À quels changements aspirent les PME ?

Selon une étude publiée le 21 juillet par HSBC, les entreprises françaises n’attendent pas la fin de la crise pour entamer leurs restructurations. D’ores et déjà, 60 % d’entre elles annoncent vouloir investir dans la technologie durant les cinq prochaines années.

Selon une étude publiée le 21 juillet par HSBC, les entreprises françaises n’attendent pas la fin de la crise pour entamer leurs restructurations. D’ores et déjà, 60 % d’entre elles annoncent vouloir investir dans la technologie durant les cinq prochaines années.

C’est un chiffre qui montre l’ampleur de l’impact de la Covid-19 sur l’économie. En France, selon une étude publiée le 21 juillet par HSBC, 98 % des PME déclarent avoir été touchées par la crise. L’Hexagone ne fait malheureusement pas figure d’exception puisque ce constat est partagé par 98 % des entreprises dans le monde. Si 80 % des PME françaises estiment qu’elles étaient préparées pour affronter cette tempête et bien que "seulement" 2 % d’entre elles craignent pour leur survie à long terme, les sociétés souhaitent activer dès maintenant des changements afin de renforcer leur agilité.

Au-delà des critères financiers

 "Les entreprises n’ont pas attendu la fin de la crise pour enclencher leur reconstruction : elles ont déjà engagé des changements opérationnels importants pour devenir plus résilientes après avoir constaté que leurs plans d’urgence n’étaient pas assez robustes pour faire face à la pandémie", commente Jacques Sourbier, directeur de la Banque d’Entreprises (CMB) HSBC France. Interrogées sur les leviers de résilience, les entreprises de l’Hexagone s’appuient sur la valorisation des clients (46 %), le bien-être des employés (44 %), l’adaptation rapide aux événements extérieurs (42 %) et sur un bilan financier solide (39 %).

D’ailleurs, "malgré le confinement, la forte augmentation du télétravail et l’éloignement entre les entreprises et leurs clients, l’étude montre un rapprochement des collaborateurs entre eux mais aussi des firmes avec leurs consommateurs", souligne l’enquête "Navigator" menée en mai. Ainsi, 77 % des PME françaises se sont-elles senties plus proches de leurs partenaires stratégiques/de la chaîne d'approvisionnement, 73 % de leurs employés et 72 % de leurs clients.

Les freins

De nombreuses contraintes ont toutefois été identifiées par les entreprises quant à leur volonté de devenir plus résilientes. Pour 34 % des PME françaises, le moral des employés se révèlera être un facteur déterminant, tout comme le maintien d’un flux de trésorerie (26 %) et leur capacité à informer leurs collaborateurs sur les nouvelles façons de travailler (23 %). 

Technologie et innovation

La principale priorité des entreprises pour les années à venir sera d’investir dans la technologie et l’innovation : 60 % d’entre elles comptent s’y atteler au cours des cinq prochaines années. Ainsi, 62 % des entreprises considèrent que l’utilisation d’outils de rencontre et de collaboration virtuelle deviendra une pratique commerciale courante. Enfin, les questions de développement durable restent aussi importantes pour les PME. Plus de la moitié porte une attention égale (24 %) ou plus forte (30 %) aux sujets de durabilité après la crise.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Jessica Alba, Emma Watson, Oprah Winfrey : les célébrités des conseils d'administration

Jessica Alba, Emma Watson, Oprah Winfrey : les célébrités des conseils d'administration

Jessica Alba intègre le board de Yahoo. L’actrice n’est pas la première à rejoindre l’instance non exécutive d’un grand groupe, en recherche de nouvel...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

Rémunérations : objectifs climat pour le CAC 40

Rémunérations : objectifs climat pour le CAC 40

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Jean-Pascal Pham-Ba : l’idéaliste de terrain

Jean-Pascal Pham-Ba : l’idéaliste de terrain

Il est avocat d’affaires, entrepreneur, financier, conseiller stratégique… Mais ce qui définit avant tout Jean-Pascal Pham-Ba c’est son engagement san...

Parité : l’UE impose des quotas de femmes au sein des conseils d’administration

Parité : l’UE impose des quotas de femmes au sein des conseils d’administration

Le 7 juin, les représentants des États membres et le Parlement européen trouvaient un accord sur une directive proposée il y a dix ans par Bruxelles....

Cabinets de conseil, success-stories françaises

Cabinets de conseil, success-stories françaises

Si les cabinets de conseil anglo-saxons sont souvent mis sur le devant de la scène, la France regorge, elle aussi, de belles aventures entrepreneurial...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message