Eduardo Larrain : « Kel Foncier est désormais l’application numéro un des développeurs fonciers »

Après Kel Quartier en 2010, Eduardo Larrain a lancé en 2015 Kel Foncier, une application Web utilisée par les responsables et prospecteurs fonciers des promoteurs pour trouver les meilleurs terrains à acquérir.

Après Kel Quartier en 2010, Eduardo Larrain a lancé en 2015 Kel Foncier, une application Web utilisée par les responsables et prospecteurs fonciers des promoteurs pour trouver les meilleurs terrains à acquérir.

Décideurs. Kel Foncier va souffler sa première bougie fin 2017. Quel bilan après le lancement de l’application ?
Eduardo Larrain.
C’est un succès ! Kel Foncier est désormais l’application numéro un des développeurs fonciers auprès des promoteurs immobiliers, des aménageurs et des lotisseurs. C’était un pari d’inviter le développeur foncier à utiliser une application web, plutôt que de continuer à utiliser le papier, le téléphone et la recherche sur de nombreuxsites internet. Cependant, les gains, à la fois en temps et en foncier se sont révélés tellement importants pour le développeur dans sa prospection quotidienne qu’une grande majorité d’entre eux utilisent désormais une application web comme Kel Foncier. Au total, il aura d'ailleurs falu un total de 121 versions pour que notre application arrive au succès que l’on connaît aujourd’hui.


Quels sont les retours des promoteurs sur votre application ?
Ils sont excellents ! Les promoteurs immobiliers ont la certitude de disposer des dernières informations urbanistiques à jour et d’être prévenus les premiers d'une information géographique : la durée de vie de ces dernières est six mois en moyenne, certaines villes changeant jusqu’à quatre fois leur Plan local d’urbanisme chaque année ! Les promoteurs fonciers ont accès, dans l’application Kel Foncier, à une première étude de faisabilité sur chaque parcelle, ce qui permet d’analyser plus de dossiers plus rapidement tout en déchageant géomètres et architectes, ceux-ci n'étant sollicités qu'en cas de vraie nécessité. D’ailleurs, ces derniers commencent également à utiliser Kel Foncier, afin de pouvoir calculer rapidement droits à bâtir et potentiels constructibles.

 Architectes et géomètres commencent à utiliser Kel Foncier


 
Prévoyez le développement de nouvelles fonctionnalités ?
de nouvelles fonctions sont récemment venues enrichir notre offre. Kel Foncier a récemment ajouté la possibilité de faire du remembrement en calculant une faisabilité sur plusieurs parcelles. De plus, le tableau de bord permet désormais de partager l’activité de son développement foncier avec ses collaborateurs et son responsable. Le prospecteur foncier peut enfin rechercher des parcelles candidates sur la base de vingt-cinq critères  de recherche comme la surface, le bâti et le potentiel constructible et qui devrait prochainement monter à quarante critères. Enfin, l’affichage de la faisabilité en 3D en plus de la 2D actuelle permettra de mieux visualiser les dents creuses et les potentiels de développement de quartiers entiers.
 

Après Kel Quartier et Kel Foncier, « Kelle » sera la suite ?
Forts de 6 000 agences immobilières déjà clientes de Kel Quartier, Kel Foncier souhaite calculer des prix immobiliers de transaction et de location dans l’ancien afin de savoir « Kel Prix » prévaut dans un quartier.
Un acheteur sur deux étant une famille, Kel Quartier va également afficher à « Kel Ecole » publique, une famille peut inscrire son enfant.


Propos recueillis par Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

La grande île caribéenne connaît une petite révolution dans le secteur des nouvelles technologies avec le déploiement d’un réseau 3G.

IKKS fait peau neuve

IKKS fait peau neuve

Lourdement endetté, le groupe de prêt-à-porter premium a dû restructurer son capital pour régler sa situation financière. Les créanciers ont accepté d...

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi a enfin mis un pied dans le secteur des maladies rares ! En rachetant la biotech américaine Biovertiv pour 11,6 milliards de dollars, Sanofi s’...

Safran décolle enfin avec Zodiac

Safran décolle enfin avec Zodiac

La patience de Safran a fini par payer. Huit ans auront été nécessaires pour que l’OPA amicale engagée sur Zodiac Aerospace aboutisse. Outre les quest...

EssilorLuxottica voit les choses en grand

EssilorLuxottica voit les choses en grand

Ils se sont dit oui. Depuis octobre, Essilor et Luxoticca font maison commune pour devenir leader mondial de l’optique. Au sein de la direction, la pa...

Idex souffle le froid et le chaud

Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barr...

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Goldman Sachs rentre dans le jeu de Voodoo pour 200 M$

Les incursions de la banque de financement et d’investissement sur le segment des sociétés françaises en hypercroissance sont rares. C’est dire le pot...

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Face à Apple, Microsoft défend ses valeurs

Le 30 novembre dernier, Microsoft a brièvement dérobé à Apple la place de première capitalisation boursière mondiale. Un succès qui est le reflet de l...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message