E.Cappai (groupe Barrière) : "Barrière s’engage contre la discrimination liée au handicap"

Émilie Cappai, directrice des talents du groupe Barrière, est engagée dans une politique RSE forte où la formation inclusive a toute sa place. Parcours diplômants, recrutement de travailleurs handicapés… La stratégie globale du groupe est tournée vers la diversité.

Émilie Cappai, directrice des talents du groupe Barrière, est engagée dans une politique RSE forte où la formation inclusive a toute sa place. Parcours diplômants, recrutement de travailleurs handicapés… La stratégie globale du groupe est tournée vers la diversité.

Décideurs. Quels sont les enjeux de formation dans votre secteur d’activité ?

Émilie Cappai. La formation professionnelle a toujours été un levier stratégique pour le groupe. À partir d’avril 2019, nous lançons une école de formation interne, Campus Barrière, pour accompagner chaque salarié dans son développement professionnel et personnel, anticiper les transformations du groupe et être reconnu comme un employeur de référence de notre secteur.

Quels sont les différents axes de la stratégie d’inclusion du groupe ?

Nous sommes engagés dans une démarche RSE sous le nom Planète Barrière qui se décline en
cinq thématiques : gouvernance et dialogue, relation clients, employeur responsable, environnement et développement local. Dans ce contexte, l’un des enjeux de la politique RH est de faire du groupe Barrière un employeur responsable, encourageant la diversité, l’insertion et développant l’employabilité des collaborateurs. La mise en place de partenariats avec Pôle Emploi pour former des demandeurs d’emploi au métier de croupier illustre bien cette volonté. Barrière s’engage également contre la discrimination liée au handicap avec la signature par l’ensemble des partenaires sociaux d’un troisième accord pour la période 2016-2019 pour l’insertion des travailleurs handicapés et leur maintien dans l’emploi.

« La transmission du savoir-faire est au cœur de la politique du groupe »

Quelles innovations en matière d’inclusion avez-vous mis en place ?

Plusieurs initiatives sont prises afin de compenser les difficultés à recruter dans le secteur de la restauration, comme la création d’une formation de commis de cuisine pour les personnes en situation de handicap, en partenariat avec le Centre de réadaptation de Mulhouse. Chaque année, nos établissements accueillent les stagiaires issus de cette formation. Cela permet de renforcer leurs compétences et de soutenir l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, nous avons lancé un programme de formation diplômant, la licence professionnelle « Métiers des arts culinaires et arts de la table », pour nos collaborateurs. Nous avons travaillé avec un organisme spécialisé dans l’accompagnement VAE et l’université d’Angers. L'obtention de la licence professionnelle suppose d’une part la rédaction d'un mémoire décrivant les compétences acquises par l’expérience professionnelle et d’autre part la formation dispensée en parallèle par l’université d’Angers. Sur quinze stagiaires, quatorze ont obtenu une validation totale et un stagiaire a obtenu une validation partielle. Par ailleurs, le 12 juin dernier, le groupe a obtenu l’autorisation du ministère de l’Intérieur d’ouvrir son premier club de jeu. Dans le cadre de cette ouverture, nous avons décidé d’ouvrir nos recrutements aux demandeurs d’emploi en reconversion. La présélection des candidats s’est faite par Pôle Emploi qui les a soumis à plusieurs tests de capacité, de calcul mental, de manipulation de jetons et de cartes. À l’issue des tests, les candidats dont la note dépassait la moyenne ont été reçus en entretien de motivation par le groupe Barrière et les personnes sélectionnées ont suivi un cursus de formation de neuf semaines. Nous avons pu ensuite recruter 37 demandeurs d’emploi et les avons formés au poste de croupier.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à...

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

Classes, évènements, télétravail, formations, etc : la crise sanitaire a consacré le règne de l’hybride. Mais comment dissocier ce qui en relève vraim...

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

Certains, conquis par le télétravail, ne veulent retourner au bureau qu'avec parcimonie. Pour autant, le bon vieil open space semble promis à un bel a...

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

En mars 2021, la start-up française PayFit a bouclé une nouvelle levée de fonds de 90 millions d'euros. L'entreprise, qui a connu une croissance à deu...

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes,  cela ne fonctionne pas "

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes, cela ne fonctionne pas "

Les forces commerciales du spécialiste des menuiseries Tryba ont réussi à tirer leur épingle du jeu pendant la crise sanitaire grâce à la digitalisa...

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entreprises"

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entrepri...

Avec Rosaly, l’entrepreneuse Arbia Smiti se lance dans une aventure engagée et engageante. Focus sur une application qui se propose d’améliorer le bie...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte