De la gestion des risques par Mar & Law

Mar & Law est une structure d’un nouveau genre, tant par l’expertise de ses fondatrices que par le service dispensé. La boutique mise sur la création d’une marque pour répondre aux besoins en gestion des risques des entreprises.

© Pascale D'Amore

Les fondatrices Lydia Turc et Annabel Benhaïm.

Mar & Law est une structure d’un nouveau genre, tant par l’expertise de ses fondatrices que par le service dispensé. La boutique mise sur la création d’une marque pour répondre aux besoins en gestion des risques des entreprises.

Si le « Law » de Mar & Law signifie sans surprise le conseil et l’accompagnement juridique, se cache derrière le « Mar » l’expression « management et anticipation des risques ». Un nom qui indique la palette de prestations fournies par les fondatrices Lydia Turc et Annabel Benhaïm. De l’identification des risques professionnels, sociaux et juridiques de l’entreprise à leur gestion, la boutique met le dirigeant face à la réalité juridique. Une liste – non exhaustive – des interventions de Mar & Law précise le positionnement de l’équipe : accidents du travail et maladies professionnelles, problématiques liées à l’amiante, procédures de licenciement, contentieux Urssaf, statut des dirigeants, dépôt de marques et de brevets, conflit entre associés, bail commercial, etc. : un modèle de conseil stratégique et juridique complet. « Nous nous adressons aux P-DG de PME ou d’ETI souvent dépourvues de direction juridique spécialisée », confirme Lydia Turc, sous forme de forfait la plupart du temps, afin que Mar & Law puisse travailler sur toute une période. Entre la boutique et le client, les échanges deviennent fréquents, étroits et forts. « Nous sommes en contact permanent », souligne Annabel Benhaïm.

Créer des synergies

L’idée de la création de cette structure leur est venue dans leur précédent exercice. Annabel Benhaïm, l’avocate, et Lydia Turc, l’experte en gestion des risques professionnels et sociaux, exercent alors toutes les deux dans un cabinet de niche en droit de la santé au travail. La première a été embauchée en septembre 2014 pour développer la branche dédiée à l’accessibilité des établissements publics, un domaine sur lequel elle n’est pas particulièrement portée. Elle lui préfère le droit des affaires et le contentieux civil et commercial, en passant par l’arbitrage, mais surtout les dossiers internationaux, dans la continuité de son début de carrière à San Francisco.

Les compétences de Lydia Turc amèneront les synergies. Cette dernière est en effet recrutée par le cabinet d’avocats pour créer un pôle consacré à la santé au travail. Une mission qui correspond bien à son parcours dans des cabinets d’optimisation des coûts et de gestion des risques professionnels (Lowendalmasaï, Ayming) dans lesquels, durant quinze ans, elle conseille des groupes comme Auchan ou Veolia. « Une bonne idée en soi », confie celle qui préférera pourtant mettre en musique son expertise aux côtés d’Annabel Benhaïm. Elles se sont observées, savent qu’elles ont les mêmes méthodes de travail et la même vision du service. Elles s’installent en septembre 2016.

Une prestation qui séduit

À 35 et 46 ans, les deux femmes développent un concept pour leurs clients : « Si nous faisons du contentieux, c’est qu’il est déjà trop tard. » En d’autres termes, leur conseil doit arriver suffisamment tôt pour éviter le litige. Elles s’attachent en tout cas à ne pas compter sur le procès pour faire gagner de l’argent à leurs clients mais au contraire, par leur conseil, à soulever les éventuelles zones de coûts juridiques. Pour dispenser un conseil complet, elles s’entourent de partenaires qu’elles fédèrent dans chaque dossier : réseau d’avocats, médecins experts, psychologues, spécialistes de l’amiante, de l’Urssaf, experts-comptables, commissaires aux comptes, etc. L’entreprise qui fait appel à Mar & Law reçoit un service global grâce à un seul et unique contact. Une prestation qui séduit particulièrement celles du secteur de la construction, de l’industrie, des transports ou plus généralement de la production. « Nous avons des clients plus importants que nous ne l’aurions imaginé », se réjouit Annabel Benhaïm, étonnée d’avoir été confrontée en quelques mois à toutes les frasques de la création d’entreprise, des pics aux freins d’activité. Mar & Law est entré dans une année charnière avec l’objectif de développer une clientèle étrangère, et peut-être pour gratification ultime la constitution d’une équipe d’une dizaine de personnes à Paris et l’ouverture d’un bureau aux États-Unis. L’ambition de ces deux entrepreneuses est sans frontières.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

UGGC développe ses activités en Chine

UGGC développe ses activités en Chine

Anticipant l'entrée en vigueur du prochain accord entre la Chine et l'Union européenne, UGGC Avocats nomme Jenny Cao associée de son bureau de Shangha...

Florence Henriet, l’électron libre

Florence Henriet, l’électron libre

Dans le petit monde des juristes d’affaires, tout le monde la connaît. Florence Henriet est celle qui a créé la fonction de business developer dans le...

Croissance interne et externe chez Dechert

Croissance interne et externe chez Dechert

Dechert renforce ses pratiques concurrence et corporate par les promotions respectives de Marion Provost et Xavier Leroux comme associés nationaux. Il...

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Les fusions continuent dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l’alliance entre la société de gestion de portefeuille Acer Finance et le cab...

M. Ouaniche (OCA) : "L'expertise économique et financière implique une approche pluridisciplinaire"

M. Ouaniche (OCA) : "L'expertise économique et financière implique une approche pluridisciplinaire"

Reconnu pour ses compétences économiques et financières dans le cadre de contentieux et d’arbitrages complexes, OCA compte une trentaine de consultant...

Apostrophe mise sur le contentieux des affaires

Apostrophe mise sur le contentieux des affaires

Sophie Gijsbers et Delphine Dendievel s’associent pour lancer Apostrophe, un cabinet entièrement consacré au contentieux des affaires, au droit pénal...

Yves Boissonnat souffle à l'oreille des patrons de cabinets d'avocats

Yves Boissonnat souffle à l'oreille des patrons de cabinets d'avocats

Dans son domaine, il fait partie des meilleurs. Discrétion et bienveillance sont les maîtres-mots de ce chasseur de têtes spécialiste des avocats d’af...

Guillemin Flichy coopte une associée

Guillemin Flichy coopte une associée

Deux ans après son arrivée, Mathilde Delaunay est promue associée chez Guillemin Flichy. Sa nomination consolidera le droit des organismes sans but lu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte