Dérèglement climatique : la température monte, la facture aussi

Dérèglement climatique : la température monte, la facture aussi

Depuis la fin du mois de mai, selon une étude de France Assureurs, les sinistres liés aux événements climatiques extrêmes ont généré des indemnisations s'élevant à 3,9 milliards d'euros pour les compagnies d'assurance. Un record.

Voilà une étude qui sonne comme une alerte. Après ceux que la France a connus à la fin du mois de mai puis au début du mois de juin, de violents orages souvent accompagnés de chutes de grêle ont de nouveau affecté le pays entre le 18 juin et le 4 juillet. Le 19 juin, Météo France a placé 52 départements en vigilance orange. Outre les orages et chutes de grêle, des rafales de vent, des impacts de foudre ou encore des inondations ont été relevés. La grande majorité des sinistres concernent les habitations et les automobiles, suivies dans une moindre mesure par les biens professionnels et agricoles. Ces événements climatiques ont un caractère exceptionnel, tant par leur intensité que par leur étendue. L’année 2022 s’annonce d'ores et déjà inédite : les sinistres climatiques atteignent un coût sans précédent sur les vingt dernières années. Et la canicule ne fait que commencer. 

Nécessaire adaptation

Alors que faire dans cette situation qui pourrait vite devenir insoutenable pour les assureurs et notre économie en général ? Si la diminution de nos émissions de gaz à effet de serre est indispensable pour éviter la catastrophe, nous sommes déjà trop avancés dans l'engrenage climatique pour ne pas avoir à nous adapter, en parallèle, à ses conséquences. Pour tracer les lignes de cette nécessaire adaptation, l'Institute for Climate Economics (I4CE) a dévoilé au mois de juin dans son étude "Se donner les moyens de s’adapter aux conséquences du changement climatique en France : de combien parle-t-on ?", quelques pistes de réflexion. Au total, 11 chantiers allant du renforcement de la sécurité civile à la recomposition des territoires littoraux en passant par la résilience des infrastructures de transport. Pour chacun d’entre eux, l'étude identifie les mesures à mettre en place immédiatement et les besoins de financements publics associés. 


Balance

L'effort, qui comprend 18 décisions budgétaires nationales – représentant un montant cumulé additionnel d’au moins 2,3 Mds€/an - peut être engagé dès à présent. Un coût à mettre en balance avec celui de l'inaction qui, comme l'étude de France Assureurs en témoigne, est déjà élevé. "Les coûts de l’adaptation ne se limiteront pas aux coûts de ces 18 mesures", concèdent les auteurs de l'étude, "mais les sommes totales à engager dépendent de choix politiques et donc de débats démocratiques encore à venir." Et de conclure : "Chacun de ces choix s’accompagne de besoins spécifiques qui peuvent renchérir le coût d’atteinte d’autres objectifs de politiques publiques. Mais ils seront aussi la garantie que ces objectifs pourront être durablement atteints malgré les impacts du changement climatique. Les coûts de l’adaptation ne sont alors ni plus ni moins que les coûts de politiques de transition, de mobilité, de santé, d’aménagement ou encore de développement touristique adaptées et résilientes".

Antoine Morlighem

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message