D. Padovani d'Hautefort (Priorités Patrimoine): "Mon engagement s’inscrit dans mon histoire personnelle"

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie et accèdent dorénavant à des postes hauts placés. Si la parité ne constitue pas toujours une réalité dans certains pays, des femmes réussissent néanmoins à briser le "plafond de verre" et à s’affirmer. Entretien avec Delphine Padovani d'Hautefort, fondatrice de Priorités Patrimoine.
Delphine Padovani d'Hautefort, fondatrice de Priorités Patrimoine

L'augmentation du pouvoir économique des femmes a été considérable ces dernières années. Elles sont de plus en plus influentes en matière d’économie et accèdent dorénavant à des postes hauts placés. Si la parité ne constitue pas toujours une réalité dans certains pays, des femmes réussissent néanmoins à briser le "plafond de verre" et à s’affirmer. Entretien avec Delphine Padovani d'Hautefort, fondatrice de Priorités Patrimoine.

Décideurs. Comment et pourquoi êtes-vous devenue CGP ? 

Delphine Padovani d'Hautefort. Mon engagement s’inscrit dans mon histoire personnelle. Au décès de mon père, j’avais 23 ans et ma mère 49. Je l’ai aidée à placer le capital décès du mieux possible pour qu’elle en bénéficie jusqu’à sa retraite. Cet épisode m’a fait réaliser l’absence de conseil dans ce domaine et m’a donné envie de m’investir dans la gestion de patrimoine.  

Avez-vous déjà ressenti l’effet "plafond de verre" dans votre carrière ? Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui y sont confrontées ?  

L’argent et la réussite sont des sujets encore  préemptés par les hommes dans certains milieux, mais le frein vient souvent des femmes elles-mêmes. De plus, il est difficile en France dans nos métiers de faire valoir la valeur du conseil et d’obtenir la juste rémunération de ses compétences. À cela s’ajoute pour les femmes la question de leur légitimité pour celles qui s’impliquent trop personnellement dans leur activité. 

Comment imaginez-vous votre métier se transformer à moyen terme ?  

La dimension conseil et "family office" va certainement prendre de plus en plus d’importance. Les clients posent des questions toujours plus précises et demandent des prestations plus personnalisées : l’occasion de démontrer notre expertise et la pertinence de nos recommandations ! D’autre part, je crois que nous nous dirigeons vers un système à deux vitesses comme dans les pays anglo-saxons, avec deux types de clients : ceux qui accepteront de se faire conseiller et bénéficieront d'une optimisation de leur patrimoine, de sa transmission et de leur retraite ; et les autres, qui prendront le risque de subir la dégradation du système, de leur pouvoir d’achat et qui auront plus de difficulté à soutenir leurs proches. 

Le conseil que vous auriez aimé qu’on vous donne avant de vous lancer ? 

Alors que 40 % des chefs d’entreprise sont des femmes, ce chiffre tombe à moins de 20 % dans notre profession. Pourtant, le métier est passionnant, intellectuellement enrichissant et permet d’allier vie professionnelle et personnelle. En tant que femmes, nous devrions avoir conscience de la qualité de notre écoute, de notre empathie et de notre intuition. Il faut nous faire confiance. Nos clients nous confirment chaque jour que nous sommes tout à fait légitimes. C’est très valorisant et rassurant. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Conseillères en gestion de patrimoine : ces femmes qui comptent

Entrepreneuses et volontaires, les conseillères en gestion de patrimoine occupent dorénavant une place de choix dans ce métier qui, auparavant, était plutôt réservé aux hommes. Notre rédaction a interrogé dix femmes qui ont accepté de revenir sur leur expérience professionnelle et sur les obstacles inhérents à cette profession. À les écouter, le constat est unanime, la parité est aujourd’hui de mise.
Sommaire C. Orlhac (Aurep) : "Les femmes ont de plus en plus confiance en elles et en leurs qualités " G. Métifeux (Alter Egale) : "Nous acquérons la notoriété que nous méritons" A. Gozlan (Kermony Office) : "Mon but est de mettre mes compétences au centre de l'intimité des clients" P. Baussant (Baussant Conseil) : " Il faut avoir conscience de sa valeur " J. Sebillotte-Legris (Score Patrimoine): "Finalement, rien n’est impossible ! " S. Genet (Carat Capital): "Être une femme ne devrait pas être un sujet" S. Richard-Vitton (Dauphine Patrimoine): "La profession se féminise de plus en plus" H. Linard (Linard Charbonnel): "Le nouveau pouvoir, c’est l’intelligence émotionnelle"
Racine développe sa pratique private equity

Racine développe sa pratique private equity

Anciennement avocats chez Ayache, Marie Pouget et Mathieu Maroun rejoignent la pratique corporate M&A de Racine. La nouvelle associée et le nouvea...

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

Cyril Croix rejoint le pôle construction de LMT Avocats en qualité d’of counsel.

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Exerçant respectivement pour le Cabinet Coudray depuis dix et huit ans, Marie Berrezai et Ugo Fekri accèdent à l’association au sein du pôle contrats...

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Hervé Tisserand a été nommé à la tête de Fapes Diffusion, cabinet de courtage indépendant spécialisé dans les produits d’assurance, lors de l’assemblé...

La loi Sapin 3 pour bientôt

La loi Sapin 3 pour bientôt

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées majeures pour la pro...

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

Rencontre avec Nicolas Hubert, le directeur général de la plus jeune banque privée de la Place. Retour sur 2020, perspectives 2021, satisfaction clien...

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Après douze ans d’exercice, François de Bérard quitte Darrois Villey Maillot Brochier où il avait commencé sa carrière pour rejoindre Lacourte Raquin...

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

L’éditeur de logiciels juridiques Legal Suite propose dorénavant à ses clients entreprises un outil pour générer automatiquement leurs contrats, docum...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte