Dataiku lève 101 millions de dollars pour démocratiser l’IA

La start-up basée en France et aux États-Unis a réalisé une nouvelle levée de 101 millions de dollars fin 2018. Cette série C valide la stratégie de démocratisation de l’accès à la big data et à l’IA de Dataiku auprès des entreprises.

La start-up basée en France et aux États-Unis a réalisé une nouvelle levée de 101 millions de dollars fin 2018. Cette série C valide la stratégie de démocratisation de l’accès à la big data et à l’IA de Dataiku auprès des entreprises.

Dataiku s’est imposée en quelques années comme une des pépites françaises de l’intelligence artificielle. Lancée en 2013, la start-up a construit une plateforme d’analyse de données boostée à l’intelligence artificielle, sur laquelle les entreprises peuvent bâtir leur propre outil de gestion des données en achetant une licence d’utilisation. Les applications développées varient selon les besoins des entreprises, et peuvent prendre la forme d’un outil pour optimiser les budgets marketing ou pour mieux anticiper les tendances des marchés. Elle compte aujourd’hui 200 clients dans le monde.

La stratégie de Dataiku est de convaincre toutes les entreprises, grands groupes comme PME, d’utiliser leurs données, aussi massives et diverses soient-elles. A condition que ces acteurs adoptent une démarche collaborative. « Cette plateforme réussit [à utiliser ces données] grâce à une approche cloud très différenciante, qui permet de démocratiser leur traitement et d’impliquer une grande diversité de profils de manière collaborative : Les data scientists, les data ingénieurs, les data analystes, et les business analystes sont capables de travailler ensemble sur une seule et même plateforme pour rapidement établir une vue d’ensemble » explique Adar Zango, de chez Iconiq Capital.

Une start-up éthique

Cette levée de fonds a été menée par le fonds Iconiq Capital. Alven Capital, Battery Ventures, Dawn Capital et FirstMark Capital ont participé également à cette levée de fonds. Elle fait suite à une Série B de 28 millions de dollars menée en 2017. Les fonds levés permettront à Dataiku de se développer à l’international, en renforçant ses équipes basées à New York, Paris, et Londres, et de s’implanter en Allemagne, à Sydney et à Singapour. L’équipe va également pouvoir développer de nouvelles fonctionnalités.

Dans son communiqué de presse, la start-up a également souligné qu’elle prenait en compte les débats actuels autour des problèmes de diversité et de confiance que posent l’intelligence artificielle aujourd’hui. Pour répondre à ces attentes, la start-up a réaffirmé son engagement dans l’éducation aux enjeux et à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Elle veut également renforcer la transparence du fonctionnement de ses algorithmes.

 

Par Florent Detroy (@florentdetroy)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique"

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numériq...

Dans une interview accordée à Décideurs, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, évoque les grands enseignements de la crise sur la digitalisatio...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

Mon Qualiticien confirme son engagement dans la transformation digitale des centres médicaux-sociaux

Mon Qualiticien confirme son engagement dans la transformation digitale des centres médicaux-sociaux

La startup confirme son engagement dans la digitalisation des établissements du secteur de la santé en centralisant désormais toutes les données sur u...

Les nouveaux moteurs de la santé digitale

Les nouveaux moteurs de la santé digitale

Dans un contexte de crise sanitaire mondiale, les soins de santé accélèrent leur digitalisation. Le secteur, porté par des start-up, approche en même...

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Malgré une production très limitée et des résultats qui peinent à entrer dans le vert, Tesla s'est imposé en quelques mois comme la première capitalis...

Cécile Jouclas (Inotrem) : "Il est très gratifiant d’améliorer la vie des patients"

Cécile Jouclas (Inotrem) : "Il est très gratifiant d’améliorer la vie des patients"

En plein coronavirus, les entreprises du domaine de la santé sont toutes sollicitées. Cécile Jouclas, directrice financière d’Inotrem, fait part des a...

Gafa. La crise, quelle crise ?

Gafa. La crise, quelle crise ?

La santé économique de Google, Amazon, Facebook et Apple est plus forte que jamais. Une situation qui contraste tellement avec le reste de l’économie...

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

Le gouvernement vient de retenir parmi les six projets collaboratifs de recherche et de développement de solution contre la Covid-19 celui mis en œuvr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message