Dominique de la Guigneraye (Rhum Clément & Spiribam) : « Le rhum vit sa révolution »

Le directeur commercial  de France Rhum Clément & Spiribam,  anime un portefeuille de marques éclectiques, témoignant d’un secteur qui maintient son cap vers le haut de gamme.

Le directeur commercial de France Rhum Clément & Spiribam, anime un portefeuille de marques éclectiques, témoignant d’un secteur qui maintient son cap vers le haut de gamme.

Décideurs Magazine. Le monde des spiritueux connaît une effervescence sans précédent. Comment le rhum tire-t-il son épingle du jeu ?

Dominique de la Guigneraye. Le rhum suit la tendance mondiale en vivant ce que le whisky a vécu il y a vingt ans : respect des origines, mise en avant des savoir-faire et demande exponentielle. Dans les années 1990, il fallait se lever tôt pour séduire les sommeliers et voir une carte des rhums décente. Aujourd’hui, des palaces aux supermarchés, on trouve du haut de gamme. C’est une grande fierté. En Martinique, le « spiritourisme » rassemble 150 000 visiteurs de distilleries par an et on ne compte plus les salons dédiés à ce spiritueux, comme les Rhum Fest de Paris, Berlin…

Il a fallu du temps pour se hisser vers ce nouveau positionnement. Y a-t-il eu des facilitateurs ?

Jean-Pierre Bourdillon, le « père de l’AOC », a milité auprès de Jacques Chirac, alors Premier ministre, pour que le rhum agricole de La Martinique obtienne une Appellation d’origine contrôlée (AOC). Yves Hayot, qui a œuvré toute sa vie dans les industries du sucre et du rhum, a compris avant tout le monde que le rhum devait être présent sur les grandes tables et les grands hôtels, en France et à l’étranger. C’est en partie grâce à eux qu’un chocolatier comme Chapon fait macérer ses fèves de cacao dans des fûts de rhum Clément ou que le chef étoilé Gilles Goujon propose l’une des plus belles cartes de rhums au monde.

Comment faites-vous face à une telle explosion de la demande ?

Personne ne s’était préparé à une montée en puissance aussi rapide. D’autant qu’il faut du temps pour faire du rhum ! Chez Clément, nous avons construit de nouveaux chais et fait passer la capacité des stocks de vieillissement de 8 000 à 24 000 fûts en cinq ans.

La cote du rhum tutoie les sommets…

Il y a un public de collectionneurs pour les très vieux rhums. Chez Artcurial, des bouteilles de JM des années 1980 ou 1990 s’envolent à 800 euros. Nous accompagnons ce phénomène en demandant au joaillier Tournaire de sertir un millésime Clément de notre collection particulière avec un bijou en or et un diamant de quatre carats. Ce sera la bouteille de rhum la plus chère du monde (100 000 euros). Nous allons aussi proposer huit bouteilles d’exception à 17 000 euros.

Comment imaginez-vous l’avenir de la planète rhum ?

Avec l’importance du fût dans le process de vieillissement, les possibilités d’assemblage sont immenses. On s’approche de la haute couture. L’une des pistes pour l’avenir, sera de proposer au client de produire sa propre cuvée. La demande est déjà très forte.

Propos recueillis par Guillaume Tesson

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Président directeur général de Terreal, acteur de référence des matériaux de construction en terre cuite, Laurent Musy a porté de grandes transformati...

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

Dans un environnement économique et financier marqué par la crise de la Covid-19, les sociétés de gestion ont montré une certaine résilience. Si Mirel...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte