Croissance bleue : le Blue Forward Fund de Seventure Partners appareille avec un horizon de 130 millions d’euros

Soutenir les innovations permettant une exploitation durable des ressources et des organismes marins, tel est l’objectif du Blue Forward Fund lancé le 11 février par Seventure Partners, filiale de Natixis Investment Managers (groupe BPCE). Une création annoncée le jour où les portes du One Ocean Summit se fermaient à Brest. Trois jours durant, cet événement a réuni chefs d’État, scientifiques, organisations non gouvernementales (ONG) et acteurs du monde économique afin de renforcer la coopération internationale en faveur de la protection des océans.

Soutenir les innovations permettant une exploitation durable des ressources et des organismes marins, tel est l’objectif du Blue Forward Fund lancé le 11 février par Seventure Partners, filiale de Natixis Investment Managers (groupe BPCE). Une création annoncée le jour où les portes du One Ocean Summit se fermaient à Brest. Trois jours durant, cet événement a réuni chefs d’État, scientifiques, organisations non gouvernementales (ONG) et acteurs du monde économique afin de renforcer la coopération internationale en faveur de la protection des océans.

Spécialisé dans les technologies digitales, les sciences de la vie et le sport & bien-être, Seventure Partners, avec 900 millions d’euros sous gestion à fin 2021, étend son périmètre à l’économie bleue avec un nouveau fonds de capital-innovation, baptisé Blue Forward Fund.

Ambitionnant de réunir 130 millions d’euros, celui-ci bénéficie d’ores et déjà du soutien du réseau des Banques Populaires (Groupe BPCE) qui s’est engagé à hauteur de plus de 30 millions d’euros en tant qu’investisseur et partenaire.

Via sa banque mutualiste Crédit Maritime, BPCE dispose, à titre complémentaire, d’une large implantation dans l’écosystème des professionnels de la mer. En 2020, le fonds d’investissement Mer Invest, filiale de Banque Populaire Grand Ouest, a accompagné six projets d’entreprises pour un total de 1,8 million d’euros. Doté de 10 millions d’euros, il oriente ses investissements vers des secteurs maritimes variés (pêche, cultures marines, biotech, nautisme, plaisance…), rapportaient nos confrères de La Tribune le 22 février 2021.

Seventure Partners s’est attaché les compétences d’un expert du sujet en la personne de Pierre Erwes, fondateur de BioMarine, qui se définit comme une structure dédiée à la croissance bleue au croisement de la recherche, du business et de l’investissement.

Pierre Erwes, qui a récemment rejoint le fonds comme venture partner, a créé en août 2021 Alliga, société de conseil et d’assistance pour les entreprises désireuses de développer une stratégie RSE et commerciale dans le secteur des bioressources marines et des algues. Alliga produira et vendra des rapports, études de marché, études d’impact et des statistiques sur ces secteurs aux entreprises, investisseurs et organisations internationales.

Jusqu’à 10 millions d’euros par société, de l’amorçage au capital-développement

Le nouveau véhicule ciblera une vingtaine de sociétés innovantes depuis la création de l’entreprise : de l’amorçage au premier tour jusqu’au financement de capital développement (venture, growth, pre-IPO et IPO), avec des montants investis entre 500 000 euros et 5 millions d’euros par tour, et jusqu’à 10 millions d’euros par société, avec un prisme géographique principalement tourné vers la France et l’Europe, mais susceptible de s’ouvrir vers d’autres pays comme Israël, l’Asie et l’Amérique du Nord, en fonction des opportunités. Parmi les domaines d’action qui devraient plus particulièrement mobiliser les ressources collectées figurent, entre autres, les énergies renouvelables marines, les produits biosourcés et bio-manufacturés, tels que le bioplastique, l’aquaculture durable, la préservation des océans et la digitalisation de la filière.

Le nouveau véhicule ciblera une vingtaine de sociétés innovantes depuis la création de l’entreprise  jusqu’au financement de capital développement.

La croissance bleue : un vivier de profits à portée de main

L’économie bleue recèle des profondeurs insoupçonnées : seuls 15 % de la biodiversité marine seraient connus (300 000 espèces), alors que la mer recouvre 70 % de notre planète. "Si le marché mondial des biotechnologies bleues est estimé à 2,8 milliards de dollars (croissance de 10-12 % par an), c’est parce qu’il est difficile de mesurer la part des biotechnologies bleues dans les biotechnologies, et parce que les ressources marines trouvent leurs applications dans des marchés qui ne sont pas "maritimes" en eux-mêmes", confiait Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du cluster maritime français, à la revue de Polytechnique La Jaune et la Rouge en 2016 déjà ! Quant au marché annuel des bioressources marines, il représenterait une manne de près de 226 milliards de dollars, notait Pierre Erwes dans une tribune parue sur le site de BioMarine en 2018.

Seuls 15 % de la biodiversité marine seraient connus (300 000 espèces), alors que la mer recouvre 70 % de notre planète. 

Une Europe à la manœuvre également sur sa façade maritime

La démarche de Seventure Partners s’inscrit dans la stratégie définie par les autorités européennes en matière d’investissement en faveur des mers et des océans. En Europe, près de 4,5 millions de personnes vivent de la mer produisant un chiffre d’affaires de 650 milliards d’euros pour une valeur ajoutée brute de 176 milliards d’euros. Le Fonds européen d'investissement (FEI), qui fait partie du Groupe Banque européenne d’investissement (BEI), estime que les fonds de capital-risque et de capital-investissement sont appelés à jouer un rôle essentiel dans les années à venir pour soutenir les technologies et l'innovation durables nécessaires pour préserver les océans, mers et littoraux constituant le pilier de l'économie bleue, un secteur stratégique à haute valeur ajoutée.

En Europe, près de 4,5 millions de personnes vivent de la mer produisant un chiffre d’affaires de 650 milliards d’euros pour une valeur ajoutée brute de 176 milliards d’euros.

En 2020, la Commission européenne et le FEI ont lancé le fonds BlueInvest, doté de 75 millions d’euros, en faveur de l’économie bleue. Par le biais de cette initiative, le FEI investira dans des fonds ciblant partiellement ou entièrement des activités économiques, notamment le capital naturel ou culturel, l'énergie océanique, la lutte contre le réchauffement climatique, l'inclusion des communautés côtières et une meilleure protection de ces zones. Les fonds et les sociétés de portefeuille peuvent également bénéficier simultanément de subventions dans le cadre des appels à propositions ouverts de la DG MARE.

Emmanuelle Serrano

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail d'Alibaba et des partenariats avec les marques. Elle revie...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Les réseaux féminins ont le vent en poupe et ne cessent de se multiplier. À l’heure des lois Copé-Zimmerman et Rixain, la question de leur utilité se...

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

Le saviez-vous ? Les jeunes Français seraient devenus les plus mauvais en maths parmi les pays développés. À la clé, des conséquences pour notre souve...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message