David Jones (Havas) : « Désormais, le pouvoir est entre les mains de ceux qui partagent et non ceux qui centralisent »

 

 

Décideurs. Quelle est pour vous l’essence du leadership ?

David Jones. Une équipe heureuse est une équipe victorieuse ! Le leadership, c’est la capacité à identifier et à mettre en valeur les forces de chaque membre de l’équipe. Parvenir à cet objectif garantit non seulement d’excellents résultats, mais diffuse en outre un réel sentiment de satisfaction. Et le travail d’un leader ne relève pas du simple encadrement. La mission du leader, c’est de savoir réunir les talents et les stimuler en leur proposant un challenge.

 

Décideurs. Quel regard portez-vous sur le leadership nouvelle génération ?

D. J. Autrefois, seul le pouvoir importait. La légitimité du leader s’appuyait sur la centralisation des outils de contrôle et sur l’accès exclusif à l’information. Désormais, le pouvoir est entre les mains de ceux qui ont su capitaliser sur la notion de partage. Partage des objectifs, des talents, des ressources et bien entendu de l’information. Le leader s’est longtemps limité à un rôle de tour de contrôle, préférant conserver une forme de distance. Tout le contraire du chef actuel qui favorise sa propre implication comme celle de son équipe. L’industrie des nouvelles technologies, à l’image de Facebook, illustre parfaitement cette volonté de s’imposer grâce au partage et à la mise en valeur de ses utilisateurs et partenaires.

 

Décideurs. Alors quelles sont les clés du leadership ?

D. J. Lorsque le monde était dominé par les notions de pouvoir et de contrôle, seule importait la centralisation. Le succès des leaders modernes repose sur leur transparence, leur authenticité ainsi que sur leur rapidité d’action et de réaction. Ensuite la génération actuelle est plus exigeante. Les clients, comme les salariés, ont des attentes élevées, à la mesure des valeurs qu’ils représentent. Pour eux, la fin ne justifie pas les moyens. Créer de la richesse, oui, mais pas à n’importe quel prix. Un leader doit  aussi composer avec cette variable.

 

Décideurs. Quelles qualités recherchez- vous lorsque vous mettez en place une équipe de leaders ?

D. J. Nous encourageons l’ambition, au même titre que la mise en valeur les qualités entrepreneuriales des individus. Ambitieux avec un état d’esprit d’entrepreneurs, ces meneurs doivent également posséder l’énergie et l’endurance nécessaires à  la conduite des missions. Au-delà de ces éléments, un véritable leader est avant tout une personne appréciée de son entourage. Sans véritable valeur à faire partager, il se révèle en effet difficile de conduire une équipe de qualité.

 

Décideurs. Encourager la montée en puissance de jeunes talents peut-il être perçu négativement par des managers plus expérimentés ?

D. J. Le danger serait plutôt de se priver des talents à l’origine de Facebook ou de Twitter, par exemple. L’écart générationnel n’est pas un « risque » susceptible d’accélérer l’émergence de nouveaux leaders, notamment par la mise en place d’un système de mentoring mutuel. Les hauts potentiels bénéficient de l’expérience professionnelle de leurs aînés et ils apportent en retour un  savoir-faire de nouvelle génération.

 

Décideurs. Comment l’industrie de la publicité organise-t-elle sa transition vers cette nouvelle ère ?

D. J. Cette évolution technologique constitue un risque autant qu’une opportunité. À travers nos activités marketing, nous vendons 100 % de prestations intellectuelles. Par conséquent, une erreur dans la formation, une faute dans l’identification de nos leaders et c’est toute la chaîne de valeur qui est remise en question.

 

Décideurs. La notion de leadership évolue-t-elle avec le temps ?

D. J. Il est évident que les ruptures technologiques successives ont profondément modifié l’exercice du leadership. Face à la rapidité avec laquelle évoluent nos sociétés, il est indispensable de garder un contact avec le monde qui façonne les jeunes talents d’aujourd’hui qui seront les leaders de demain. En tant que cofondateur du forum One Young World, je rencontre et discute avec des centaines de jeunes leaders du monde entier. C’est une génération extraordinaire qui bénéficie d’un accès illimité à l’information et au savoir grâce aux nouvelles technologies. Elle a entre les mains le pouvoir de changer positivement le cours des choses, et pas uniquement au niveau du business comme l’a montré le printemps arabe.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Leadership

Certaines personnes changent le monde quand d’autres vivent une vie tranquille, s’affairent « simplement » à manager les affaires courantes. Des personnalités plus affirmées révolutionnent leur secteur, leur environnement, leur pays. Qu’il s’agisse de Xavier Niel, Mark Zuckerberg, Steve Jobs, Ghandi ou Nelson Mandela, quels sont les secrets du Leadership ?
Sommaire
L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiques"

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiq...

Depuis dix ans, Sycomore AM a largement fait évoluer sa gamme d’OPCVM avec le lancement de fonds flexibles, long/short et thématiques. La société de g...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message