D. Barsus (Hoche Avocats) : "L’administration fiscale ne contrôle jamais par hasard"

Faire l’objet d’un contrôle fiscal n’est jamais un moment très agréable pour un contribuable. Didier Barsus, avocat associé au sein du cabinet Hoche Avocats, nous délivre ses conseils pour l’aborder dans les meilleures conditions.
Didier Barsus

Faire l’objet d’un contrôle fiscal n’est jamais un moment très agréable pour un contribuable. Didier Barsus, avocat associé au sein du cabinet Hoche Avocats, nous délivre ses conseils pour l’aborder dans les meilleures conditions.

Décideurs. Quels conseils donneriez-vous à un contribuable qui ferait l’objet d’un contrôle fiscal ?

Didier Barsus. Avant toute chose, je lui recommanderais de faire appel à un avocat très rapidement afin que ce dernier puisse travailler sur le dossier dans les meilleurs délais. Le contribuable dispose en effet de soixante jours pour communiquer à l’administration fiscale l’intégralité des informations demandées dans le cadre de ce contrôle sur la période vérifiée, c’est-à-dire principalement la copie des extraits des comptes bancaires sur la période et la composition de son patrimoine (i.e. active et passive). L’administration ne contrôle jamais par hasard. Elle est le plus souvent alertée par un « fait générateur », autrement dit un événement patrimonial important tel qu’une cession d’entreprise, la vente d’un bien immobilier, une donation, une succession ou encore un départ à l’étranger. Une analyse des comptes bancaires (des crédits et des passifs) devra ainsi être effectuée par le contribuable et son conseil, ainsi qu’une balance de trésorerie pour voir si les différents flux peuvent générer des questions de la part de l’administration.

"Il me paraît essentiel d'instaurer un dialogue avec le service qui diligente le contrôle"

Il est très important que le contribuable communique l’ensemble des informations qu’il détient à son avocat. Cela lui permettra d’asseoir ses convictions et ses interprétations, avant de transmettre des arguments étayés à l’administration. L’avis de contrôle envoyé par celle-ci s’apparente ainsi à une demande d’audit patrimonial exhaustif sur une période donnée. Il est donc essentiel que ce travail préparatoire soit effectué avant le premier rendez-vous avec l’administration.

Comment le contribuable doit-il réagir lorsqu’il reçoit une proposition de rectification ?

Préalablement à l’envoi, il me paraît essentiel d’instaurer un dialogue avec le service qui diligente le contrôle. L’idée est ici de déminer les sources de tensions potentielles et de construire un dialogue avec l’administration fiscale. Lorsque le contribuable n’est pas d’accord avec la proposition de rectification, il peut, de droit, bénéficier d’un délai de trente jours supplémentaire pour y répondre, ce qui porte le délai total à soixante jours. Tout dépendra ensuite de la stratégie adoptée par le contribuable et son conseil et des thématiques abordées.

Propos recueillis par Aurélien Florin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer quitte Paul Hastings pour McDermott

Nicolas Faguer rejoint le département contentieux de McDermott Will & Emery.

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

Clyde & Co ouvre trois bureaux de plus aux États-Unis

La firme spécialiste du droit des assurances installe sa marque dans le sud-ouest des États-Unis grâce à la création de bureaux à Phoenix, Denver et L...

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Après une première tentative controversée de changement de sa politique de confidentialité en février dernier, l’application de messagerie instantanée...

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Catherine Naroz, Jehanne Talha, Guillaume Massole, Maroussia Cuny, Sophie Levy, Karolina Rozycka, Philippe Cazello, Marie Crumière, Pierre Goyat et Di...

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Michèle Anahory intègre le cabinet d’avocats d’affaires pour diriger un nouveau pôle consacré aux biosciences. Dans ce mouvement, elle est accompagnée...

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Éric Bérengier rejoint le cabinet parisien en qualité d’associé et sera chargé du pôle de droit fiscal.

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant quitte Herbert Smith Freehills avec son associé Lucien Bou Chaaya pour rejoindre Trinity International, renforçant ainsi les ambition...

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Grâce à l’arrivée de l’avocat Rodrigo Loureiro en provenance de Jones Day, la firme originaire de São Paulo, Briganti Advogados, crée un bureau à Pari...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte