Du nouveau chez Egon Zehnder

Puissant, influent mais secret...le nom du cabinet de chasse de têtes Egon Zehnder se cache souvent derrière les organigrammes et comités de direction des grandes entreprises. À l’occasion de nominations et arrivées au sein de la filiale française, Raymond Bassoulet, son dirigeant, sort  de son habituelle discrétion pour livrer ses impressions sur le marché, et quelques clés du savoir-faire de la firme.

Puissant, influent mais secret...le nom du cabinet de chasse de têtes Egon Zehnder se cache souvent derrière les organigrammes et comités de direction des grandes entreprises. À l’occasion de nominations et arrivées au sein de la filiale française, Raymond Bassoulet, son dirigeant, sort de son habituelle discrétion pour livrer ses impressions sur le marché, et quelques clés du savoir-faire de la firme.

Un vent de renouveau souffle sur le bureau parisien. Il accueille deux consultants : Frédéric Lepoutre, qui rejoint la practice consumer, et Édouard Murat, celle de l’industrie. Selon les préceptes bien établis de la firme, ils sont diplômés de hautes écoles et n’appartiennent pas au milieu du recrutement. « Contrairement aux autres acteurs du secteur, nous ne recrutons jamais de consultants chez nos concurrents » rappelle ainsi Raymond Bassoulet. Les deux nouvelles recrues ont été dénichées au sein de grands groupes : Google pour Édouard Murat, Pernod Ricard en ce qui concerne Frédéric Lepoutre.

Parallèlement à ces arrivées, la gouvernance évolue. Alban Hétier, un ancien de chez Mc Kinsey qui pilote le pôle Life Sciences du cabinet, est élu associé. Marie Baudron, qui avait elle aussi débuté sa carrière au sein du conseil en stratégie, et dirige le pôle finance d’Egon Zehnder à Paris, est pour sa part nommée membre du conseil d’administration du cabinet. 

Long terme

Le précepte est connu : quand le marché est florissant, il convient de se structurer et d’anticiper sur l’avenir. « On le sait, le marché est cyclique, confirme Raymond Bassoulet. C’est lorsqu’on est en position favorable qu’il faut trouver des relais de croissance. »

Le marché du recrutement est en effet plus que porteur. Une multiplicité de facteurs explique ce dynamisme pour le dirigeant : l’évolution du PIB, la réforme des retraites, mais aussi «la montée en puissance des comités de nominations qui se sont fortement professionnalisés, considère-t-il, ainsi que celle des sociétés de private equity qui ont un fort degré d’exigence sur la qualité de leurs ressources humaines au sein de leurs portefeuilles de participations ».

Savoir-faire

Dans ce contexte, le chasseur de têtes souligne que le temps s’accélère, et qu’il faut mener à bout les missions de plus en plus vite...sans toutefois remettre en question ce qui constitue le savoir-faire et l'approche "haute couture" qui constitue la signature d'Egon Zehnder. « Au-delà des évaluations approfondies que nous menons et qui ne sont pas le juge de paix ultime, les recommandations que nous émettons sont étayées par de multiples contacts, précise en effet Raymond Bassoulet. Nous suivons les parcours sur de nombreuses années et multiplions les interactions avec leur environnement professionnel, explique-t-il. Souvent nous disposons d’une quinzaine de sources d’information pour un profil donné ». Un travail de fourmi autant que d'orfèvre.

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les avantages de l'externalisation de la paie

Les avantages de l'externalisation de la paie

Pourquoi confier sa paie à un prestataire extérieur ? Concrètement, quels sont les gains et pourquoi ne pas continuer à l’internaliser ? Explications...

L’apprenance, le nouveau mantra

L’apprenance, le nouveau mantra

Le terme est désormais passé dans le vocabulaire courant des DRH. Au-delà de l’effet de mode, que revêt cette notion ? Le professeur Jean-Marie Perett...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Les congés approchent. Il est nécessaire de configurer sa boîte mail pour signifier son départ, en français ou en anglais. Voici quelques bonnes prati...

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

CSP The Art of Training et Docendi se rapprochent

C’est « le » mariage de l’été dans l’univers de la formation professionnelle. Docendi et CSP The Art of Training ont annoncé la semaine dernière leur...

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corps social "

F.Moreau (LHH Altedia) : " Pour faire face aux défis de la transformation, il faut embarquer le corp...

Avec l'évolution du contexte économique et les premiers effets des ordonnances travail qui fêteront bientôt leurs deux ans, le paysage des relations s...

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Vous avez dit « plafond de verre ? »

Année après année, les constats sont les mêmes : il y a trop peu de femmes en politique, au sommet des entreprises, ou associées en cabinets d'avocats...

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

N.Moreau (Foncia) : " Nous avons défini un modèle social en phase avec l’évolution du groupe "

Quand un groupe de 7500 collaborateurs décide de se doter d’institutions représentatives du personnel, le dossier est nécessairement hors norme. Natha...

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

F.Mazzella (BlaBlaCar) : "Nous voulons répondre à tous les besoins en termes de mobilité"

Vision de l’entrepreneuriat, valeurs, levées de fonds, axes de développement : le fondateur de BlaBlaCar répond aux questions de Décideurs Magazine.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message