Edgar Avocats : un an d’existence, des recrutements externes et de beaux dossiers

En décembre 2020, Guillaume Bredon quittait brl avocats, qu’il avait ouvert vingt ans plus tôt, pour fonder Edgar Avocats. Après une première année dynamique, l’avenir de la boutique de droit social s’annonce déjà plein de promesses.
Guillaume Brédon

En décembre 2020, Guillaume Bredon quittait brl avocats, qu’il avait ouvert vingt ans plus tôt, pour fonder Edgar Avocats. Après une première année dynamique, l’avenir de la boutique de droit social s’annonce déjà plein de promesses.

Edgar Avocats a fêté son premier anniversaire. L’installation du cabinet est terminée, "tout est sur les rails", sourit son fondateur, Guillaume Brédon. Il faut dire que l’avocat n’en était pas à son coup d’essai. Il y a vingt ans, il créait brl avocats. Puis a décidé de renouveler l’expérience, fin 2020, avec l’ouverture d’Edgar Avocats. Une douzaine de collaborateurs et une bonne base de clientèle ont suivi. Depuis, l’équipe a été étoffée avec des recrutements externes et de nouveaux clients ont poussé la porte du cabinet. "Le développement commercial se fait grâce au réseau, mais aussi grâce aux formations et aux webinaires que nous organisons." 

Développement sectoriel

Un an après sa création, Edgar compte 16 avocats, 3,8 millions de chiffre d’affaires. C’est un "vrai succès", se réjouit Guillaume Brédon. Qui confirme la stratégie du cabinet de développer des pôles de savoir-faire techniques complémentaires aux diligences habituelles d’un conseil en droit social : certains collaborateurs sont spécialisés dans le pôle AT/MP (accidents de travail et maladies professionnelles), d’autres en protection sociale complémentaire, fonction publique, et droit pénal du travail. Le cabinet a également souhaité miser sur un développement sectoriel. Il se "met en place" avec des collaborateurs qui se "surspécialisent" dans un secteur. L’idée, explique Guillaume Brédon, est de parler le même langage que le secteur. "Il y a encore des progrès à faire, mais cette stratégie est en bonne voie."

"Les avocats ont eu l’occasion de développer les synergies entre le droit public et le droit privé"

Restructurations, contentieux à la suite de la fermeture d’un site pharmaceutique qui employait 140 salariés, multiples contentieux pour une société aéroportuaire… En à peine plus d’un an, l’équipe d’Edgar Avocats s’est illustrée sur de beaux dossiers. Covid oblige, le cabinet a planché sur les contentieux liés aux obligations vaccinales et aux suspensions du contrat de travail, et sur l’accompagnement des entreprises qui ont souhaité se tourner vers le travail hybride. Mais pas seulement : les avocats ont eu l’occasion de développer les synergies entre le droit public et le droit privé, notamment entre l’hôpital public et les cliniques privées, et en matière de mouvements de grève. "Ces dossiers confirment l’idée que le partenariat entre droit public social et droit du travail privé répond à un besoin spécifique", conclut Guillaume Brédon.

Un autre sujet à développer ? La compliance, car "de nombreux groupes se tournent vers nous pour faire de la prévention des risques. Il s’agit pour nous de les aider à faire remonter les signaux faibles de survenance de risques afin de remédier aux éventuels dysfonctionnements avant qu’un scandale n’explose, comme ce qui a pu se passer dans l’affaire Orpea." L’avocat anticipe aussi une dégradation de la situation économique qui, si elle a lieu, pourrait être synonyme de plans sociaux, d’augmentation des taux d’intérêt, d’inflation et de tensions sociales sur les négociations annuelles obligatoires. Pour y faire face, le cabinet envisage le recrutement d’un ou deux collaborateurs supplémentaires. Et entend bien nourrir encore davantage son ambition de nouer des partenariats avec les cabinets de conseil en risques psychosociaux.  

Olivia Fuentes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Bignon Lebray se renforce en restructuration et contentieux

Bignon Lebray se renforce en restructuration et contentieux

Le bureau lyonnais de Bignon Lebray s’agrandit avec l’arrivée de Guillaume Douillard. Le nouvel associé est habitué des dossiers de droit des entrepri...

Avec le rachat d’Hyperlex, DiliTrust ajoute les contrats à son offre numérique

Avec le rachat d’Hyperlex, DiliTrust ajoute les contrats à son offre numérique

L’éditeur de logiciels pour les directions juridiques DiliTrust achète la start-up Hyperlex et accède ainsi à un nouveau segment sur le marché de la l...

Huitième associée en banque et finance pour Hogan Lovells

Huitième associée en banque et finance pour Hogan Lovells

Spécialiste du financement d'acquisition, à effet de levier et des opérations de restructuration, Cassandre Porges rejoint en septembre 2022 le départ...

Cookies : le Conseil d’État valide les 35 millions infligés par la Cnil à Amazon

Cookies : le Conseil d’État valide les 35 millions infligés par la Cnil à Amazon

En 2020, la Cnil sanctionnait Amazon pour des pratiques en matière de cookies qui ne respectaient pas l’article 82 de la loi Informatique et Libertés....

Squire Patton Boggs s’étoffe en immobilier

Squire Patton Boggs s’étoffe en immobilier

Estelle Vernejoul et Thomas Coëffé rejoignent la pratique immobilier du cabinet Squire Patton Boggs. Leurs compétences, complémentaires, permettront d...

TotalEnergies condamné par la Cnil à payer un million d'euros

TotalEnergies condamné par la Cnil à payer un million d'euros

Jeudi 30 mai, la Cnil a infligé une amende d’un million d’euros à la société TotalEnergies pour non-respect des obligations en matière de prospection...

Juridiction unifiée des brevets : le cabinet Casalonga codifie l’ensemble des textes

Juridiction unifiée des brevets : le cabinet Casalonga codifie l’ensemble des textes

À l’occasion des 30 ans du Code de la propriété intellectuelle ce vendredi 1er juillet, une plateforme accessible gratuitement réunit l’ensemble des t...

Fabrice Veverka arrive chez Willkie Farr & Gallagher

Fabrice Veverka arrive chez Willkie Farr & Gallagher

L’avocat spécialiste des transactions Fabrice Veverka quitte la maison qu’il avait cofondée pour rejoindre le cabinet américain Willkie Farr & Gal...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message