Édito. Woke in progress

Édito. Woke in progress

Censure, réécriture de l’histoire, menaces et harcèlement contre qui pense autrement, certitude de détenir une vérité absolue, lutte contre toute forme d’esprit critique, exaltation de la race… Voici les caractéristiques d’un régime totalitaire ou théocratique. Il s’agit pourtant d’une idéologie qui agit au nom de la tolérance. Le nom de cette nouvelle secte de fous furieux ? Les "woke", soit les éveillés.

Connaissez-vous le mouvement woke ? Indice : cela n’a aucun rapport avec la poêle asiatique. Dérivé du verbe anglais to wake (se réveiller), ce terme désigne les belles âmes prêtes à combattre toutes formes d’injustices qui pèsent sur les minorités, qu’elles soient ethniques, sexuelles ou religieuses. De prime abord, rien à redire. Les adeptes du "wokisme", particulièrement véhéments dans les pays anglo-saxons, partent d’un postulat très simple : nous sommes dans le camp du Bien, ceux qui pensent différemment doivent être écartés du débat public. Et, soyez-en sûr, il suffit d’un rien pour subir le courroux de ces nouveaux inquisiteurs qui gagnent peu à peu du terrain. Ce début d’année en est la preuve. Désormais, Les Aristochats, Peter Pan et La Belle et le Clochard sont interdits aux enfants sur la plateforme Disney+. Motif ? Racisme. En Grande-Bretagne, l’université de Leicester vient de remplacer l’étude de la littérature médiévale par des modules sur « la race et la sexualité » afin de se « décoloniser ». Celle de York a supprimé de son site le symbole bouddhiste des trois singes de la sagesse pour éviter d’être accusée d’intolérance, ces primates constituant, selon elle, un stéréotype racial oppressif. Ces actes sont loin d’être isolés et un édito entier ne suffirait pas à recenser l’ensemble des « victoires » de ces illuminés. Citons toutefois deux exemples venus d’outre-Atlantique : à partir de 2024, les films ne comptant pas un certain quota de LGBT ou de minorités visibles ne pourront concourir à la cérémonie des Oscars (fini les films sur le Japon ou les Vikings donc…). Enfin, il y a quelques mois, un professeur de l’Université de Californie a été suspendu pour avoir refusé de surnoter des élèves afro-américains.

L'autoprocalmé camp du Bien s'inspire du totalitarisme et des théocraties les plus arriérées 

En somme, au nom de la lutte contre l’oppression supposée, il faut censurer, bannir, interdire tout débat, et réécrire l’histoire. Dans le viseur : les enfants, la culture et l’enseignement supérieur. La ressemblance avec le totalitarisme ou les théocraties les plus arriérées est frappante. Car les « woke », eux aussi, cherchent à formater dès le plus jeune âge et à remodeler le passé selon leurs propres standards. Pour quel type de société ? Un monde dans lequel une minorité radicalisée cherche à imposer sa vision (et y parvient peu à peu). Un monde où chacun est enfermé dans une case raciale ou sexuelle et ne peut en sortir. Un monde où l’accès au savoir et au débat est restreint. Un monde où l’émotion et l’indignation prennent le pas sur la raison. Oui, mais il paraît que c’est pour notre bien. Décidément, le nouveau progressisme à la sauce US a un arrière-goût bien rance.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message