Le marathon de François Hollande pour le climat

Le marathon de François Hollande pour le climat

Plusieurs points positifs sont ressortis du sommet parisien des maires européens auquel le président de la République a pris part.

Il y avait comme un avant-goût de COP 21 à la mairie de Paris jeudi 26 mars. À J-249 de l'ouverture de la Conférence des Nations unies sur le climat (COP 21), qui aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains, Anne Hidalgo a réuni une trentaine de maires des grandes villes européennes. Objectif du jour : lancer une initiative commune pour réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre de ces grandes villes d’ici 2030. Les esprits critiques verront dans cette conférence une énième réunion n’aboutissant qu’à l’adoption d’une énième déclaration, qui plus est à main levée. Mais à y regarder de plus près, plusieurs points positifs ressortent de ce sommet, prémices du grand rendez-vous climatique de cette fin d’année.

L’urgence d’un accord
Premier point positif, c’est à Paris que revient l'initiative de cette conférence des maires d'Europe. Anne Hidalgo, qui souhaite à l'évidence avoir voix au chapitre dans la tribune mondiale que constitue la COP 21, a invité les maires d'Europe rue de Lobau, pour échanger sur leurs actions en faveur du climat. « D’ici 2050, les villes accueilleront les deux tiers de l’humanité et émettront 70 % des gaz à effet de serre. Un accord international ne peut aboutir sans l’adhésion des villes et des territoires », a rappelé l’élue, en introduction de cette journée. Deuxième point positif : malgré une actualité chargée, François Hollande, président de la République, est venu en personne rappeler l’importance et l’urgence qu’il y a à trouver un accord mondial sur le dérèglement climatique. « Il n’est plus question de prévenir des catastrophes naturelles car elles sont déjà là, mais de prévenir des catastrophes humanitaires et politiques, a-t-il souligné. L’accord de la COP 21 se prépare dès à présent. » Un accord qui sera « général et contraignant » pour tous les pays, à qui il sera demandé « de présenter une contribution nationale pour réduire les gaz à effet de serre », poursuit le Président. Et de citer l’Europe en exemple qui, lors du dernier conseil européen, a produit cette contribution pour l’ensemble du continent. « C’est la seule à ce jour avec celle de la Suisse », regrette François Hollande, prenant soin de rappeler au passage que les contributions les plus attendues sont celles « des États-Unis et de la Chine ».

Inventaire de bonnes pratiques
Devant le parterre d’élus européens, François Hollande est surtout venu saluer « l’inventaire des bonnes pratiques » déjà mises en place dans les grandes villes du continent. C’est là le troisième point positif de ce sommet qui a eu le mérite de montrer que tous les élus avaient pris plusieurs initiatives en faveur du climat. Des solutions locales souvent plus efficaces que des paraphes sur un texte global, si ambitieux soit-il. « L’échec de Copenhague est encore dans nos esprits », rappelle François Hollande. Faire un inventaire des bonnes pratiques, c’est aussi les partager. Durant les échanges, plusieurs édiles ont pris des notes, probablement sur des mesures qui les ont inspirés et qu’ils pourraient mettre en œuvre de retour chez eux. Encore un point positif.
Mais n'idéalisons rien, les maires d'Europe ont beau tous se réunir sous l'œil de Miguel Arias Canete, commissaire européen à l’action pour le Climat et l’Energie, l'Union européenne n’a toujours pas pris le chemin d’une politique environnementale commune. Elle pourrait pourtant peser et faire pression sur les principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre qui se refusent aujourd’hui encore à ratifier tout protocole. Et que dire des pays en développement « qui n’y sont pour rien ou pour pas grand-chose », comme l’a rappelé le président de la République ? « Je vous demande, et c’est le sens de ma présence ici, de vous mobiliser autant que possible pour faire pression sur le monde, conclut François Hollande. L’Europe doit être là. » Son marathon sur le climat est lancé.

S.D.C.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message