Deux nouveaux associés chez Exème Action

Le cabinet bordelais poursuit son développement en droit des affaires en nommant deux associés, Jérémy Lambert et Ambroise Jeannot.
Jérémy Lambert et Ambroise Jeannot, associés, Exème Action

Le cabinet bordelais poursuit son développement en droit des affaires en nommant deux associés, Jérémy Lambert et Ambroise Jeannot.

Exème Action, cabinet indépendant implanté à Bordeaux, annonce la nomination de Jérémy Lambert et d’Ambroise Jeannot au rang d’associés. « Le cabinet [est] désormais à même de proposer une gamme complète de services aux entreprises et à leurs dirigeants », indique Thierry Wickers, associé du cabinet, ancien président du Conseil national des barreaux et ancien bâtonnier du barreau de Bordeaux.

Jérémy Lambert fait son retour chez Exème après une première collaboration en 2016. Il conseille une clientèle française et étrangère principalement en droit des sociétés, en matière commerciale et contractuelle notamment dans le cadre d’opérations de croissance externe. Il est chargé de diriger le département dédié au droit des sociétés et aux fusions-acquisitions. Titulaire d’un master 2 en droit des affaires de l’université de la Réunion, il a rédigé une thèse soutenue en 2014 au sujet de « L’audit de risques en entreprises » sous la direction de Florence Deboissy dans le cadre d’un doctorat en droit privé de l’université de Bordeaux. Il a collaboré au sein des cabinets bordelais Borgia & Co ou encore Ulysse et au Luxembourg chez Jeantet pendant un an.

Ambroise Jeannot intervient tant en conseil qu’en contentieux, principalement en matière de contrats commerciaux, de droit de l’internet et des technologies de l’information, de la communication et en droit pénal des affaires. Il connaît bien le secteur de l’évènementiel dans lequel il intervient de longue date. Après des études à la Sorbonne et en Angleterre, il exerce le métier d’avocat pendant dix ans à Paris au sein de cabinets français et anglo-saxons, notamment BCTG Avocats, avant de rejoindre le cabinet Exème en 2016 et l’équipe conduite par Daniel Lasserre. Il est membre du Conseil de l’ordre du Barreau de Bordeaux.

L’équipe est désormais composée de sept associés dont Thierry Wickers, Daniel Laserre, Pascale Maysounabe, Maxence Ducellier et Jean Merlet Bonnan.

R.G.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Yomoni accueille Didier Le Menestrel et Philippe Vayssettes

Yomoni accueille Didier Le Menestrel et Philippe Vayssettes

Pour Yomoni c'est un événement qui fera date ! La société d'épargne en ligne accueille Didier Le Menestrel et Philippe Vayssettes au sein de son conse...

Une étude d’opinion sur le droit et la technologie

Une étude d’opinion sur le droit et la technologie

La legaltech d’édition juridique Lexbase et l’entreprise de sondages politiques et d’études marketing Opinion Way ont interrogé les Français sur leur...

L’intrapreneuriat chez Kramer Levin

L’intrapreneuriat chez Kramer Levin

Chez Kramer Levin, trois counsels spécialisées respectivement en fiscalité, droit social et corporate M&A, lancent une nouvelle offre dédiée aux f...

Un nouvel associé chez DTMV

Un nouvel associé chez DTMV

DTMV renforce son intervention auprès des acteurs du secteur des médias, du numérique et de l’entertainment grâce à l’arrivée de Julien Grosslerner en...

Registre général : nouvelle plateforme de dématérialisation des registres sociaux

Registre général : nouvelle plateforme de dématérialisation des registres sociaux

La start-up Registre général lance un service numérique de tenue des registres sociaux par le biais de la blockchain.

Un ancien conseiller de la Banque mondiale chez Dechert

Un ancien conseiller de la Banque mondiale chez Dechert

À Paris, Cyril Fiat, ancien conseiller de la célèbre institution financière du Groupe de la Banque mondiale, intègre le cabinet Dechert comme local pa...

Création d’un service doctrine chez Akilys

Création d’un service doctrine chez Akilys

Deux universitaires rejoignent le cabinet d’avocats Akilys à Lyon pour développer un pôle dédié à la doctrine.

De la standardisation au smart contract

De la standardisation au smart contract

Le contrat est le socle de la vie des entreprises. C’est aussi l’instrument le plus difficile à contrôler en raison de la complexité des réglementatio...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message