Danone étend sa participation au capital de Michel et Augustin

Déjà propriétaire de 40 % des actions de Michel & Augustin, le leader mondial des produits laitiers, Danone, devient l’actionnaire majoritaire à 95 %.

Déjà propriétaire de 40 % des actions de Michel & Augustin, le leader mondial des produits laitiers, Danone, devient l’actionnaire majoritaire à 95 %.

Depuis plusieurs années, le géant de l’agroalimentaire lorgne sur Michel et Augustin, la jeune pousse au marketing décalé et à la communication tranchante. La PME française produit et commercialise depuis 2004 des biscuits, des produit laitiers et des boissons. En 2016, le groupe dirigé par Emmanuel Faber avait déjà acté son entrée au capital à hauteur de 40 % par l’intermédiaire de Manifesto Venture, le bras armé de Danone en fusions-acquisitions. Cette opération avait par ailleurs constitué la première acquisition historique du fonds d’investissement corporate. La montée progressive de Danone au capital de Michel et Augustin, qui se termine ce mois-ci avec l’acquisition de 95 % des parts, en fait l’actionnaire majoritaire. Les 5 % restants demeurent entre les mains des fondateurs.  L’opération, dont le montant n’est pas communiqué, est actée puisque Danone confirme que les résultats du « trublion du goût » ont été intégralement consolidés le premier avril 2019. L’année dernière, un article de BPI France faisait déjà part des velléités de Danone de monter au capital de la société fondée par Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont. Il était alors question d’une valorisation totale de Michel et Augustin comprise entre 75 et 100 millions d’euros. La « tribu » (les employés de la société) n’a cessé de grandir depuis la fondation de l’entreprise en 2004, et compte désormais plus de cent collaborateurs. La PME française, qui fait partie du cercle fermé des fournisseurs de la chaîne de café Starbucks, a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2018.

Vente de Earthbound

Le mois d’avril a été fortement mouvementé en M&A pour Danone. En effet, le périmètre de consolidation du groupe a connu deux changements importants en l’espace d’une dizaine de jours. Ainsi, le groupe s’élargit en passant d’une influence notable à un contrôle exclusif de droit sur Michel et Augustin, la PME française devenant une marque à part entière du groupe. Simultanément, Danone cède Earthbound (spécialisé dans les salades bio) au groupe familial américain Taylor Farms. La marque Américaine était entrée dans le périmètre de Danone en 2017 lorsque sa société mère, Whitewave, a été acquise par le groupe pour 12,5 milliards de dollars. La vente d’Earthbound s’inscrit dans une stratégie d’optimisation de l’allocation du capital. Elle permettra notamment d’améliorer les marges opérationnelles courantes. Une nouvelle fois, les montants de la cession n’ont pas été communiqués. Bloomberg a cependant évoqué une somme potentielle de 500 millions de dollars pour l’opération. En 2018, Le leader américain des salades bio a réalisé un chiffre d’affaires de 400 millions de dollars.

 

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiques"

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiq...

Depuis dix ans, Sycomore AM a largement fait évoluer sa gamme d’OPCVM avec le lancement de fonds flexibles, long/short et thématiques. La société de g...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message