Edito : En avant !

Dire que la legaltech a profité de la crise sanitaire serait mal venu, nul ne peut se réjouir des malheurs d’autrui. Dire en revanche que la période de confinement a constitué un tremplin pour toute une série de solutions digitales est incontestable.

Dire que la legaltech a profité de la crise sanitaire serait mal venu, nul ne peut se réjouir des malheurs d’autrui. Dire en revanche que la période de confinement a constitué un tremplin pour toute une série de solutions digitales est incontestable.

Dire que la legaltech a profité de la crise sanitaire serait mal venu, nul ne peut se réjouir des malheurs d’autrui. Dire en revanche que la période de confinement a constitué un tremplin pour toute une série de solutions digitales est incontestable. Cela a été le cas pour les outils de travail en général, il n’y a aucune raison pour que la legaltech ne soit pas concernée. Ceux qui hésitaient, n’avaient pas le temps d’y réfléchir, n’y voyaient aucun intérêt financier ou préféraient tout simplement rester dans une posture d’opposition ont bien été obligés d’utiliser des plateformes de travail collaboratif à distance. De là à dématérialiser le closing d’une opération de cession d’entreprise ou le cycle de vie d’un contrat, il n’y a – il n’y avait – qu’un pas.

Alors oui, le coronavirus est l’événement imprévisible qui a fait basculer la legaltech française dans la phase 2 de son existence. Depuis au moins dix ans, les besoins s’affinaient, les technologies se perfectionnaient, les fonctionnalités se précisaient, les forces s’unissaient mais un frein demeurait : la demande. Cette dernière ayant connu un bon exponentiel à partir du mois de mars, l’investissement réalisé jusque-là a pu enfin porter ses fruits. Ou les portera rapidement. L’optimisme est une valeur qui guide ce dossier consacré à l’avenir de la legaltech française, observateurs et acteurs semblent enfin pousser un ouf de soulagement. Un sentiment partagé même par les avocats sous la plume de l’ancien garde des Sceaux Dominique Perben qui écrit dans son rapport rendu public le 25 août : «La crise de la profession d’avocat est aussi – et peut-être même avant tout – une crise de l’offre. Le succès de la legaltech en a apporté l’irréfutable démonstration.» Avec lui, n’ayons plus peur de parler de succès !

Dossier réalisé par Marine Calvo, Pascale D'Amore, Clémentine Locastro et Massilva Saighi

 

Et, pour poursuivre la réflexion, retrouvez le podcast La Barre dont le prochain numéro disponible en septembre sur toutes les plateformes est consacré à la legaltech. Autour de l’avocat David Sabatier et d’Emmanuel Ojzerowicz, directeur chez Leaders League, le débat portera sur le manque de parité parmi les fondateurs de start-up du droit en France, le niveau réel d’IA utilisé par leurs solutions ou encore la « grande peur » provoquée par leur développement parmi les acteurs traditionnels du droit. Invité spécial pour ce numéro 2 en partenariat avec Décideurs Juridiques : Grégoire Miot, Head of New Markets and Chief Evangelist chez Wolters Kluwer (Legal Software).

Diffusé sur Google Podcasts, Apple Podcasts, SoundCloud ou encore Spotify.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Legaltech : les voyants sont au vert

Mappemonde par segment, bilan des financements, actions communes, projets & développements... Décideurs Juridiques réunit les principaux indices de réussite auprès des acteurs et des observateurs de la legaltech.
Sommaire Clémence Arto (Doctrine) : "Plus on a de données, plus performant sera l’algorithme qui ciblera les recherches" Les nouveaux acteurs et les nouveaux produits de la legaltech M.Brogli (DPO Consulting) : "Les directions juridiques devraient être au centre des réflexions stratégiques de l’entreprise" Du legal design jusque dans la legaltech Grégoire Debit (Closd) : "Réduire le nombre d’outils utilisés est un besoin formulé par de nombreux acteurs" Huissiers et notaires : une digitalisation à rythme différé L’Europe, terre promise de la legaltech française C.Roquilly (Edhec) : "Les machines sauront faire de plus en plus de choses, nous devons avoir confiance en elles" La regtech, un univers à part L'avenir de la legaltch française : le débat en podcast
Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Unyer étend son réseau de cabinets internationaux à l’Italie en intégrant l’enseigne indépendante Pirola Pennuto Zei & Associati. Le réseau regrou...

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Pauline Jacquemin Cuny est nommée associée au sein du cabinet Arst Avocats.

Avocats : lancement du réseau Junction

Avocats : lancement du réseau Junction

Hugues de La Forge et Sally El Sawah créent Junction, un réseau non exclusif d’avocats et de cabinets indépendants.

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Adaltys attire l’avocate Sylvie Le Damany et en fait la septième associée de son bureau parisien. Elle intègre le cabinet avec son collaborateur Marti...

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

L’avocate spécialiste du corporate/M&A dans le secteur des sciences de la vie Emmanuelle Porte devient la co-managing partner des bureaux français...

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Avec l’arrivée de l'avocate counsel Mathilde Carle, Kramer Levin équipe son bureau parisien d’une pratique consacrée à la propriété intellectuelle. Re...

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Le 9 septembre, l'Autorité de la concurrence française (ADLC) a condamné une Bourse de fret, un groupement de transporteurs et des organisations syndi...

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

L’enseigne parisienne Chemarin & Limbour coopte Valentine Foucher-Créteau au rang d’associée au sein de son équipe chargée des contentieux d’affai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte