Divorce à l’amiable entre Ebay et Paypal

 Après douze ans de vie commune, le géant américain du Web se sépare de son activité de paiement en ligne.

 Après douze ans de vie commune, le géant américain du Web se sépare de son activité de paiement en ligne.

Les histoires d’amour finissent mal… en général. Ebay et Paypal feront figure d’exception, car si le divorce vient d’être annoncé, tout reste donc pour le meilleur entre les deux sociétés. Après plusieurs années heureuses, le couple a vécu des mois difficiles avant de s’accorder sur un divorce qui met tout le monde d’accord.

Paypal devenait trop grand pour Ebay

Les actionnaires ont été les premiers à réclamer cette séparation : non pas que les deux sociétés ne s’entendaient pas mais ensemble, elles ne rapportaient pas assez d’argent. Car si les deux entités sont solides financièrement, elles pourraient l’être encore plus séparément. En 2013, Paypal a affiché une croissance de 19 % de revenus. Une tendance qui ne se dément pas en 2014 puisqu’au deuxième trimestre le site de paiement en ligne a réalisé 55 milliards de chiffre d’affaires, soit 19 % de plus que l'année précédente. De son côté, Ebay ne réalisait qu’une croissance de 10 % sur les douze derniers mois, pour atteindre un chiffre d’affaires de 9,9 milliards de dollars.

Acheté il y a douze ans par eBay pour 1,5 milliard de dollars, Paypal représente maintenant 43 % du chiffre d’affaires du site marchant tandis qu’Ebay ne représente plus qu’un tiers du volume des paiements enregistrés par Paypal. Bref, Paypal commençait à devenir trop grand. Un constat qui a donné des idées à ses dirigeants. Profitant de la brèche ouverte par les actionnaires, ils ont accéléré le processus de séparation qui devrait être effectif avant la fin de l’année.

Des actionnaires heureux

Devin Wenig, actuellement président d’Ebay Marketplaces, prendra la direction de la nouvelle version d’Ebay. Quant à Paypal, elle sera dirigée par Dan Schulman, un ancien responsable d’American Express. Selon une source interne, la scission donnera la possibilité à Paypal d'innover plus rapidement dans le paiement mobile sur lequel Apple vient de se lancer avec son iPhone site. Et surtout, elle permettra à Paypal d’aller draguer les autres poids lourds du secteur qui, par le passé, étaient gênés par sa relation avec leur concurrent Ebay.

Pour Ebay, l’introduction en Bourse de Paypal est une solution avantageuse car elle lui permettra de valoriser au mieux sa pépite qui est déjà estimé à trente milliards de dollars. Les actionnaires se frottent les mains car en plus de recevoir des actions de la future société Paypal au prorata de leur participation actuelle, ils réalisent déjà une belle plus-value : le jour de l’annonce, le titre Ebay augmentait de 6 % et atteignait par la même occasion son plus haut niveau de l’année.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

J-M. Richier (HSBC) : “Notre ambition est d’être une banque internationale de premier plan en Europe continentale”

J-M. Richier (HSBC) : “Notre ambition est d’être une banque internationale de premier plan en Europe...

Propulsé en mai dernier au poste de coresponsable de la Banque de financement et d’investissement (BFI) de HSBC Continental Europe à Paris, Jean-Manue...

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Deals de l'année : les opérations qui ont marqué 2021

Qu'elles prennent la forme de rachats, de fusions, d'IPO ou de levées de fonds, les opérations sélectionnées dans ce dossier racontent une période de...

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Altarea Primonial : le nouvel ensemble immobilier

Juin 2021, coup de tonnerre, le géant Altarea annonce l’entrée en négociations exclusives avec les actionnaires de l’ogre Primonial. L’ambition est cl...

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

B. Vibert (Technip Energies) : "Un carve-out est techniquement plus complexe qu’une fusion"

Trois ans après la fusion franco-américaine, le groupe de services parapétroliers TechnipFMC s’est scindé en début d’année 2021 pour donner naissance...

HY24, la joint-venture du futur

HY24, la joint-venture du futur

TotalEnergies, Vinci et Air Liquide ont annoncé début octobre la création d’un fonds présenté comme le plus important du monde consacré au développeme...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte