De l’affrontement à la collaboration

Dossier Legaltech : le droit 3.0
ÉDITO

Dossier Legaltech : le droit 3.0 ÉDITO

Lorsqu’elles sont apparues au début des années 2000, les legaltechs hérissaient le poil des professionnels du droit. En se positionnant à l’époque sur les tâches juridiques à faible valeur ajoutée comme la saisine des tribunaux d’instance, la rédaction d’un bail ou la constitution d’une société, elles ont vite été taxées de « braconniers ». Elles créaient une nouvelle forme de concurrence.

En réalité, quel avocat accepte de déposer une requête pour une créance de 50 euros ? Quel notaire gagne à certifier des testaments ? Finalement, même si du côté des institutions représentatives des avocats l’affrontement demeure, les start-up du droit se positionnent surtout aujourd’hui aux côtés des professions juridiques comme des aides à la décision et des facilitateurs de la gestion courante. Pour cela, leur champ d’intervention a beaucoup évolué. Elles ont aussi investi en temps et en capital pour élaborer des logiciels performants de recherche d’informations juridiques, de standardisation des actes, de gestion des équipes et de la facturation, de management des contrats, etc. Pour augmenter leur niveau de productivité, avocats, directions juridiques et entreprises qui en sont dépourvues ont compris l’intérêt de recourir aux technologies que propose le marché et qui utilisent le cloud, le mode SaaS, la blockchain, le machine learning jusqu’à l’intelligence artificielle. Certains cabinets, notamment anglo-saxons, investissent même dans ces start-up en créant des incubateurs, ces dernières bénéficiant ainsi avant leurs concurrents des dernières avancées technologiques. Non seulement le droit a digitalisé ses méthodes de travail, mais il en a fait également un élément stratégique de développement.

En décryptant l’utilisation de la blockchain dans le monde de la prestation juridique, puis en réalisant la synthèse des solutions apportées par les legaltechs tant pour les avocats que pour les directions juridiques, Décideurs Juridiques offre un tour d’horizon des outils modernes de travail à la disposition des professionnels du droit.

Pascale D’Amore

Lire l'intégralité du dossier Legaltechs : le droit 3.0

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Legaltechs : le droit 3.0

FOCUS SUR : 
• La blockchain 
• Le contract management 
• La gestion des cabinets d’avocats 
• La documentation juridique
Sommaire La blockchain, l’alliance du droit et de la technique La gestion d’un cabinet, se recentrer sur l’essentiel "Les cabinets d’avocats sont assez friands des récoltes de données" La documentation juridique, la mutation du knowledge management Une digitalisation à marche forcée
Fiscal : Olivier Couraud arrive chez Stephenson Harwood

Fiscal : Olivier Couraud arrive chez Stephenson Harwood

L’avocat a fondé en 2012 le département fiscalité du cabinet Coblence & Associés. Le nouvel associé en fiscalité de Stephenson Harwood est accompa...

P. Setbon (Ostrum AM) : "Le mouvement de concentration dans la gestion d’actifs ne fait que commencer"

P. Setbon (Ostrum AM) : "Le mouvement de concentration dans la gestion d’actifs ne fait que commence...

Récemment arrivé à la direction générale d’Ostrum AM, Philippe Setbon a reçu la rédaction de Décideurs Magazine pour évoquer la stratégie de développe...

Finance : Colin Chang rejoint Linklaters à Londres

Finance : Colin Chang rejoint Linklaters à Londres

Le nouvel associé travaillera particulièrement sur le développement de l’activité high yield. Auparavant, il exerçait chez White & Case.

TVA : cooptation d’une associée chez Arsene

TVA : cooptation d’une associée chez Arsene

Le cabinet d’avocats d’affaires indépendant spécialisé en droit fiscal annonce la promotion de Nathalie Habibou. Elle prend en charge la responsabilit...

Lexbase et RNIB : un partenariat gagnant-gagnant

Lexbase et RNIB : un partenariat gagnant-gagnant

Lexbase et le Réseau national des incubateurs de barreaux (RNIB) signent une alliance pour favoriser la digitalisation du métier d’avocat.

Septième associée chez Karila

Septième associée chez Karila

Le cabinet spécialiste du droit immobilier Karila renforce son positionnement de niche en accueillant Morgane Ojalvo Déniel en qualité d’associée.

Lacourte Raquin Tatar coopte en immobilier

Lacourte Raquin Tatar coopte en immobilier

Le cabinet pluridisciplinaire élève Irène Cotaris au rang d’associée dans un de ses départements historiques : le droit immobilier.

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

F. Smith (AFTPM) : "Le terme de tierce partie marketeur n’est pas toujours utilisé à bon escient"

L’association française des tierces parties marketeurs (AFTPM) est animée par quelques acteurs bien établis : Alfi Partners, Investeam, Amadé Global P...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message