Edward Bates et Samantha Sudre-Roux : "STAM espère gérer 2 Md€ d’actifs à horizon 2020"

STAM Europe a animé le marché de l’investissement français en immobilier d'entreprise ces dernières semaines. Edward Bates, directeur général, et Samantha Sudre-Roux, directrice des relations investisseurs, nous dévoilent leur stratégie.
Edward Bates (©Jean-François Mariotti) et Samantha Sudre-Roux (©F.Mantovani)

STAM Europe a animé le marché de l’investissement français en immobilier d'entreprise ces dernières semaines. Edward Bates, directeur général, et Samantha Sudre-Roux, directrice des relations investisseurs, nous dévoilent leur stratégie.

Décideurs. Quel est le montant des actifs immobiliers gérés par STAM Europe au 31 décembre 2018 ?

Edward Bates. Nous avons réalisé 500 millions d’euros d’acquisitions et 250 millions d’euros de cessions en 2018. Suite à ces transactions, notre volume d’actifs immobiliers sous gestion s’élève à environ 1,4 milliard d’euros. Nous poursuivons nos investissements pour le compte d’un acteur institutionnel nord-américain via la société Highlands Logistics et déployons un fonds immobilier tertiaire baptisé « Madeleine » ainsi que le véhicule « Opéra » dédié au résidentiel.

Pourquoi avez-vous lancé ce fonds « Opéra et quelle est votre stratégie d’investissement ?

Edward Bates. Quand nous comparons le résidentiel au bureau, le logement présente une résilience et une meilleure visibilité de la demande qui est moins volatile à long terme. C’est une classe d’actifs qui revient significativement dans le portefeuille des investisseurs institutionnels européens. Nous avons donc décidé de l’ajouter à notre offre. Le fonds Opéra couvre un profil de risque core / core + dans une logique de détention des immeubles sur 12 à 15 ans. La stratégie se décompose entre l’optimisation des revenus locatifs dans un premier temps et captation de plus-value sur les prix au m² dans un deuxième temps.

Samantha Sudre-Roux. Nous avons réalisé un premier closing de 84 millions d’euros avec cinq investisseurs et nous avons l’objectif de monter à 200 voire 250 millions d’euros de fonds propres à terme. Avec un effet de levier de 50 %, nous aurions alors une capacité d’investissement de 500 millions d’euros. Nous ciblons Paris et les quartiers les plus établis en Île-de-France pour nos investissements. Nous ne regarderons pas de dossier unitaire en dessous de 20 à 25 M€ mais nous pourrons acheter des portefeuilles de taille critique avec de plus petits actifs. Nous visons un taux de rendement minimum de 6 %.

Où en est le déploiement du fonds Madeleine ?

Samantha Sudre-Roux. Suite à l’acquisition du 121-123 rue d’Aguesseau à Boulogne-Billancourt pour 64 millions d’euros, le portefeuille du fonds Madeleine compte sept actifs valorisés à environ 400 millions d’euros. Il nous reste 150 millions d’euros à investir pour clôturer le véhicule. Nous sommes en train de structurer une deuxième mouture. Ce fonds Madeleine 2 suivra les mêmes objectifs que le premier, à savoir réaliser des investissements core/core+ de 50 à 75 millions d’euros dans les bureaux franciliens et des grandes villes françaises avec un effet de levier de 50 % pour une performance cible de 6 %.

Quid d’Highlands Logistics ?

Edward Bates. Nous avons livré les trois entrepôts lancés en blanc à Lille, Angers et Valence avec PRD. Ces actifs sont loués à 70 %. Un quatrième sera livré ce mois-ci à Montbartier et sa commercialisation est en cours. En parallèle, nous avons signé l’acquisition en décembre d’un entrepôt de 72 000 m² auprès du groupe Casino. Aujourd’hui, Highlands Logistics détient 13 actifs loués à 95 % avec un revenu locatif d’environ 20 millions d'euros et nous avons encore une capacité d’investissement de 150 millions d'euros.

Quelles sont les ambitions de STAM Europe à moyen terme ?

Edward Bates. Nous espérons gérer 2 milliards d'euros d’actifs à horizon 2020. Pour ce faire, nous développerons différentes stratégies dans le bureau, la logistique et le résidentiel en couvrant l’ensemble des couples rendements-risques. Dans cette logique, nous sommes prêts à saisir des opportunités value-added dans le logement car nous avons structuré une équipe dédiée à cette classe d’actifs pour le fonds Opéra. A moyen terme, nous n’excluons pas de couvrir de nouveaux secteurs.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Olivier Wigniolle (Icade) : « Le leadership implique ambition, transparence et prise de risques »

Olivier Wigniolle (Icade) : « Le leadership implique ambition, transparence et prise de risques »

Le conseil d’administration d’Icade a décidé le 13 mars dernier de renouveler le mandat de directeur général d’Olivier Wigniolle pour quatre ans. L’oc...

Le volume d'actifs gérés par BNP Paribas REIM approche les 29 milliards d'euros

Le volume d'actifs gérés par BNP Paribas REIM approche les 29 milliards d'euros

BNP Paribas Real Estate Investment Management a réalisé un volume de transactions de 4,5 milliards d’euros en 2018.

Crédit Suisse signe Le Lavoisier à La Défense

Crédit Suisse signe Le Lavoisier à La Défense

Cette transaction constitue la première acquisition de Crédit Suisse depuis sa décision de se redéployer sur le territoire français.

La stratégie urbaine de Nantes à la loupe

La stratégie urbaine de Nantes à la loupe

Le 26e voyage d’étude du Club des clubs immobiliers a permis à ses participants de (re)découvrir la dynamique des marchés nantais et d’appréhender le...

Union Investment acquiert le 40 rue du Louvre à Paris

Union Investment acquiert le 40 rue du Louvre à Paris

Entièrement remis à neuf par Oreima, l'ensemble est principalement loué à Spaces.

Philippe Rosio : "Foncière Inea augmente son capital pour financer son pipeline à venir et acquérir de nouveaux projets"

Philippe Rosio : "Foncière Inea augmente son capital pour financer son pipeline à venir et acquérir...

Dans la foulée de la publication de ses résultats 2018 qui ont révélé une croissance du patrimoine de 15 %, Foncière Inea a lancé une augmentation de...

Aéroports de Paris : une privatisation qui fait débat

Aéroports de Paris : une privatisation qui fait débat

Au contraire de l’Assemblée nationale qui a voté pour la privatisation de l’exploitant des aéroports de Roissy, Orly et du Bourget, le Sénat s’y est o...

Rebérat et Associés s'agrandit

Rebérat et Associés s'agrandit

L'étude notariale Rebérat et Associés élargit ses équipes avec l'arrivée de deux nouveaux collaborateurs, dont un notaire salarié.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message