Cybersécurité : Orange confirme ses ambitions européennes avec l’acquisition de SecureLink

Orange rachète SecureLink, l’un des plus importants acteurs des services de cybersécurité en Europe, au fonds d’investissement Investcorp pour un montant de 515 M€.

Orange rachète SecureLink, l’un des plus importants acteurs des services de cybersécurité en Europe, au fonds d’investissement Investcorp pour un montant de 515 M€.

Le groupe de télécoms français marque un point de plus dans le domaine de la cybersécurité. En effet, seulement trois mois après l’acquisition de Securedata, Orange s’empare du néerlandais SecureLink. Ces deux acquisitions précisent la volonté du groupe coté de construire un leader paneuropéen de la cybersécurité. Celle de SecureLink devrait se conclure au troisième trimestre avec un accord déjà signé entre Orange et le propriétaire de la société néerlandaise, le fonds d’investissement bahreïnien Investcorp. L’opérateur français s’apprête à acquérir la totalité du capital de l’entreprise pour un montant de 515 millions d’euros. Investcorp cède donc SecureLink après quatre ans d’aventure commune. Daniel Lopez-Cruz, chef du pôle private equity Europe chez Investcorp ajoute : « Depuis notre entrée au capital, SecureLink a plus que triplé son revenu et s’est implantée dans sept pays européens. » La société néerlandaise a généré un chiffre d’affaires de 248 millions d’euros en 2018.

À la conquête du marché européen de la cybersécurité

Dans l’univers ultra concurrentiel des télécoms, Orange n’a pas lésiné sur les moyens en matière de cybersécurité. Orange Cyberdéfense, la branche spécialisée du groupe, enregistrait 303 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Avec l’arrivée de SecureData (50M€ de CA) et SecureLink dans son périmètre de consolidation, la société cotée française double en effet ses activités en la matière (601M€ de CA). Hugues Foulon, Directeur exécutif de la cybersécurité pour Orange vante les qualités du futur géant européen : « La cybersécurité est une priorité importante pour les entreprises de toutes tailles, et les deux facteurs de réussite les plus importants sont la taille et la proximité. [...] Avec l’acquisition de SecureData et de SecureLink, Orange dispose de la plus haute capacité d’anticipation et de défense contre les attaques, ainsi que d’équipes de défense locales sur tous les principaux marchés européens. » Securelink, basée aux Pays-Bas jouit en effet d’une forte présence en Europe du Nord et compte pas moins de 660 salariés répartis dans 14 bureaux. Son arrivée chez Orange permettra au groupe français de se rapprocher des deux champions européens de la cybersécurité : Atos et IBM.

Sandy ANDRIANABIBY

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La fiscalité s’invite au G7

La fiscalité s’invite au G7

En votant la taxe Gafa le 11 juillet, la France a ouvert la voie. C’est tout naturellement que les sept plus grands argentiers du monde, réunis en G7...

A. Latrive (Astoria Finance) : "Nous n’avons pas de raison d’arrêter nos acquisitions"

A. Latrive (Astoria Finance) : "Nous n’avons pas de raison d’arrêter nos acquisitions"

En multipliant les opérations de croissance externe, Astoria Finance s’impose comme un acteur majeur de la gestion de patrimoine. Antoine Latrive, Pré...

C.Barbe (Transavia France) : "Air France-KLM fait figure de précurseur en matière de norme IFRS 16"

C.Barbe (Transavia France) : "Air France-KLM fait figure de précurseur en matière de norme IFRS 16"

Alors que les pilotes ont récemment accepté de renégocier l’accord plafonnant à 40 le nombre d’appareils de Transavia, ouvrant ainsi la voie à la croi...

Bernard Arnault devient la seconde fortune mondiale

Bernard Arnault devient la seconde fortune mondiale

Notre-Dame, femme, salaire... Voici l'essentiel à savoir sur Bernard Arnault . A la tête de LVMH, il est désormais la seconde fortune mondiale. Retour...

Dans la tourmente, EuropaCorp délaisse Pathé pour Vine

Dans la tourmente, EuropaCorp délaisse Pathé pour Vine

Sous pression face au remboursement de sa dette, Luc Besson privilégie l’offre du fonds américain Vine Alternative Investments aux dépens du groupe Pa...

C. Boulanger et A. Hezez (Richelieu Gestion) : "Donner un esprit thématique à notre gamme de fonds"

C. Boulanger et A. Hezez (Richelieu Gestion) : "Donner un esprit thématique à notre gamme de fonds"

Richelieu Gestion dispose aujourd’hui d’une gamme de fonds ciblés avec une expertise reconnue en obligations à court terme et les small et mid-caps eu...

Colgate Palmolive rachète le français Filorga pour 1,495 Md€

Colgate Palmolive rachète le français Filorga pour 1,495 Md€

Le groupe HLD et l’entrepreneur français Didier Tabary ont annoncé la cession à 100 % du capital de Filorga, le spécialiste des soins anti-âge, à Colg...

Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Conçue comme le « plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises », la loi Pacte votée le 22 mai 2019 promettait de modifier en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message