Dominique Senequier, la grande dame du non-coté

Depuis plus de vingt ans à la tête d’Ardian, société d’investissement numéro un en Europe, Dominique Senequier est devenue une figure
incontournable et respectée du monde du capital-investissement. Son parcours irréprochable, sa discrétion médiatique et son flair l’ont
érigée en légende vivante de la finance mondiale.
Dominique Senequier.

Depuis plus de vingt ans à la tête d’Ardian, société d’investissement numéro un en Europe, Dominique Senequier est devenue une figure incontournable et respectée du monde du capital-investissement. Son parcours irréprochable, sa discrétion médiatique et son flair l’ont érigée en légende vivante de la finance mondiale.

Au mois de juin, en pleine crise sanitaire, la société française de capital-investissement Ardian a passé le cap des 100 milliards de dollars d’actifs. À la tête de cette réussite, la présidente du fonds : Dominique Senequier. Sans aucun doute, cette polytechnicienne de 67 ans est l’une des personnalités les plus influentes de la finance mondiale. Entourée de plus de 660 collaborateurs répartis dans une quinzaine de bureaux en Europe, Asie, Amérique du Nord et Amérique du Sud, elle règne en maître, depuis plus de vingt ans, sur le non-coté européen. 

En avance sur son époque

Dominique Senequier a toujours été en avance. D’abord pour passer son bac, à seulement seize ans puis pour se faire une place, un an et demi plus tard au sein de l’École polytechnique qui vient de s’ouvrir aux femmes. La fonction publique ne saura conserver que quelques années cette ambitieuse qui rejoindra rapidement le secteur privé en débutant comme secrétaire générale, avant de devenir directrice générale des participations du groupe Gan Assurances. À la suite de la faillite de l’assureur, elle rejoindra la structure qui fera sa renommée : le groupe AXA. Elle a 43 ans et AXA Private Equity est créé à son arrivée avec 100 millions de dollars. Bonne pioche pour Claude Bébéar, fondateur et ancien PDG d’AXA, passé, lui aussi, sur les bancs de l’X. La Toulonnaise fait rapidement ses preuves et se façonne une réputation redoutable dans le milieu du capital-investissement.

La présidente d’Ardian est à la tête de 100 milliards de dollars d’actifs

En avance sur le private equity 

En six ans, la division d’AXA franchit le cap des 2 milliards sous gestion et en 2010 celui des 25 milliards, ce qui vaudra à sa présidente le surnom de "Madame 25 milliards" après un reportage du JDD. En 2013, AXA Private Equity quitte le giron du géant de l’assurance AXA et prend le nom d’Ardian pour affirmer son indépendance. Une nouvelle liberté qui donne des ailes à la société de capital-investissement. Désormais, la présidente d’Ardian est à la tête de 100 milliards de dollars d’actifs. "Dans le non-coté, la vie est plus simple", déclarait, il y a un an, Dominique Senequier au Figaro pour expliquer que le capital-investissement soit aujourd’hui plus plébiscité que les marchés boursiers. Avec plus de 150 entreprises en portefeuille, le numéro un européen du private equity est devenu un gros paquebot. Piloté depuis sa création, il y a vingt-quatre ans, par Dominique Senequier, il n’arrête pas sa progression. L’augmentation constante de ses actifs en est la preuve la plus visible mais la justesse des choix d’investissement traduit une analyse fine et un regard acéré de la sexagénaire sur son écosystème.

En avance sur les engagements sociaux

En 2007, Dominique Senequier est nommée par le nouveau président de la République, Nicolas Sarkozy, à la commission pour la libération de la croissance présidée par Jacques Attali. Cette femme peu médiatique qui s’attire le respect par son influence et sa technicité sera décorée de la Légion d’honneur en 2012. Alors que les actifs responsables connaissent un appétit croissant des investisseurs, cela fait déjà dix ans qu’Ardian applique des critères de développement durable dans ses investissements dits "ESG", environnementaux, sociaux et de gouvernance. Sur un autre sujet, signataire de la charte rédigée par France Invest pour favoriser la parité chez les acteurs du capital-investissement français et dans les entreprises qu’ils accompagnent, Ardian compte déjà 39 % de femmes collaboratrices et obtient une note de 93/100 aux indicateurs d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. De quoi assurer la relève.

Béatrice Constans

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Femmes de pouvoir : comment elles atteignent des sommets

Si la parité n’est pas encore une réalité dans la plupart des pays, des femmes réussissent à briser le plafond de verre. CEO, entrepreneures, scientifiques, politiques… Décideurs magazine met en avant des succès féminins parmi les plus inspirants.
Sommaire F.Letier (GENEO Capital Entrepreneur) : "Ne me dites pas qu’il est compliqué de nommer des femmes" Mercedes Erra (BETC) : "J'espère que la prochaine génération sera plus radicale" Agnès Pannier-Runacher, de technocrate à politique Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable Anne Méaux, l’éclaireuse Femmes politiques au pouvoir : l’exception scandinave et balte Aurélie Jean. La scientifique qui casse les codes Ilham Kadri, à l'état libre A-S d’Andlau et C. Berjal (CIAM) : "On ne naît pas activiste, on le devient"

retrouvez l'intégralité du dossier Les 100 meilleurs dirigeants France et International 2020

Pour la troisième année consécutive, Décideurs publie son
classement des 100 Meilleurs Dirigeants France et international. Un palmarès inédit qui couvre les différents secteurs de
l’économie et les cinq continents.
Sommaire
Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte