D.Tsygalnitzky (Kapten) : "Nous disposons de la plus grosse flotte 100% électrique d'Ile-de-France"

Avec quelque 3500 entreprises clientes, 3 millions d’utilisateurs et 30000 chauffeurs partenaires, Kapten est aujourd’hui le leader français du VTC. Dimitri Tsygalnitzky, VP de Kapten Business nous en dit plus sur ses offres et sur son expansion.

Avec quelque 3500 entreprises clientes, 3 millions d’utilisateurs et 30000 chauffeurs partenaires, Kapten est aujourd’hui le leader français du VTC. Dimitri Tsygalnitzky, VP de Kapten Business nous en dit plus sur ses offres et sur son expansion.

Décideurs. Pourquoi Chauffeur privé est-il devenu Kapten il y a tout juste un an ?

Dimitri Tsygalnitzky. Pour accompagner notre expansion à l’international, notamment sur les marchés anglais et portugais. Il est important de préciser que, fin 2017, Daimler a racheté Chauffeur privé, puis s’est rapproché de BMW au début de 2019 afin de réunir l’ensemble de leurs marques de mobilité en une seule joint-venture, Free Now. L’ambition est de faire de cette plateforme de mobilité la numéro un en Europe, dans les troisans à venir.

Quels sont les avantages de votre offre business ?

Le BtoB est un secteur stratégique pour Kapten. À ce titre, l’année 2019 a été très importante: nous avons doublé notre nombre d’entreprises clientes − 3 500− et augmenté le nombre de courses de 30 % par rapport à 2018. Kapten Business offre des solutions sans engagement aux entreprises de toutes tailles, pour tout type de collaborateur. En outre, nos acheteurs peuvent contrôler leurs coûts via notre plateforme. Ainsi, ils peuvent facilement imposer des règles de politique voyage; la limitation à certains horaires ou à certains trajets, à une gamme de véhicules, etc. Et, bien sûr, nous les aidons à réduire leurs dépenses : nous sommes 30 % moins cher que les taxis. Les utilisateurs bénéficient d’un temps d’attente moyen de seulement 3 minutes. Tout en ayant la possibilité de ne plus avoir à gérer leurs notes de frais, grâce à une facturation directe à l’entreprise ou par le biais de l’utilisation de solutions expand, comme Concur.

"L'éco-mobilité est un enjeu central pour nous depuis déjà plusieurs mois"

Enfin, notre programme de fidélité permet de bénéficier de nombreux avantages, notamment de courses gratuites. À ce titre, en janvier, nous en avons proposé une nouvelle version, rétributive dès la quatrième course.

En quoi consiste votre offre Green, lancée à la rentrée dernière ?

L’éco-mobilité est un enjeu central pour nous depuis déjà plusieurs mois. Cette gamme dédiée à nos clients BtoB a été créée à leur demande, mais aussi à celle de nos collaborateurs, tous très mobilisés sur ces questions environnementales. Pour des raisons pratiques, nous avons commencé par proposer des véhicules hybrides et électriques. Toutefois, depuis fin janvier, nous disposons d’une offre exclusivement électrique grâce, notamment, à un partenariat avec plus de 700 chauffeurs. Ainsi, nous disposons de la plus grosse flotte 100 % électrique d’Île-de-France. Dans un premier temps, cette offre a d’abord été proposée aux entreprises, mais dès ce mois-ci elle est entendue à l’ensemble de nos usagers.

Vous publiez chaque année un livre blanc consacré aux nouveaux enjeux de la micro-mobilité. Quelles sont les grandes tendances ?

Si la micro-mobilité représente seulement 5 % des dépenses des acheteurs, elle réunit 36 % des notes de frais, et cela va croissant. En conséquence, les acheteurs ont besoin d’établir une véritable politique voyage. La satisfaction des collaborateurs est devenue essentielle: beaucoup l’incluent, d’ailleurs, dans leur politique. Le véhicule personnel est de plus en plus délaissé, et le développement durable occupe une place centrale. Enfin, le phénomène « Bleisure» (combinaison des termes business et leisure) s’accélère. Les collaborateurs veulent joindre l’utile à l’agréable dans leur vie professionnelle et pouvoir utiliser aussi les services qu’ils utilisent dans leur quotidien, comme les VTC ou les livraisons de repas notamment.

Propos recueillis par Laurent Fialaix

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Le fonds d’investissement Supernova Invest, spécialisé dans le secteur des entreprises en forte rupture technologique (deeptech), vient d’annoncer le...

J. Powell conserve son trône à la Fed

J. Powell conserve son trône à la Fed

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il pro...

Air France KLM, le cash évite le crash

Air France KLM, le cash évite le crash

Alors que l’arrivée de Benjamin Smith à la tête du groupe en 2018 donnait un nouveau souffle à la compagnie aérienne, celle-ci est touchée de plein fo...

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Fille du fondateur du distributeur de matériel électrique Sonepar, Marie-Christine Coisne-Roquette cultive le secret et l’ambition. Depuis qu’elle en...

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

D. Baur (Pierre Fabre) : "Le détourage est toujours plus ardu que ce qui avait été anticipé"

Le groupe Pierre Fabre a procédé à un recentrage d’activité en 2020 et notamment la cession d’une partie de ses activités de sous-traitance industriel...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte