Édouard Philippe, tête de liste au Havre

Dans une interview accordée à Paris Normandie, Édouard Philippe a confirmé qu’il sera candidat à sa réélection dans son fief normand. En cas de victoire, il devrait rester à Matignon

Dans une interview accordée à Paris Normandie, Édouard Philippe a confirmé qu’il sera candidat à sa réélection dans son fief normand. En cas de victoire, il devrait rester à Matignon

Le premier ministre a mis fin au suspense : oui, il sera bien candidat à sa succession à la mairie du Havre. L’annonce a été rendue publique ce matin dans une interview accordée au quotidien local Paris Normandie : « Ma décision est prise. Je l’ai mûrie comme toute décision importante. J’ai décidé d’être candidat à la mairie du Havre comme tête de liste. Dans une démocratie, le fondement de la légitimité c’est l’élection (…). Nos concitoyens ne veulent surtout pas de responsables politiques hors sol, je trouve que c’est très sain ». Il compte mener « une campagne intense au Havre », tout en « remplissant ses obligations à Paris ».

Édouard Philippe est, en théorie, favori du scrutin puisqu’en 2014, il avait obtenu 52% des suffrages dès le premier tour. Toutefois, une éventuelle victoire ne lui fera pas quitter Matignon : « Si le président de la République continue à m’accorder sa confiance, je continuerai à remplir ma mission de Premier ministre parce qu’on ne se dérobe pas quand il s’agit de servir son pays ». En cas de victoire, le maire en place Jean-Baptiste Gastinne (homme de confiance d’Edouard Philippe) conservera le fauteuil.Cette décision est un véritable coup de poker puisque, la coutume exige qu’en cas de défaite à une élection locale, tout membre du gouvernement quitte son poste

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

M-C.Dalloz (Députée LR) : "Taxer l'immobilier n'est pas la meilleure option"

Marie-Chistine Dalloz, députée LR du Jura et secrétaire de la commission des Finances revient sur la politique fiscale administrée par Emmanuel Macron...

Jean-Pierre Raffarin : leçon de mandarin

Jean-Pierre Raffarin : leçon de mandarin

À l’heure où le coronavirus a déjà fait près de 3 000 morts en Chine et où la peur de la pandémie semble sur le point de gagner l’ensemble de la planè...

Coronavirus, l’économie en danger ?

Coronavirus, l’économie en danger ?

Si la Chine lutte contre l’épidémie, elle s’efforce de limiter les dégâts économiques. Car c’est tout le système mondial qui est potentiellement touch...

Michael Bloomberg, l’atout démocrate ?

Michael Bloomberg, l’atout démocrate ?

Candidat tardif dans la course à l’investiture démocrate Michael Bloomberg a participé à son premier débat le 19 février à Las Vegas. Son objectif : u...

Suivez les municipales 2020

Suivez les municipales 2020

Interviews de maires sortants, de candidats, articles de décryptage... Décideurs Magazine se plonge dans les élections municipales.

Le paradoxe Anne Hidalgo

Le paradoxe Anne Hidalgo

Globalement impopulaire, la maire de Paris fait pourtant figure de favorite à sa réélection. Un caractère pugnace et une opposition morcelée y sont po...

M. Julienne (Ifri) : "Il y a eu un mois de flottement au sein du régime chinois"

M. Julienne (Ifri) : "Il y a eu un mois de flottement au sein du régime chinois"

La bureaucratie chinoise a tardé à prendre la mesure de l’épidémie de Coronavirus. Mais le pouvoir central a vite repris le contrôle, que ce soit pour...

E.Chalas (LREM) : "Malgré son potentiel, Grenoble décline"

E.Chalas (LREM) : "Malgré son potentiel, Grenoble décline"

La députée LREM de l’Isère souhaite succéder au Vert Éric Piolle à la tête de la capitale des Alpes. Lucide sur la perte d’attractivité de la ville, e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message