Daniel Augereau, le self-made-man de l’intérim

Demandez-lui d’évoquer son parcours professionnel et vous vous retrouverez à brosser le portrait type du chef d’entreprise qui réussit. 
Tous les ingrédients sont réunis : la personnalité charismatique, le goût du travail, la vision… Leçon d’entrepreneuriat par Daniel Augereau.

Demandez-lui d’évoquer son parcours professionnel et vous vous retrouverez à brosser le portrait type du chef d’entreprise qui réussit. Tous les ingrédients sont réunis : la personnalité charismatique, le goût du travail, la vision… Leçon d’entrepreneuriat par Daniel Augereau.

« Aller chercher la chance »

Daniel Augereau est un autodidacte. Il s’est lancé très jeune dans le secteur du travail temporaire par goût pour les relations humaines. Il raconte qu’il noircissait sa moustache avec le charbon d’une allumette pour se vieillir un peu, avant de rencontrer des patrons locaux pour les convaincre de lui faire confiance. Il est indispensable de savoir oser pour réussir, dit-il simplement. Oser aller à la rencontre des personnes surtout, ne pas hésiter à aborder celles qui vous impressionnent. Se dire « Tant pis, j’y vais ». Parce qu’il faut « aller chercher sa chance » explique le dirigeant. Bien entendu cette chance n’est rien sans le travail, mais cela va de soi. Le goût du travail doit être « chevillé au corps ». Il faut toujours faire des efforts, beaucoup d’efforts, mais « presque sans y penser » explique-t-il.

Prise de risques et culture familiale

Pour construire un groupe de l’envergure de Synergie, 2,3 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2017, présent dans 16 pays, il lui aura fallu prendre des risques. C’est ainsi qu’il a décidé très tôt de s’étendre à l’international, de parier sur la Chine, alors qu’aucun acteur du recrutement n’y songeait ou plus récemment de faire l’acquisition d’entreprises de service numérique. Mais le discours de Daniel Augereau est aussi empreint de prudence, de gestion maîtrisée. À l’écouter énoncer les préceptes qui le guident, l’expression « gestion en bon père de famille » prend tout son sens. Il évoque ainsi le refus de dépendre trop des grands comptes : 42% du chiffre d’affaires seulement, le reste étant constitué de PME et PMI. La culture familiale du groupe « très humaine » est une source de fierté pour Daniel Augereau qui évoque aussi le goût du travail d’équipe. « C’est comme au football, sourit-il, on ne peut pas compter que sur des individualités ! » 

Vision et convictions

Chef d’entreprise avant tout, Daniel Augereau est aussi un homme de convictions. Il a longtemps pris des engagements politiques et a été pendant dix-huit ans vice-président de la région Pays de la Loire puis conseiller régional. Aujourd’hui il s’anime à l’évocation de l’état du marché du travail français. « Comment est-il possible que les entreprises ne trouvent pas les compétences dont elles ont besoin, alors que nous affichons neuf millions de chômeurs ! » s’insurge-t-il. Il regrette ainsi que les métiers manuels aient été délaissés. À ses yeux, l’une des réponses est dans la formation. Il préconise de miser sur l’apprentissage et d’inciter les entreprises à créer leurs propres écoles par exemple. Une vision moderne.

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

DHC : la haute couture du recrutement juridique

DHC : la haute couture du recrutement juridique

Fondé en 2011, le cabinet de recrutement dédié aux métiers du droit, Dana Human Capital, tire son épingle du jeu grâce à l’expertise de son fondateur....

À la recherche de la paix économique

À la recherche de la paix économique

Le 14 mai dernier se tenait la première édition des Trophées de la paix économique, organisés par Grenoble École de Management (GEM), qui porte un mou...

Que fait-on avec des SI ?

Que fait-on avec des SI ?

" Il n’existe pas de solution technologique à des problèmes politiques " disait le professeur émérite et stratège britannique, Lawrence Freedman. A l’...

F.Gaillard (Alstom) : "Nous formons les salariés de nos clients"

F.Gaillard (Alstom) : "Nous formons les salariés de nos clients"

Avec le rachat de ses activités « énergie » par General Electric, Alstom a dû s’adapter à son nouveau statut d’entreprise dédiée au secteur des transp...

Priorité 2019 du directeur financier : La gestion des talents (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : La gestion des talents (4/6)

Comme chaque semaine, nous vous analysons l’une des six tendances mises en avant par les DAF lors de l’enquête annuelle menée par PwC : « Priorité 201...

Give Nation : le pouvoir de l'argent de poche

Give Nation : le pouvoir de l'argent de poche

Comment transformer en profondeur le rapport des individus à l’économie ? En commençant par enseigner aux enfants les fondements d’un capitalisme réno...

Un programme unique en leadership  arrive en France

Un programme unique en leadership arrive en France

Après avoir connu un succès retentissant au Canada au cours des cinq dernières années, l’Institut de leadership s’associe avec Grenoble École de Manag...

Serena, Leap Ventures et Jérôme Caille sponsorisent l’expansion européenne de Brigad

Serena, Leap Ventures et Jérôme Caille sponsorisent l’expansion européenne de Brigad

Brigad, la plateforme de professionnels indépendants de l’hôtellerie et de la restauration lève six millions d’euros pour son quatrième fundraising.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message