« Des montres à vivre d’une extrême complexité »

Trois questions à
Richard Mille
Président fondateur de la marque éponyme
Richard Mille

Trois questions à Richard Mille Président fondateur de la marque éponyme

« Toutes les Richard Mille sont garanties cinq ans car je veux que mes clients vivent avec leur montre. Ce n’est pas par hasard que Rafael Nadal joue avec sa montre, que Romain Grosjean pilote avec sa montre, que Yohan Blake court avec sa montre… »

Décideurs : Lorsque l’on dispose comme vous d’un réseau de distribution de qualité, d’une forte notoriété et d’une médiatisation massive, est-il vraiment nécessaire de participer à un salon comme le SIHH ?

Richard Mille : C’est une très bonne question. On se la pose depuis quelque temps car nous ne faisons pas d’affaires au SIHH. Nous ne sommes pas à la recherche de nouveaux revendeurs. Nous avions 150 ans points de vente il y a trois ans, maintenant cinquante, et ce chiffre va encore diminuer car nous avons besoin de boutiques exclusives. S’il y a aujourd’hui 40 enseignes Richard Mille dans le monde, il va y en avoir encore davantage et davantage… Le SIHH est devenu pour notre marque un lieu privilégié de relations publiques. Ce qui est loin d’être inutile…

Qu’elles sont selon vous les principales qualités d’un bon décideur « horloger » ?

Certainement une ouverture d’esprit par rapport au monde de l’horlogerie parfois sclérosé. Un bon décideur, c’est comme un bon vendeur, il doit être curieux, à l’écoute et avant tout, il doit être passionné.

Décrivez-nous en quelques mots l’ADN d’une montre Richard Mille.

La rencontre entre deux mondes. La haute horlogerie et l’art de vivre. Deux univers qui devraient être antagonistes, mais non ! Je suis fier d’avoir réussi à créer des montres à vivre d’une extrême complexité. Une des raisons pour laquelle toutes les Richard Mille sont garanties cinq ans car je veux que mes clients vivent avec leur montre. Ce n’est pas par hasard que Rafael Nadal joue avec sa montre, que Romain Grosjean pilote avec sa montre, que Yohan Blake court avec sa montre…

 Propos recueillis par Hervé Borne

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte