreux pénalistes, Edward Huylebrouck trouve son inspiration chez les plus grands ténors : Hervé Temime, Christian Saint-Palais, Henri Leclerc ou encore Dupond-Moretti, qu’il a croisé au détour de l’affaire du scandale de la viande de cheval en 2013. Toujours très investi dans les concours d’éloquence, Edward Huylebrouck manie avec habileté l’exercice oratoire, mais garde la tête froide. "Le métier d’avocat nous apprend l’humilité : il nous fait osciller en permanence entre l’amère déception d’une défaite et l’euphorie de la victoire", tempère-t-il avec lucidité.

Le credo de cet avocat de 35 ans ? Cultiver, dans chacun de ses dossiers, le goût du détail et l’art de semer le doute, puisque "c’est une illusion de croire qu’il suffit de tonner dans l’arène judiciaire pour se faire entendre. La victoire est le fruit d’un investissement total, pas de la seule instauration d’un rapport de forces à l’audience." Ce self-contrôle lui a permis d’obtenir des relaxes pénales ou des non-lieux dans des affaires politico-médiatiques sensibles ou lorsqu’il assurait la défense de Hendricus Windmeijer, le trader en viande, accusé de fraude alimentaire. Celui qui manie les mots avec subtilité se plonge par ailleurs volontiers dans des activités culturelles lorsque son agenda le lui permet : théâtre, expositions, opéra… Des loisirs qui continuent d’alimenter sa soif d’apprendre et de stimuler son intellect toujours bouillonnant.

 Propos recueillis par Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier La Relève 2021

Cette année encore, Décideurs Juridiques a sélectionné 30 avocats en passe de devenir des références dans leur domaine de compétences respectif. Découvrez les portraits de ces étoiles montantes du barreau d'affaires dans la troisième édition de notre dossier La Relève.
Sommaire
Face à l’extraterritorialité des sanctions étrangères, le réveil de l’Europe

Face à l’extraterritorialité des sanctions étrangères, le réveil de l’Europe

Moins naïve, l’Union européenne ? Il faut croire. En renforçant son arsenal juridique et en tricotant des textes qui s’appliqueront à des sociétés de...

Chammas & Marcheteau coopte une associée en droit social

Chammas & Marcheteau coopte une associée en droit social

Coline Bied-Charreton est élevée au rang d’associée chez Chammas & Marcheteau où elle exerce depuis 2020. Elle traite des dossiers de droit social...

Squair ouvre un bureau à Aix-en-Provence

Squair ouvre un bureau à Aix-en-Provence

Paris, Nantes, Bordeaux, Lyon et désormais Aix-en-Provence. Le cabinet d’avocats Squair continue son expansion en région et ouvre son tout nouveau bur...

Olivier Wild (Amrae) : "Il faut prendre des risques pour avancer"

Olivier Wild (Amrae) : "Il faut prendre des risques pour avancer"

Les dernières années ont été riches en événements pour les risk managers : Covid, catastrophes naturelles, cyber-attaques, instabilité politique… Oliv...

Y. Pariset (Fluence) : "Notre rôle est de rendre limpides les situations complexes"

Y. Pariset (Fluence) : "Notre rôle est de rendre limpides les situations complexes"

Fondée par six associés issus de la banque privée et de la gestion d’actifs, Fluence Family Office conseille ses clients en toute indépendance, en app...

L’essor de l'assurtech, vers l’infini et au-delà ?

L’essor de l'assurtech, vers l’infini et au-delà ?

Acheel, Stoïk, Ornikar, Qiti, Luko, Bifröst… Qui sont ces start-up de l'assurtech qui bousculent le monde de l’assurance ? Après une émergence rapide,...

Trois nouveaux counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Trois nouveaux counsels chez De Pardieu Brocas Maffei

Plébiscitant la croissance interne, le cabinet indépendant De Pardieu Brocas Maffei élève Sandrine Azou, Côme Chaine et Thibaut Lechoux au rang de cou...

Deux nouveaux directeurs à l’AMF

Deux nouveaux directeurs à l’AMF

Maxence Delorme et Amélie du Passage accèdent respectivement à la direction des affaires juridiques et à la direction de l’instruction et du contentie...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message