Cushman & Wakefield dévoile les huit futurs corridors logistiques clés en Europe

Cushman & Wakefield a identifié de nouveaux corridors de transport qui verront le jour d’ici à 2030. En voici le détail.

Cushman & Wakefield a identifié de nouveaux corridors de transport qui verront le jour d’ici à 2030. En voici le détail.

Dans une étude visant à prévoir le futur du transport de marchandises en Europe, Cushman & Wakefield présente les différents axes commerciaux qui seront au coeur du secteur d’ici les vingt prochaines années. D’après la société de conseil, le principal corridor de distribution européen reliant les pays du Benelux et la région nord de l’Italie - connu sous le nom de «Banane bleue» de la logistique du fait de sa forme particulière - s’est transformé et dupliqué en de multiples autres corridors pour répondre à l’expansion européenne et à la création d’autoroutes.

Ces corridors logistiques européens devraient néanmoins encore évoluer en raison de divers facteurs comme la hausse des volumes de fret (+22 % au cours des dix prochaines années), les coûts de transport, les pénuries de main-d’œuvre et l’engorgement du réseau routier. Le commerce électronique, les nouvelles technologies comme l’internet of things, la connectivité multimodale et les réseaux de transport sont également à l’origine de ce changement majeur. En outre, des questions d’ordre politique comme le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, pourraient avoir une incidence significative.  

Cushman & Wakefield identifie  huit principaux corridors logistiques qui devraient vraisemblablement redessiner le secteur de la logistique à l’échelle européenne. Ces nouveaux corridors sont classés dans la catégorie « nouveaux marchés », « marchés de 2025 » ou « marchés de 2030 » en fonction du moment où ils sont censés devenir pleinement opérationnels (certains étant subordonnés à la disponibilité/fiabilité des infrastructures, ou à l’incidence des obstacles juridiques). Au total sept corridors autres que la  « banane bleue » sont identifiés :  le corridor britannique, le corridor irlandais, le corridor ibérique, le corridor d’Europe centrale, le corridor de la mer du nord, le corridor de la mer noire et le corridor des pays Baltes. 

L’émergence de ces axes commerciaux s’inscrit dans un contexte d’expansion des transports de marchandises. D’après les prévisions d’Eurostat, la demande en matière de transport de fret en Europe continentale devrait presque tripler (+182%) d’ici à 2050. L’augmentation des coûts d’exploitation combinée aux impacts environnementaux négatifs du transport de marchandises - qui concernent pour la plupart la route (avec une hausse estimée de 40% en 2030 et de 80% en 2050) - exerce une pression sur les sociétés qui doivent alors adapter leurs modes de transport, leurs chaînes d’approvisionnement et leurs sources de carburant.

Rob Hall, responsable Logistics and Industrial pour la région EMEA chez Cushman & Wakefield, conclut : « Nos futurs corridors logistiques ont été pensés en gardant à l’esprit les carburants alternatifs et le transport multimodal. Pour rester réalisable à l’avenir, le transport routier doit devenir progressivement autonome ou connecté afin de désengorger le réseau autoroutier et améliorer la sécurité. Rendre le transport routier plus durable sur le plan environnemental est une évidence. D’ici 2030, tous les principaux corridors autoroutiers devront proposer des stations de charge pour les carburants alternatifs et d’autres technologies vertes. Le défi que doivent relever les secteurs publics et privés est de rendre ces solutions durables à la fois rentables et pérennes ».

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 30 juillet 2021

La veille urbaine du 30 juillet 2021

Goldman Sachs Asset Management et Immobel acquièrent un immeuble mixte à Paris 8, Round Hill Capital, Mubadala Investment Company et Ivanhoé Cambridge...

La veille urbaine du 28 juillet 2021

La veille urbaine du 28 juillet 2021

Perial AM acquiert l'immeuble "Les portes d'Arcueil I" auprès de Gecina pour 300 M€, le Groupe Legendre soutient le projet rennais de l’association La...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

La veille urbaine du 27 juillet 2021

La veille urbaine du 27 juillet 2021

Icade Foncière Tertiaire acquiert l’ensemble “Equinove” au Plessis-Robinson pour 183 M€, Barings acquiert un immeuble de bureaux à Londres pour 130 M£...

Transformation de bureaux en logements : un nouvel élan ?

Transformation de bureaux en logements : un nouvel élan ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas depuis janv...

La veille urbaine du 26 juillet 2021

La veille urbaine du 26 juillet 2021

OGIC livre 20 000 m² de bureaux et commerces à l’entrée ouest de la ville de Clichy à PGIM Real Estate, Colonies poursuit son développement avec la re...

La veille urbaine du 22 juillet 2021

La veille urbaine du 22 juillet 2021

Hines acquiert 350 000 m² de plateformes logistiques en France, Cogedim annonce la vente à Newton Offices d’un immeuble situé à Marseille, Céline Auge...

La veille urbaine du 21 juillet 2021

La veille urbaine du 21 juillet 2021

Sofidy acquiert un immeuble mixte à Lyon pour la SCPI Immorente, Vinci Construction livre une résidence de 65 appartements à Amiens, Fundimmo dévoile...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte