Dominique Bourrinet : « La direction juridique sert le groupe tout entier »

Depuis janvier 2014, Dominique Bourrinet est le chaînon entre la direction générale de la Société générale et l’ensemble de ses juristes. Leader charismatique, il regarde vers l’avenir en orchestrant la transformation de son équipe à travers le monde, pour le bien-être de ses collaborateurs comme dans l’intérêt du groupe tout entier. Explications.
Dominique Bourrinet, directeur des affaires juridiques de la Société générale

Depuis janvier 2014, Dominique Bourrinet est le chaînon entre la direction générale de la Société générale et l’ensemble de ses juristes. Leader charismatique, il regarde vers l’avenir en orchestrant la transformation de son équipe à travers le monde, pour le bien-être de ses collaborateurs comme dans l’intérêt du groupe tout entier. Explications.

Décideurs Juridiques. À la tête d’une équipe de plus de 1 200 juristes à travers le monde, pouvez-vous nous donner votre définition d’un bon leader ?

Dominique Bourrinet. Dans la période de transformation que nous menons, un leader doit se projeter dans les années à venir. Le modèle opératoire dans lequel nous souhaitons faire évoluer notre groupe inclut l’organisation des équipes, la gestion des carrières, le management… La réflexion doit être globale.

De quelle transformation s’agit-il ?

La transformation générale de notre filière repose sur trois principes, les trois « P » : être pragmatiques, progressifs et participatifs. En étant pragmatiques, nous décelons les outils juridiques qui apportent de la valeur ajoutée à notre direction et au groupe tout entier. En étant « progressifs », nous mettons en place ces nouveaux outils de façon graduelle, sur trois ans. Enfin, en étant « participatifs », nous nous tournons vers les autres métiers du groupe pour éviter d’opérer cette transformation entre les juristes seulement. Nous avons nommé une vingtaine de « digital champions » dans le monde. Leur mission est de faciliter la mise en place des outils que nous développons dans toutes les équipes. Notre objectif : nous assurer que la direction juridique serve le groupe dans son ensemble.

À quels outils faites-vous référence ?

Nous avons par exemple mis en place une plateforme de « matter management » dans notre département contentieux. Nous y collectons les données sur les risques de litiges auxquels le groupe peut être confronté. Cette base de données, d’abord ouverte aux juristes du département, sera ensuite ouverte à tous les juristes puis à l’ensemble du groupe. Notre souci est de mieux gérer le risque contentieux et de partager les informations.

Vous parlez beaucoup de digital...

Nous faisons beaucoup de choses mais le digital est au cœur de notre actualité. Nous sommes très fiers par exemple de la création de deux start-up au sein de la direction juridique. La première, Blue Sky, offre à nos clients la possibilité que des tiers financent leur procès. La seconde est un outil de justice prédictive. Encore en phase de lancement, elles sont développées par des personnes maintenant détachées du service juridique, pour un lancement début 2019.

Nous avons aussi été remarqués grâce à la création de notre plateforme de prévention des risques financiers Argos. Il s’agit d’une plateforme de veille réglementaire mondiale alimentée par des correspondants dans chacune de nos antennes. Et elle fonctionne très bien. Par exemple, si un trader s’intéresse à un produit, il aura, en un clin d’œil grâce à Argos, toutes les informations réglementaires sur ce produit par zone géographique. Nous sortons de la logique du workflow en instaurant un climat de confiance avec nos clients en faisant confiance à nos collaborateurs.

Propos recueillis par Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Après plus de trois mois d'enquête, la rédaction de Décideurs a le plaisir de vous partager ses classements des meilleurs professionnels en matière de...

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Avocate spécialiste en droit du travail et de la sécurité sociale, Rosine de Matos est nommée counsel au sein du département social du cabinet Aston A...

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Le cabinet belge Altius renouvelle sa direction et nomme Valérie Struye general manager. Il sera pour la première fois dirigé par un professionnel san...

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

Mardi 22 juin, le Parlement européen et les gouvernements des 27 ont conclu un accord provisoire sur la directive CSRD, qui prévoit de nouvelles règle...

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Le réseau d’avocats d’affaires Room Avocats accueille Gwendoline Cattier à la tête de sa pratique distribution concurrence. L’avocate est passée par c...

Google et droits voisins : la conclusion

Google et droits voisins : la conclusion

Après deux ans de tractations entre Google et l’Apig et une amende de 500 millions d’euros, le dossier des droits voisins est désormais clos pour la f...

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Le cabinet indépendant présent à l’international UGGC Avocats consolide son bureau de Marseille grâce à l’arrivée d’un nouvel associé spécialiste du d...

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Depuis seize ans, Winifrey Caudron évolue au sein du groupe Up. Retour sur son parcours et sur son intérêt croissant pour les thématiques de risk mana...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message