D. Chevalet (Verisure) : « La prime de cooptation offerte au collaborateur sera supérieure si une femme est recrutée »

Arrivée à la tête de la direction des ressources humaines de Verisure il y a trois ans, Delphine Chevalet a mis en place une politique diversité visant à recruter des femmes commerciales pour accompagner la croissance de l’entreprise.

Arrivée à la tête de la direction des ressources humaines de Verisure il y a trois ans, Delphine Chevalet a mis en place une politique diversité visant à recruter des femmes commerciales pour accompagner la croissance de l’entreprise.

Décideurs. Verisure connaît une forte croissance. Qu'est-ce que cela implique?

Delphine Chevalet. Le métier de Verisure est de concevoir et d’installer des alarmes connectées à un système de télésurveillance. Nos clients sont des particuliers et des petites entreprises. Nous comptons 2 500 salariés en France et réalisons chaque année 20 % de croissance. Un chiffre important car ce dernier implique des transformations, notamment en matière d’effectifs. Nous recherchons des commerciaux qui accompagneront les changements que nous connaissons. La croissance repose sur notre capacité à recruter des hommes et des femmes experts sur les métiers de la sécurité.

Verisure a mis en place un programme favorisant le recrutement des femmes. En quoi consiste-il ?

Le métier de commercial est assez mal aimé en France. Il est en pénurie et cela représente un risque de frein à notre croissance. Il fallait agir. C'est lors de la convention des ventes à Malte réunissant nos managers que nous avons commencé à diffuser le message visant à féminiser les équipes. Différentes actions ont suivi, la première d'entre elles avec le programme incitatif de cooptation digitale permet à tous nos collaborateurs de recommander des personnes de leur entourage : la prime offerte au collaborateur sera supérieure si une femme est recrutée. C'est de la discrimination positive ! Les "Victorious game", organisés une fois par mois avec uniquement des femmes les invite à parler de leur métier, des carrières qu'elles mènent au sein de Verisure. Cette grande campagne de communication est menée sur les réseaux sociaux et permet aux femmes de parler aux femmes. En parallèle, nous avons choisi de récompenser nos équipes qui réussissent à se féminiser, ainsi douze collaborateurs sont récemment partis à Madrid. Par ailleurs, nous réalisons un travail pédagogique de fond. Un programme de formation sur l’éthique avec une partie portant sur la non-discrimination dans le cadre de recrutement a été établi. Ensuite, les managers suivront prochainement des modules leur donnant les clés pour lever les a priori des femmes sur le métier d'expert sécurité et les attirer dans ce métier. Ces différentes actions sont accompagnées d’une campagne de communication, « Dites-leur avec un job » pour la Journée de la femme, témoignant de l'engagement de Verisure auprès des femmes.

Pourquoi y avoir eu recours ?

À mon arrivée, il y a trois ans, on comptait très peu de femmes dans nos équipes commerciales ; 85 % de nos experts sécurité étaient des hommes. Or, ce sont les femmes qui prennent la décision d’équiper ou non le foyer d’une alarme. Lorsqu’une femme s'adresse à une femme, cela a plus d’impact. De plus, les sujets de sécurité préoccupent davantage les femmes que les hommes. Ainsi, si une femme assiste au rendez-vous commercial, quatre fois sur dix, celui-ci se conclut par une installation. Cette politique est donc une carte à jouer pour Verisure.

Quels en sont les résultats ?

C’est une démarche de longue haleine, qui a démarré en 2018. L’objectif est d’arriver à 33 % de femmes dans nos équipes. En 2015, les femmes représentaient 8% de nos experts sécurité, en 2018, 17 % et en 2019, 22 %. Je suis fière de cette progression.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Pixar

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Pixar

La pandémie mondiale a révélé que nous ne maîtrisions pas tout. D’où l’importance de s’inspirer de ces entreprises qui, comme Pixar, s’autorisent à va...

H. Gebel, H. Saïd (Lusis Avocats), "Le champ des possibles de l’accord de performance collective reste très large"

H. Gebel, H. Saïd (Lusis Avocats), "Le champ des possibles de l’accord de performance collective res...

Associées chez Lusis, cabinet d’avocats spécialisé en droit social, Hortense Gebel et Hélène Saïd encouragent les entreprises à se saisir de tous les...

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

La crise sanitaire a contraint des millions d’actifs à faire l’expérience prolongée du télétravail. Et si, dans un futur proche, il devenait la norme...

Le DRH de demain

Le DRH de demain

En première ligne pendant la crise, à pied d’œuvre pour accompagner la relance économique, les DRH ont un rôle considérable à jouer pour façonner non...

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

La déclaration de la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, en faveur de son allongement, relance le débat autour du congé pat...

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

Titulaire de la chaire pour l’entrepreneuriat des femmes de Sciences Po, l’économiste Anne Boring encourage les entreprises à lutter contre les stéréo...

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

Leader dans les métiers de services à la personne, O2 est une entreprise en forte croissance qui a fait le choix de maintenir son activité durant la p...

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

À l’occasion de la première "grande conférence du dialogue social", le Premier ministre a pu mesurer l’accueil réservé à sa "nouvelle méthode".

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message