Deal de la semaine au scanner : GreenFlex/Total

Côté vendeur, Julien Potier (NextStage AM) retrace le développement rapide de GreenFlex (270 M€ de revenus), désormais dans le giron de Total. Cap sur l'international!

Côté vendeur, Julien Potier (NextStage AM) retrace le développement rapide de GreenFlex (270 M€ de revenus), désormais dans le giron de Total. Cap sur l'international!

 

Retrouvez la brève et les conseils ici.

 

Cible : GreenFlex

Activité : Conseil en performance environnementale et sociétale

Chiffres : 270 millions d'euros de CA (prévision 2017), 230 collaborateurs

Cédant : NextStage AM

Acquéreur : Total

 

 

Julien Potier

Directeur de participations, NextStage AM

 

« L'offre de GreenFlex s'adresse principalement aux groupes énergivores »

 

Dealmakers. Dans quel cadre le rachat se fait-il ? Souhaitiez-vous vendre la société dès les négociations pour un nouveau tour de table ?

Julien Potier. Il n'y avait pas de volonté de vendre le groupe. La banque d'affaires Vulcain avait été mandatée pour mettre en place une levée de fonds afin de financer la prochaine étape de croissance de GreenFlex. Il s'agissait seulement de lever des fonds dans un premier temps. Mais de façon opportuniste, Total s'est montré intéressé par le dossier et a fini par présenter une offre de rachat tout à fait satisfaisante pour tout le monde. Frédéric Rodriguez et le reste du management ont vite été séduits par le projet et les équipes de Total, alors même que d'autres acteurs financiers et industriels pointaient le bout de leur nez.

 

Dealmakers. Quelle est l'ambition de GreenFlex aujourd'hui ?

Depuis cinq ans, le maillage territorial, en France, a été l'une des principales occupations de cette société spécialisée dans la performance énergétique. Le chiffre d'affaires a été multiplié par quatre puisqu'il est passé de 65 millions d'euros en 2013 à une prévision de 270 millions pour l'année 2017. Quelques acquisitions sont venues jalonnées le développement de GreenFlex mais aux seules fins de renforcer des expertises précises.

 

Aujourd'hui, la feuille de route du groupe – c'est à Total que reviendra la tâche de la peaufiner et de l'exécuter – est portée sur l'internationalisation des activités, au nombre de cinq : vision et stratégie durables, performance énergétique, produits et consommation responsables, management des relations parties prenantes, financement de la transition et gestion d'actifs. Le portefeuille de clients a certes un fort accent français mais ce sont souvent des groupes internationaux ! La société est implantée en Espagne, en Italie, en Belgique et en Pologne, le grand chantier à venir sera sûrement celui de l'Asie et des Amériques. L'adossement de GreenFlex à Total se fait donc dans une continuité. L'offre de services sera renforcée et notamment le basculement vers le SaaS.

 

Dealmakers. Quelques mots sur le business model de GreenFlex. Quels sont ses principaux clients et la nature de ses services ?

Le positionnement de GreenFlex est unique sur son marché. Aucun autre acteur ne couvre l'intégralité de la chaîne de la transition énergétique d'une entreprise. L'offre s'adresse principalement aux groupes énergivores, qu'ils soient dans l'énergie naturellement, mais aussi dans la grande distribution, les transports, la chimie, l'agroalimentaire ou les cosmétiques. Toute entreprise payant une facture énergétique significative a intérêt à travailler avec GreenFlex. L'objectif est double : faire baisser le prix de la facture et améliorer les externalités générées par l'activité de la société. Dans la grande distribution par exemple, l'ensemble des meubles froids des magasins constitue une source importante de consommation énergétique, de l'ordre de plusieurs centaines de millions d'euros par an. GreenFlex a créé des outils pour piloter de façon précise la totalité des actifs énergivores de ses grands comptes situés sur plusieurs sites et dans différents pays. Ensuite, le groupe a mis en place une solution de réduction de la facture qui se traduit par des économies de plusieurs millions d'euros pour certaines entreprises. Cela passe à la fois par la définition de bonnes pratiques et par le remplacement d'équipements industriels. Si cette dernière solution est parfois coûteuse pour le client, le retour sur investissement se fait rapidement, et des financements sont trouvés auprès des grandes banques de la place, partenaires de GreenFlex.

 

Dealmakers. Qu'en est-il de l'avenir de Frédéric Rodriguez et du reste de l'équipe de direction ?

En tant qu'actionnaire de référence, nous avons travaillé avec Frédéric Rodriguez pour l'entourer de managers clés. Ils vont rejoindre Total et continuer à y développer GreenFlex.

 

@firminsylla

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Entre les confinements et le télétravail, la livraison de repas à domicile connaît un succès sans précédent depuis maintenant un an. Melvina Sarfati e...

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

Alors que la 5G se déploie en France, Orange lance des laboratoires où les entreprises peuvent expérimenter et s’approprier cette nouvelle technologie...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Les deux géants français, Veolia et Suez, en pourparlers depuis de nombreux mois, sont arrivés à un accord de principe sur le projet de fusion des deu...

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux de services bio-analytiques, a annoncé ce jeudi l’acquisition du groupe IESPM, acteur majeur de l’analyse...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Carrefour explose son chiffre d'affaires et progresse en e-commerce

Carrefour explose son chiffre d'affaires et progresse en e-commerce

Le géant de la distribution Carrefour enregistre sa meilleure performance depuis 20 ans malgré la crise sanitaire actuelle. Stratégie, organisation et...

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Directrice générale d’Engie depuis janvier, Catherine MacGregor a effectué la majeure partie de sa carrière dans le secteur parapétrolier. Pour autant...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte